Geneviève Boivin-Roussy s'ouvre sur sa vie de couple et son bonheur familial à la campagne | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Geneviève Boivin-Roussy s'ouvre sur sa vie de couple et son bonheur familial à la campagne

Image principale de l'article Sa vie de couple et son bonheur familial

Lorsqu'ils ont quitté Montréal en 2012 pour s'établir à Saint-Adrien, en Estrie, la comédienne Geneviève Boivin-Roussy et son amoureux, le chanteur Pierre-Philippe Côté, alias Pilou, avaient la ferme intention de transformer leur région en terre de création. Rencontre avec un couple ambitieux qui a atteint son objectif.

• À lire aussi: «La Faille»: Découvrez tous les détails concernant la deuxième saison

• À lire aussi: Le retour de ces deux personnages clés dans la finale de District 31 crée la surprise générale

Bien enraciné à Saint-Adrien, Pierre-Philippe Côté, alias Pilou, n’a jamais eu peur de rêver grand. Quelques années après avoir acheté et rénové l’église de Saint-Adrien, l’artiste entrepreneur, originaire de Val-des-Sources, y a fondé Le BEAM (Bureau estrien de l’audiovisuel et du multimédia). Dans ce lieu unique en son genre, plusieurs artistes d’ici et d’ailleurs, issus du monde du cinéma et de la musique, se retrouvent pour travailler sur différents projets.

«Le BEAM, c’est un peu la colonne vertébrale créative de Saint-Adrien. On y offre des services aux entreprises, un espace de travail en équipe ainsi que de l’équipement à la fine pointe de la technologie, qui permet de développer toutes sortes de contenu.»

UN REFUGE INSPIRANT

En dehors de cet immense lieu de création collective, Pilou possède chez lui le studio Le Nid, qui est un loft dans lequel plusieurs artistes, dont Philippe Brach, Elisapie, Matt Holubowski et Fanny Bloom, ont trouvé refuge afin d’y créer du nouveau matériel.

«C’est dans ce lieu que nous enregistrons des albums et de la musique de film. Plus récemment, nous y avons réalisé le vidéoclip de la chanson Nous sommes, de Beyries, ainsi que celui d’En rouge et noir, de Margau. Il s’agit d’un lieu de retraite créative. Souvent, les artistes de passage au Nid viennent aussi donner de petits spectacles les samedis sur le parvis de l’église, où les producteurs locaux organisent un marché. Ça anime notre village.»

Pilou laisse la porte grande ouverte à d’autres belles collaborations à venir. «En ce moment, je travaille sur un projet d’album avec Florence Blain Mbaye et sur un autre avec Stéphanie Bédard. Il est aussi prévu que bien des artistes viennent séjourner au Nid cet été.» 

Pour le chanteur, l’objectif premier est de créer des ponts artistiques entre les villes et les régions du Québec. «En invitant des artistes à s’installer et à créer dans notre région, nous voulons amener un sentiment d’appartenance et de fierté chez les habitants de notre communauté et de celles des alentours. On veut aussi créer des connexions entre les villages, car c’est ensemble que nous sommes les plus forts. Il est d’ailleurs prévu que plusieurs autres beaux projets, en lien avec le domaine des arts, verront le jour au sein de la MRC des Sources.»

LE DÉBUT D’UNE BELLE AVENTURE

Cette grande aventure culturelle a commencé avec la rencontre de Pilou et de son amoureuse, Geneviève Boivin-Roussy. Une histoire que la comédienne se plaît à raconter. «Quand j’ai fait la connaissance de Pilou, en 2010, ça faisait cinq ans qu’on côtoyait les mêmes personnes, mais on ne s’était jamais vus. À notre première rencontre, c’était comme si on se connaissait depuis toujours! À l’époque, j’avais une petite compagnie de théâtre, mais je n’étais pas du tout connue comme comédienne. De son côté, Pilou faisait déjà de la musique depuis quelques années. Il avait même son propre studio à Montréal.»

En 2011, lors d’une balade en Estrie, le couple est tombé sous le charme du village de Saint-Adrien et a décidé de s’y installer. «En tant qu’artistes, nous pouvons exercer notre métier n’importe où. En 2012, nous avons donc quitté la ville pour la campagne. Pilou a pris huit mois pour construire notre maison, son studio d’enregistrement et mon atelier de peinture. La même année, j’ai décroché le rôle de Gloria dans le téléroman O’, à TVA. C’est là que tout a démarré pour moi.»

En 2014, Geneviève Boivin-Roussy et Pilou sont devenus parents d’une fillette prénommée Éléonore, aujourd’hui âgée de sept ans. Les amoureux n’ont toutefois pas l’intention d’agrandir leur famille. «Nous avons déjà une fille, deux chiens, deux chats et de nombreux projets en chantier. Pour nous, notre famille est déjà très grande», précise la comédienne.

VIVRE À LA CAMPAGNE, TRAVAILLER EN VILLE

La jeune maman vit bien avec le fait d’habiter à deux heures de route de Montréal. «Je garde un pied en ville, pour les tournages de District 31, par exemple, où je joue le rôle de la procureure Kim Lalande. Toutefois, les longues périodes entre deux tournages me permettent souvent de revenir à Saint-Adrien.»

La comédienne a aussi l’occasion de tourner ailleurs que dans la métropole. «Dans la dernière année, j’ai eu la chance de tourner aux Îles-de-la-Madeleine, dans le prochain film de Ken Scott, qui mettra en vedette Louis Morissette, Antoine Bertrand, Patrice Robitaille et François Arnaud. On me verra jouer la mère des quatre gars. Tout au long du film, on verra mon personnage vieillir à travers des flashbacks. C’était une très belle expérience à vivre. Pour l’instant, la sortie de ce film est attendue pour 2022.» 

Geneviève Boivin-Roussy nous invite aussi à la suivre dans La faille 2, qui sortira plus tard cette année sur Club illico. «Tout ce que je peux dire, c’est que j’y jouerai un personnage très mystérieux.»

PLUS DE 20 ANS EN MUSIQUE

De son côté, Pilou, qui compte plus de 20 ans de carrière en musique, est en création de nouveau matériel. «Durant mes 10 premières années de carrière, j’ai accompagné plusieurs artistes en tournée, dont Marie-Jo Thério, Ariane Moffatt et DJ Champion. J’interprétais pour ce dernier la chanson Alive Again. Je me suis ensuite lancé en solo sous le nom de Peter Henry Phillips. J’ai fait paraître sous ce nom un EP et un album intitulé The Origin, paru en 2015. Ce n’est qu’en 2018 que j’ai lancé l’album La vraie nature, en lien avec la trame sonore de l’émission de télé, sous le nom de Pilou. Pour l’instant, je peux dire que de la nouvelle musique de Pilou s’en vient. Je compte bien me lancer prochainement dans la réalisation d’un nouvel album», lance-t-il en terminant. 

Pour en savoir plus sur la Galerie G de BR, Geneviève Boivin-Roussy vous invite à visiter le galeriegdebr.com.
Pour voir les œuvres d’art de la comédienne: gexpaint.com.

À VOIR AUSSI: Les vedettes québécoises qui ont un jumeau

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus