Isabelle Maréchal tourne la page sur 17 ans de radio pour de nouveaux projets excitants | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Isabelle Maréchal tourne la page sur 17 ans de radio pour de nouveaux projets excitants

Image principale de l'article De nouveaux projets excitants
Photo : Bruno Petrozza / Les Pu

Après 13 années à la barre de l’émission matinale de 98,5 FM, Isabelle Maréchal regarde vers de nouveaux horizons. Celle qui est productrice, actrice, animatrice et entrepreneure a ainsi pu faire le bilan de ces dernières années, pour mieux emprunter de nouvelles voies et lancer d’autres projets.

• À lire aussi: Voici qui prendra la case horaire d'Isabelle Maréchal au 98,5

• À lire aussi: Isabelle Maréchal se confie sur son congédiement du 98,5 FM après 17 ans de service

Isabelle, votre parcours professionnel me fascine: animatrice radio et télévision, actrice, journaliste, productrice, entrepreneure, sans compter vos engagements philanthropiques! D’où vous vient cette fougue?
J’ai toujours été très curieuse; et c’est vraiment la curiosité qui me guide. Plus jeune, je voulais être actrice, voyager, être médecin. Je ne voyais pas de problème dans le fait d’avoir envie de faire plusieurs choses à la fois, et c’est pareil aujourd’hui! Cela dit, j’ai eu l’occasion de faire un bilan dernièrement et je me suis rendu compte que j’ai travaillé pour atteindre chacun de mes objectifs.

Qu’avez-vous fait exactement?
J’ai étudié le théâtre depuis l’enfance, j’ai un fait bac en journalisme et un MBA en direction d’entreprise. Donc, je crois que le succès passe par l’apprentissage; il faut savoir reconnaître nos lacunes et aller chercher les outils qui vont nous aider à avancer dans nos projets. Comme entrepreneure, je considère qu’il est aussi important de bien outiller mes équipes. On prend donc le temps de se perfectionner pour mieux réaliser nos projets. 

Photo : Bruno Petrozza / Les Pu



J’ai tout de même l’impression que vous laissez une grande place au destin et aux opportunités que la vie vous présente, non?
Oui, j’ai toujours été ouverte aux opportunités. En même temps, je pense qu’on fait sa propre chance. Je n’ai jamais eu de plan de carrière ou d’affaires; je me suis plutôt laissée porter par la vie et surtout par certaines rencontres que j’ai faites. J’aime ce qui va de soi, quand c’est organique, et je carbure aux coups de cœur, mais je m’oblige à créer. À la maison, avec ma famille, on se lance chacun le défi d’avoir une idée par jour: c’est un exercice très stimulant!

Tous les métiers que vous faites se combinent relativement bien. Cependant, le travail de productrice, c’est un univers en soi. Qu’est-ce qui vous a donné envie de suivre cette voie en plus du reste?
Après toutes ces années passées dans les médias, que ce soit à la radio ou à la télé, j’avais envie de porter mes propres projets. Je suis une fille d’équipe et j’avais envie d’avoir la mienne pour développer mes idées. J’ai donc fondé Iprod Média. Nos productions (Tribal, Johanne Fontaine, toujours accro à la vie, etc.) attirent l’attention; c’est une grande marque de reconnaissance des diffuseurs. Je produis en ce moment deux séries pour la nouvelle plateforme VRAI de Québecor et je suis très fière de notre travail. Mon rôle de productrice, je le vois vraiment comme la suite logique de mon métier d’animatrice, et ça va chercher mon côté entrepreneure! Cela ne m’empêche pas d’animer des projets pensés par d’autres, comme Zone franche, par exemple. On ne peut pas sortir l’animatrice en moi. Je suis très ouverte aux propositions! (rires)

Vous avez été au micro de votre émission quotidienne à la radio pendant 13 ans, et votre succès ne s’est jamais démenti. C’est tout un exploit!
C’est drôle, on dirait que je le réalise maintenant. Ça vient de me frapper... C’est vrai que c’est quelque chose, 13 ans! C’est même 17, car c’est moi qui ai ouvert pour la première fois le micro du 98,5 en 2004. Ça représente une grande partie de ma vie des dernières années, cette émission; et surtout cette dernière année, qui a été éprouvante pour tout le monde! 

Photo : Bruno Petrozza / Les Pu



Comment vous sentez-vous face à tout ça?
Quand j’ai appris ce printemps que mon contrat à la radio ne serait pas renouvelé, j’avoue que j’ai été surprise. Mon émission allait très bien, le lien avec mes auditeurs était bon, et mes plus récents sondages le confirmaient; j’étais encore numéro 1! Mais le monde de la radio change, et je respecte la décision du diffuseur de vouloir autre chose. Avec le recul des dernières semaines, je réalise que je n’aurais jamais pris cette décision moi-même, mais que cette situation m’apporte une grande opportunité. Des nouvelles portes s’ouvrent. Et je pars avec tout l’amour que m’ont transmis mes auditeurs. J’en ressens beaucoup de gratitude.

Je sens votre déception, mais je vois aussi une étincelle dans vos yeux. Qu’est-ce qui vous allume dans cette situation?
Quand j’ai annoncé la nouvelle, j’étais déçue, bien sûr. Mais comme je ne suis pas du genre à me morfondre, je me suis tout de suite mise en mode action. Aujourd’hui, je réalise que tout est ouvert... Et c’est presque épeurant! (rires) En fait, c’est à la fois confrontant et fabuleux, parce que je réalise que je peux choisir.

En quoi est-ce le plus confrontant pour vous?
Je vais te dire quelque chose que je n’ai jamais dit en entrevue: j’ai souvent eu peur de me tromper! Mais la vie, ce n’est que ça, des essais et erreurs! Il faut en profiter pour se mettre en danger, tester des choses. Dernièrement, je me suis rappelé mes années d’impro: en improvisation, il ne faut jamais dire «non» à la proposition d’un autre joueur, sinon tu es hors jeu! Donc, en ce moment, je suis complètement dans le «oui»! Mais avant de décider de la suite, je vais prendre des vacances.

Êtes-vous capable de prendre des vacances?
Oh oui! Je suis vraiment capable de décrocher. (rires) Je serai en vacances de radio, mais comme je suis toujours en développement de nouveaux projets avec ma boîte Iprod Média, je ne serai pas complètement en congé. Quand on est en affaires, c’est toujours un peu ça. Je veux aussi prendre le temps d’écrire mes prochaines conférences et, pourquoi pas, ce fameux livre que je me promets de commencer depuis longtemps! J’ai donc plus d’espace pour penser à ce que j’ai envie de créer pour la suite! C’est vraiment très positif, ce qui m’arrive, parce que ça ouvre tous les possibles.

Donc, il se peut que nous ayons des surprises prochainement?
Sans aucun doute!

Pour en savoir plus sur ses projets, suivez-la sur ses réseaux sociaux.
Pour connaître ses productions, dont
J’t’aime gros et Bianca vie d’famille, qui seront diffusés en 2021-2022 sur la nouvelle plateforme VRAI, visitez iprodmedia.ca.
On peut voir ou revoir l’émission
Zone franche, qu’elle a coanimée avec Raed Hammoud, en allant sur le site zonefranche.telequebec.tv.


À VOIR AUSSI:
16 vedettes qui ont un talent caché

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus