Phillip Danault, le nouveau héros québécois du Canadien de Montréal | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Phillip Danault, le nouveau héros québécois du Canadien de Montréal

Image principale de l'article Le nouveau héros québécois du Canadien de Montréal
Getty Images

Au cours des présentes séries éliminatoires de la LNH, il s’est distingué grâce à ses exploits au sein du Canadien, entre autres lors de la victoire contre les Golden Knights de Las Vegas, le 21 juin. Plusieurs parlent de lui comme étant la nouvelle star du CH et le comparent même aux Maurice Richard, Jean Béliveau et Guy Lafleur de ce monde. Alors que les finales passionnent les fans du Tricolore, revenons sur le parcours de cet athlète de 28 ans, pour qui les astres semblent être bien alignés.

Martin Chevalier / JdeM


• À lire aussi:
Josée Boudreault célèbre en grand la victoire du CH, et c'est hilarant

Une histoire de famille
Selon Phillip Danault, qui a rapidement gravi les échelons dans le monde du hockey, c’est grâce au soutien inconditionnel de son père, Alain, de sa mère, Michelle, de sa sœur Ann-Andrée et de son cousin Antoine s’il est aujourd’hui là où il est. Il se définit comme étant «un gars de famille», et c’est aussi en ces mots qu’il parle de ses coéquipiers chez le Canadien. Selon ses dires en entrevue, il a d’ailleurs beaucoup réagi lorsqu’il a été recruté dans l’équipe. «C’était beaucoup d’émotions. Étais-je content? Pas content? Je ne savais pas. On avait peur. Ma blonde tremblait.» Ses parents ont été les premiers à apprendre ce qui se passait. Sa mère commente: «Il y a eu un blanc. C’était inquiétant sur le plan médiatique. On croyait qu’à Chicago, avant cette nouvelle, il ferait sa petite vie avec son amoureuse, Marie-Pierre, sans cette pression.»

Pour sa part, sa sœur a eu cette réaction: «Le Canadien, mon Dieu, c’est l’équipe la plus prestigieuse de la LNH! Mais ça vient avec un revers de médaille. Premièrement, Phillip est québécois. Deuxièmement, Montréal n’est pas très loin de Victoriaville. On sait à quel point les médias peuvent être difficiles avec certains joueurs.» Son père, Alain, a déclaré: «On veut qu’il soit un bon joueur de hockey, mais, d’abord et avant tout, qu’il soit une bonne personne. C’est ce qui nous fait le plus plaisir. Une bonne personne qui gagne la Coupe Stanley, c’est encore mieux!»

Par ailleurs, son ancien entraîneur des Estacades de Trois-Rivières, Gilles Bouchard, se réjouit de voir un autre Québécois être couronné de succès dans la LNH. «C’est motivant pour les joueurs du Québec. Ces jeunes-là rêvent tous à ça. Je pense que Phillip leur montre que tout est possible.»      

Photo : Julien Faugere


• À lire aussi: Céline Dion réagit au montage photo controversé utilisé par les Golden Knights de Vegas

Un heureux papa
La nouvelle idole du Canadien est aussi papa: sa conjointe, Marie-Pierre — qu’il a épousée en 2018 —, a donné naissance en février 2019 à un garçon prénommé Phillip-Édouard. Le numéro 24 du CH s’était même absenté de l’équipe lors du match contre les Blue Jackets de Columbus pour être auprès de sa femme, sur le point d’accoucher. «Bienvenue petit Phillip-Édouard. Welcome Phillip-Édouard. We love you so much already» («Nous t’aimons déjà tellement»), a par la suite publié Danault, avec une photo, sur son compte Instagram.

La porte de garage de la demeure familiale
Phillip avait promis à ses parents que, lorsqu’il signerait son premier contrat professionnel, il remplacerait à ses frais la porte de garage blanche abîmée par des milliers de lancers mal cadrés durant ses entraînements de jeunesse! En 2012, lorsque son entente avec les Blackhawks de Chicago est arrivée, Phillip a tenu promesse. Une vingtaine des proches de la famille ont même été invités à lancer des rondelles sur la porte et à l’autographier avant de la changer. 

Getty Images


• À lire aussi: Découvrez l'émouvante réaction d'Angela Price, la femme de Carey, à la suite de la victoire des Canadiens

• À lire aussi: Angela, la femme de Carey Price, s’ouvre sur sa vie de famille mouvementée avec leurs trois enfants

Une jeune carrière marquée par les honneurs
En 2011, après seulement deux saisons avec les Tigres de Victoriaville, il se voit décerner le trophée Guy-Carbonneau, remis au meilleur attaquant défensif de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le 8 janvier 2013, Victoriaville l’échange aux Wildcats de Moncton contre Gabriel Gagné. Par la suite, toujours en 2013, il représente l’équipe du Canada en sélections jeunes. C’est avec les Blackhawks de Chicago qu’il entre dans la LNH le 22 novembre 2014. Fin 2015, il obtient son premier point dans la LNH en réalisant une passe sur le but d’Andrew Shaw et, le 8 janvier 2016, il compte son premier but dans la LNH face aux Sabres de Buffalo. Le 26 février 2016, il est échangé aux Canadiens de Montréal contre Dale Weise et Tomáš Fleischmann.

Lors de la saison 2016-2017, sa première complète avec les Canadiens, il passe de l’aile du 4e trio au centre de la première ligne d’attaque — surtout à cause de nombreuses blessures parmi ses coéquipiers, mais aussi grâce à ses performances remarquables. Il conclut la saison avec 13 buts et 27 aides, pour 40 points, et gagne le trophée Jacques-Beauchamp pour la qualité de son jeu. La saison suivante, il manque plusieurs matchs à la suite d’une commotion cérébrale, mais cumule tout de même 25 points en 52 parties. Le 22 décembre 2018, il signe son premier tour du chapeau en comptant trois buts lors de la victoire du club face aux Golden Knights de Vegas — un aperçu de ce qui allait venir.

Amateur de pizzas
Au-delà des dernières victoires du Tricolore grâce à Danault, c’est plutôt la pizza d’après-match du joueur qui fait jaser les gens. Après la victoire du club à la fin de chaque étape des séries en cours, le natif de Victoriaville s’est présenté devant les médias avec une pointe de pizza. «C’est mérité, ça!» a-t-il lancé en prenant une bouchée. 

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA SPORTS /

Parallèlement, le site Twitter du Tricolore a lancé le mot d’ordre «Pizza Party!» avec une photo où l’on voit Danault sur une boîte de pizza avec l’inscription: «Champions division nord». L’humoriste Martin Petit a suggéré une franchise de pizza à son nom (un pastiche de Domino’s): «Ça donne le goût de se partir une franchise “Danault Pizza: Quand la victoire se pointe”.» Mais la grande question demeure: d’où provient la pizza favorite de Phillip? Mystère, pour l’instant... Mais on sait qu’il y a du pepperoni dessus! 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus