Après 12 ans, Marie-Josée Gauvin raccroche son micro de CKOI avec émotion | 7 Jours
/magazines/7jours

Après 12 ans, Marie-Josée Gauvin raccroche son micro de CKOI avec émotion

C'est le coeur gros, mais la tête pleine de projets, que Marie-Josée Gauvin quitte son poste à CKOI après 12 ans de loyaux services.

• À lire aussi:
Marie-Josée Gauvin s'ouvre sur sa belle histoire d’amour avec son conjoint

• À lire aussi: Découvrez les nouveaux collaborateurs de Sucré Salé

La sympathique animatrice raccroche en effet son micro après plus d'une décennie d'animation dans différentes équipes. 

Afin de souligner la fin de cette grande étape dans sa vie, Marie-Josée a publié un long message sur les réseaux sociaux qui traduit dans quel état d'esprit elle se sent.

Elle y raconte avec beaucoup d'émotion tout ce que son expérience à la mythique station de radio lui a amené, et elle explique qu'elle souhaite relever de nouveaux défis professionnels pour la suite.

Voici ce que la principale intéressée avait à dire. 

«12 ans à CKOI. Et je quitte. Aujourd’hui.
J’ai commencé à 23 ans, pas capable de me parker en parallèle, les cheveux noirs comme le yab’ et terrifiée d’être derrière ce micro mythique. On m’avait dit que c’était impossible. Qu’il y avait juste des vedettes qui faisaient de la radio à Montréal. Pis je les avais crus. Je m’étais inscrite à l’université en pré-scolaire primaire. J’ai jamais suivi un cours finalement.
Non, finalement, j’ai croisé Guy Lebeau de Watatatow avec sa gazette, j’ai été au 281 avec Sophie Prégent, je me suis faite chum avec ma préférée du Loft, j’ai eu un champion de la coupe Stanley qui a fait un speech à ma noce, j’ai goûté à la Petezza en premier pis j’ai ri en fou à cause d’une comique de la Gaspésie qui connait le speech de René-Charles des funérailles par coeur. Il y a mes collègues qui sont devenus de la famille, parce que la mienne était si loin. Des cousins de brosses, des grands frères protecteurs, des confessions de soeurs, des regards maternels qui réconfortent et des conseils de père qui challengent.
Pis vous, les auditeurs. Surtout vous. On grandit beaucoup de 23 à 35 ans. J’ai tout fait ça avec vous : apprendre à me parker en parallèle, à parler anglais avec Dua Lipa pis Elvis, avoir une maison dans grand’ville, devenir maman. Ça ne s’est souvent pas passé comme prévu. Y a eu des grosses grosses peines dans ma vie, mais j’avais toujours le même réflexe : revenir à la radio. Vite. Je ne voulais pas être toute seule, je voulais être avec vous. Parce qu’être tout seul ensemble, c’est tellement plus l’fun. Maudit que j’ai eu du fun. C’est à se demander pourquoi j’ai décidé de quitter. C’est sûrement parce que j’ai grandi justement, parce que des fois, on s’arrête et on se demande ce qu’on veut faire, comment on veut le faire. Je suis rendue avec une petite fille au bout de ma table à qui je dis chaque jour qu’elle a le droit de tout : d’essayer, de se tromper, de prendre des risques, de choisir. Je me suis dit que j’allais pas juste lui dire pis que j’allais le faire aussi. On se trompe pas quand on suit notre coeur et j’aurai mes 12 années à CKOI, avec vous, dans mon coeur pour toujours. Merci. Vous avez changé ma vie.» 

Rappelons que le premier roman de Marie-Josée, On écoutait MusiquePlus, sera publié cet automne. 

À VOIR AUSSI: 21 vedettes québécoises adeptes de vélo

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus