Julien Hurteau révèle ce qui attend son personnage dans la prochaine saison de 5e rang | 7 Jours
/magazines/7jours

Julien Hurteau révèle ce qui attend son personnage dans la prochaine saison de 5e rang

Image principale de l'article Ce qui attend son personnage dans 5e rang

Il campe un technicien en scène de crime dans 5e rang, a réalisé l’excellente série Les petits rois et a inventé le Kiss Guard, qui permet aux comédiens d’échanger un baiser sur les plateaux de tournage malgré la pandémie. Rencontre avec un comédien, réalisateur et inventeur à ses heures dont on n’a pas fini d’entendre parler!

Sébastien Sauvage


• À lire aussi: Catherine Brunet explique les vraies raisons de son départ de 5e rang

• À lire aussi: Entre deux tournages de 5e rang, Eve Duranceau rendra hommage à son amie Marie Eykel

Julien, ton personnage de Marc-André prend de plus en plus d’importance dans les intrigues de 5e rang, n’est-ce pas?
Effectivement. Je crois que les auteurs prennent plaisir à écrire des scènes pour ce personnage malhabile socialement. Et moi, j’ai beaucoup de plaisir à l’incarner. Les trois premières saisons, il était technicien en scène de crime à la Sûreté du Québec, alors que maintenant, il est enquêteur à Valmont et ennuie ses collègues avec ses explications sans fin. (rires) Et côté flirt, il est tellement maladroit que ça en est gênant!

Quelle fut ta scène la plus marquante jusqu’à présent?
Celle où Marc-André se fait charger par un bélier agressif alors qu’il examine une possible scène de crime dans l’enclos à cochons de la Ferme Goulet et filles. J’ai aussi réalisé un fantasme de p’tit gars lorsque je me suis promené avec un fusil à la main dans un champ de maïs. Je me sentais comme une vraie police! (rires)  

Photo : Bertrand Calmeau


• À lire aussi: Frédéric Millaire-Zouvi de 5e rang se confie sur son parcours

Parallèlement au métier de comédien, tu es aussi réalisateur.
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu exercer ces deux métiers. Enfant, je regardais des films américains, même si je ne comprenais pas un mot d’anglais. Sans m’en rendre compte, j’analysais le jeu des comédiens, l’image et l’ambiance. Je me souviens aussi qu’en première année du secondaire, un professeur nous avait demandé d’écrire nos métiers de rêve en ordre de préférence. Pour ma part, comédien et réalisateur étaient tous les deux au premier rang, sur le même pied d’égalité!

Tu as réalisé la série Les petits rois, disponible sur Tou.tv Extra. Que peux-tu nous en dire?
’ai adoré diriger les acteurs de cette série! Pier-Gabriel Lajoie, Alex Godbout et les autres étaient tellement investis dans leur personnage, ils peaufinaient chaque petit détail, ne tenaient aucune scène pour acquise. L’avantage d’exercer deux métiers, c’est que j’apprends sur celui d’acteur lorsque je dirige des comédiens, et vice versa!      

C’est d’ailleurs pour réaliser cette série que tu as inventé le fameux Kiss Guard...
C’est exact! Comme Les petits rois comprenait plusieurs rapprochements, les règles liées à la pandémie mettaient le tournage en péril! Je me suis dit qu’il devait bien y avoir un moyen de couvrir le nez et la bouche des comédiens afin qu’ils puissent frencher en toute sécurité! J’ai fabriqué une petite prothèse maison, faite de pellicule de plastique, que j’ai testée avec mon amoureuse, Élodie Grenier. Puis j’ai contacté mon amie, l’épithésiste et artiste-maquilleuse Virginie Bachand, qui a conçu la prothèse en silicone Kiss Guard!



Les scènes plus intimes de la série Les petits rois ont donc pu être tournées en toute sécurité!
Effectivement! Le mot s’est rapidement passé sur les plateaux de tournage, et plusieurs productions ont adopté le Kiss Guard, dont Plan B, Virage, L’heure bleue, Pour toujours, plus un jour, Six degrés et Nuit blanche, ainsi que des productions américaines. Ce n’est pas vraiment pour l’argent que je fais ça, car commercialiser une idée est un processus long et coûteux. Je suis juste heureux d’avoir pu, bien humblement, contribuer à ce que l’industrie de la télévision puisse reprendre rapidement les tournages en ces temps plus difficiles. 

D’où te vient ton côté inventeur?
Je ne crois pas avoir un côté inventeur, je suis juste doué pour trouver des solutions lorsque des problèmes se présentent à moi. Je voulais tourner Les petits rois, la crise de la covid-19 compromettait le projet, alors j’ai eu l’idée du Kiss Guard! Cela dit, je suis bon pour trouver des solutions en ce qui a trait à mon métier, par exemple lorsque je fais le montage d’une série, mais ne me demandez pas de réparer une toilette! Je suis aussi à l’aise avec des outils que le personnage de Martin Matte dans Les beaux malaises! (rires)

Ton amoureuse, Élodie Grenier, est comédienne. Elle est entre autres l’interprète de l’adorable Passe-Partout. As-tu déjà eu l’occasion de la diriger sur un plateau de tournage?
Bien sûr! Depuis le retour de Passe- Partout, en 2018, je suis de l’équipe de réalisation. J’ai donc dirigé Élodie, ainsi que mes bons amis Jean-François Pronovost et Gabrielle Fontaine, dans le cadre d’une cinquantaine de journées de tournages. Nos plus beaux souvenirs: les scènes tournées à la ferme de Fardoche (Widemir Normil), en Montérégie. Mon chalet se trouve à proximité, alors avant la pandémie, nous pouvions aller dîner tous ensemble là-bas. 

Collection personnelle

Tu réalises aussi des publicités. D’ailleurs, tu es derrière l’impressionnante publicité de Loto-Québec mettant en vedette un Bernard Derome rajeuni par ordinateur!
Je suis bien fier de cette publicité de type deepfake, qui consiste à utiliser une intelligence artificielle permettant de coller le visage de Bernard Derome âgé de 26 ans sur celui d’un comédien, avec la véritable voix du chef d’antenne retraité qui double le personnage virtuel. L’illusion est impressionnante, mais le making of de la publicité l’est encore plus, puisque Bernard Derome témoigne de ce qu’il a ressenti lorsqu’il a vu le résultat! 

Toi qui es très occupé par le jeu et la réalisation, comment as-tu vécu les deux confinements de la dernière année?
Je suis incapable de rester à ne rien faire, alors j’ai commencé à faire de la peinture acrylique! J’ai toujours aimé dessiner, mais je n’avais pas le temps de m’y mettre, trop occupé par mes différents projets. J’ai donc profité du confinement pour regarder des tutoriels sur YouTube et réaliser des portraits et des paysages. Cette activité me permet de mettre mon cerveau hyperactif sur pause! (rires)  

5e rang sera de retour à l’automne à Radio-Canada. Les petits rois est offerte sur Tou.tv Extra.
Tous les épisodes de Passe-Partout sont offerts sur coucou.telequebec.tv.

À VOIR AUSSI: L'ÉVOLUTION DES COMÉDIENS DE 5E RANG 

s


 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus