Louis-François Marcotte partage sa passion pour le vélo avec plusieurs jeunes du Québec | 7 Jours
/magazines/7jours

Louis-François Marcotte partage sa passion pour le vélo avec plusieurs jeunes du Québec

Image principale de l'article Comment est née sa passion pour le vélo
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Encore une fois cette année, le chef Louis-François Marcotte n’a pas hésité à enfourcher son vélo pour prendre part aux activités du Grand Défi Pierre Lavoie (GDPL). 

• À lire aussi: Patricia Paquin se fait maquiller par sa fille, Florence, et le résultat est à pleurer de rire

• À lire aussi: Louis-François Marcotte au coeur d'un nouveau docuréalité

Vendredi matin, il était au Saguenay pour le départ du 1 000 000 KM ENSEMBLE. Rejoint au bout du fil, il faisait le tour des écoles primaires avec le célèbre instigateur de l’événement pour promouvoir les saines habitudes de vie chez les jeunes.

Départ du Grand Défi Pierre Lavoie 2021, à Ville la Baie, le 18 Juin 2021

Roger Gagnon

Départ du Grand Défi Pierre Lavoie 2021, à Ville la Baie, le 18 Juin 2021

«Quand tu as le luxe de pouvoir rouler avec ce gars-là [NDRL : Pierre Lavoie], de promouvoir son message et de faire partie du mouvement, c’est un énorme privilège», a affirmé Louis-François Marcotte, qui a pris une petite pause de son périple à vélo pour parler de son expérience avec le GDPL.

Roger Gagnon

«Quand les jeunes nous voient pédaler comme ça, le plaisir c’est de les entendre nous dire : " moi j’aimerais ça faire ça un jour". Juste avec ça, nous avons une grosse partie de notre job de faite.»

Une passion

Louis-François Marcotte participe au GDPL depuis l’édition 2016 et c’est grâce à ça qu’il s’est découvert une passion pour la discipline.

«Le Grand Défi m’a permis de découvrir une passion pour le vélo. La première année, j’étais l’un des chauffeurs. J’ai comme capoté sur le mouvement et je me suis acheté un vélo, s’est-il rappelé. C’était le début de ma passion pour ce sport et le commencement de ma remise en forme.»

Cinq ans plus tard, celui qui est le père d’enfants qui sont à l’école primaire se compte chanceux d’avoir développé cette passion, d’en ressentir les bénéfices et d’être un exemple pour sa marmaille.

«À 38 ans, je suis maintenant dans une période de ma vie où c’est important d’être en forme et où mes enfants commencent à comprendre ce que ça vaut de l’être», a-t-il dit avec fierté.

Objectif annuel

Orgueilleux, Louis-François Marcotte utilise d’ailleurs le GDPL comme motivation pour s’entraîner toute l’année.

«Pour des gars comme moi, c’est un objectif annuel. Si je ne suis pas assez en forme à la mi-juin, je n’irais pas rouler avec les gars. C’est avec des objectifs comme celui-là qu’on devient en meilleure forme. Faire des petits pas, chacun à sa manière, c’est bon pour l’équilibre mental et c’est du gros bonheur.»

À VOIR AUSSI: 21 vedettes québécoises adeptes de vélo

s

 
  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus