Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le grand spectacle de la fête nationale | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le grand spectacle de la fête nationale

JEUDI 20 H, TVA, RADIO-CANADA, NOOVO ET TQc

Image principale de l'article Tout ce qu’il y a à savoir sur le grand spectacle

À l’aube du retour des jours heureux, les Québécois s’apprêtent à célébrer leur histoire. Encore une fois cette année, le grand spectacle de la fête nationale du Québec sera tourné sans public et diffusé sur les quatre grands réseaux de télévision. À la mise en scène et à la réalisation, Jean-François Blais prépare un spectacle qui rapprochera la nation en entier.

• À lire aussi:
200 artistes prendront part au grand spectacle de la fête nationale 2021

Jean-François, que signifie pour vous le thème de la fête nationale du Québec de cette année, Vivre le Québec: Tissé serré?
Ça me ramène à la famille et à ses valeurs, parce que je pense que c’est la base du tissé serré. C’est ce qui a guidé la conception de ce spectacle-là et qui a mené au choix d’une famille d’animateurs composée de Charlotte Cardin, Cœur de pirate, Louis-Jean Cormier, Corneille, Samian et Sarahmée. 

Photo : Bruno Petrozza

Photo : Bruno Petrozza


• À lire aussi: Réduite au silence en raison de son polype, Coeur de pirate se tourne vers la musique instrumentale

Photo : Julien Faugere

Photo : Julien Faugere


• À lire aussi: Corneille pilotera une toute nouvelle émission

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

Photo : Julien Faugere

Est-ce un défi supplémentaire de mettre en scène une famille d’animateurs?
Ce n’est pas plus complexe que d’avoir un ou deux animateurs, parce que je sais totalement quel style d’animation je veux. De plus en plus, j’aime raconter des histoires plutôt que de présenter un enchaînement de chansons. Tous nos animateurs ont cette capacité de raconter des histoires et de nous guider à travers la soirée.      

On a annoncé la participation de 200 artistes au spectacle. Comment est-ce possible?
Quand on cumule les 20 musiciens, la trentaine d’artistes annoncés, une trentaine de danseurs, plus les chanteurs de deux chorales et les musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec, on arrive bel et bien à plus de 200 participants! 

Parmi les artistes annoncés, on trouve le grand Yvon Deschamps. Quelle sera sa participation à la fête?
Yvon Deschamps va nous aider à raconter une partie de notre histoire. C’est toujours important pour moi qu’on puisse se raccrocher à nos icônes lors d’une soirée comme celle-là. C’est aussi pour ça qu’on a parmi nos invités Janette Bertrand, Robert Charlebois et Raôul Duguay. J’ai même trouvé une façon de faire participer Gilles Vigneault au spectacle. Ces artistes importants, je les surnomme «mes sages» et j’ai besoin de mes sages chaque année pour asseoir notre histoire. 

Photo : Patrick Seguin

Marie-Josée Roy


• À lire aussi: À 85 ans, Yvon Deschamps se confie sur sa famille, sa santé et son engagement

Comment la région de Charlevoix sera-t-elle mise en valeur au cours du spectacle, enregistré à l’hôtel Fairmont Le Manoir Richelieu?
C’est un beau défi! C’était une demande du gouvernement qu’on tourne en région. L’an dernier, l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières s’est imposé, car nous devions trouver un lieu en trois semaines, et l’infrastructure scénique était déjà là. Cette année, nous avons choisi Charlevoix, parce que c’est magnifique en tout point et que le Manoir Richelieu est un lieu connu internationalement dont on peut être fier. Sur le plan logistique, c’est pratique aussi, parce qu’on peut dormir là pendant la préparation du spectacle. Il y a quand même un défi de transformer l’endroit, dont le terrain est pas mal accidenté, en une place pour donner un spectacle. J’ai une vision de tout ça, maintenant il faut la concrétiser. Une chose est certaine, le public va voir ce lieu comme jamais il ne l’a vu auparavant! 

VÉRONIQUE LEDUC/AGENCE QMI

Pourquoi formez-vous un bon duo avec Scott Price, votre directeur musical?
Scott et moi avons travaillé à En direct de l’univers ensemble! Après un moment, il est parti collaborer avec une petite chanteuse de Charlemagne (Céline Dion), mais depuis ce temps, nous avons gardé le contact et nous espérions retravailler ensemble un jour. L’occasion s’est présentée, et il a accepté. C’est lui qui a fait tous les arrangements symphoniques du spectacle, alors que je m’occupe de tous les medleys de chansons. C’est vraiment un plaisir de se retrouver! 

C’est la deuxième fois que vous assurez la mise en scène de ce grand spectacle en mode pandémique. L’ambiance sera- t-elle différente cette année?
L’an dernier, notre société était sous le choc, et l’émotion était très différente de ce qu’on vit présentement. C’est certain que ça teinte le spectacle, car je m’inspire de ce qu’on vit humainement en tant que peuple. Ça demeure toutefois un spectacle qui est pensé comme l’an dernier, dans une optique de diffusion télévisuelle. Je fais très attention à son rythme. Quand il y aura des silences, c’est qu’ils seront importants. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus