Le 5e spectacle de Guy Nantel présenté en primeur à la télé | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Le 5e spectacle de Guy Nantel présenté en primeur à la télé

MERCREDI 21 H, TVA - 1ère de 2 parties

Image principale de l'article Son 5e spectacle présenté en primeur à la télé
Eric Myre

Réputé pour son humour engagé et son ironie mordante, Guy Nantel refuse de se laisser bâillonner par les critiques. C’est pourquoi il se montre plus incisif que jamais dans son cinquième spectacle solo, Nos droits et libertés!

• À lire aussi:
José Gaudet souhaite remonter sur scène

Guy Nantel, qui compte parmi les humoristes les plus controversés du Québec, a toujours aimé semer la polémique en marchant sur l’étroite ligne qui sépare la provocation de la vérité. Loin de craindre les insultes et les menaces, il redouble d’ardeur afin de nous présenter Nos droits et libertés, un cinquième one man show qui s’intéresse à la société moderne sous un angle, disons... risqué. 

Dans ce spectacle enregistré à l’Olympia de Montréal en 2018, l’humoriste se présente comme un «gourou» qui souhaite transformer ses spectateurs en «libres penseurs conscients de leurs droits». Pour y arriver, il s’attaque notamment aux grandes religions monothéistes, aux féministes et aux victimes du mouvement #MoiAussi, tout en nous rappelant de garder notre sens de l’humour!      

Eric Myre


Sus aux religions
Les juifs, les catholiques et les musulmans sont les premiers à écoper des blagues grinçantes de Guy Nantel, qui nous livre une petite leçon d’histoire religieuse afin d’expliquer comment les croyants ont pris le contrôle de la société. Les préjugés sur la cupidité judaïque, la pédophilie catholique et la violence islamique se succèdent tandis que l’humoriste compare Dieu à quelqu’un qui aurait échappé une cuillerée de yogourt sur le trottoir en plein soleil — tel un divin créateur qui se ficherait bien de sa culture bactérienne! 

L’humoriste affirme ensuite qu’il est prêt à se battre pour la liberté de religion, à condition que l’État demeure laïc. Il se permet tout de même de critiquer les femmes voilées et les juifs qui refusent de saluer leurs voisins d’Outremont, ainsi que la place réservée aux femmes et aux homosexuels dans la religion catholique.      


Quotient humoristique
Selon l’humoriste, la religion n’est pas la seule chose qui contrôle la société: les femmes auraient également pris le pouvoir en imposant le consentement sexuel et la monogamie à leurs victimes masculines. Pendant qu’il aborde le sujet, il en profite pour faire un clin d’œil à Éric Salvail, à Gilbert Rozon et à Gerry Sklavounos (rebaptisé «souflaki» pour l’occasion), avant de souligner que les hommes ne pensent qu’au sexe et à la violence à cause de la testostérone. 

Tandis qu’il prend la défense de ces pauvres messieurs en parlant de sexualité et de reproduction, il insiste sur le fait que les hommes sont de «généreux donneurs universels», alors que les femmes sont des «récipients inertes qui imposent leur nature morte aux hommes» depuis plus de 40 ans. Nantel s’arrête aussitôt pour s’adresser à son public féminin, puisqu’il craint de devenir également une «nature morte» avant la fin de la soirée!

Eric Myre


Les fous du Web
L’humoriste révèle alors qu’il ne déteste pas les femmes: il hait tout le monde «égal». En fait, il semble surtout irrité par les gens qui se sentent blessés par tout et n’importe quoi, et qui croient que leur opinion est d’intérêt public. Ce serait d’ailleurs à cause de la peur de blesser que les professeurs ne peuvent plus discipliner les élèves, que les prisonniers ne purgent que le sixième de leur peine et que les professionnels de l’humour craignent de monter sur scène. 

Guy Nantel précise que l’arrivée des réseaux sociaux a donné de la visibilité aux «caves» de la société, qui ne se gênent plus pour lui envoyer des courriels de bêtises. Heureusement, ce n’est pas ce genre de commentaires qui l’arrêteront!

La suite la semaine prochaine
Après avoir écorché les religions, les femmes et les réseaux sociaux, Guy Nantel récidive avec la deuxième partie de Nos droits et libertés, qui n’épargne aucun groupe social. Mercredi prochain, à la même heure, on pourra notamment l’entendre railler la politique et les politiciens, les immigrants, les Québécois de souche et leur combat pour la souveraineté... sans oublier les gros, les vieux et les transsexuels!

À VOIR AUSSI: 19 comédiens québécois qui ont incarné une personnalité connue

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus