Louis-Jean Cormier remporte un troisième prix Juno en carrière | 7 Jours
/magazines/7jours

Louis-Jean Cormier remporte un troisième prix Juno en carrière

Six Québécois remportent des prix lors de la soirée d’ouverture de la fête annuelle de la musique canadienne

Image principale de l'article Des Juno pour Louis-Jean Cormier et Klô Pelgag
Dario Ayala / Agence QMI

La récolte n’a pas été aussi abondante que le laissaient espérer les dizaines de nominations obtenues par les artistes québécois, mais Louis-Jean Cormier et Klô Pelgag ont tout de même ajouté une étoile dans leur cahier au terme de la soirée d’ouverture des prix Juno, vendredi soir.

• À lire aussi : Un nouvel album de Louis-Jean Cormier

• À lire aussi : Louis-José Houde présente ses hilarantes capsules de remerciements pour l'ADISQ

Même s’il a depuis lancé Le ciel est au plancher en 2021, Louis-Jean Cormier, chandail du Canadien sur le dos lors d’une rencontre virtuelle avec la presse québécoise, était très heureux d’avoir remporté le Juno de l’album francophone de l’année avec Quand la nuit tombe, son avant-dernier, paru en 2020. 

«C’est un album qui traite de sujets profonds comme le racisme et la religion. Il représente ma relation avec ma blonde Rebecca (Makonnen). J’aurais été déçu de lui faire de l’ombre avec (Le ciel est au plancher)», a partagé Louis-Jean Cormier, pour qui c’était un troisième prix Juno en carrière. 

La victoire de l’OSM a pour sa part permis à l’ex-chef Kent Nagano de souligner la belle vigueur de la musique classique québécoise, très présente dans les citations cette année. 

«Quand j’ai eu le privilège d’habiter au Québec, j’ai immédiatement remarqué la grande tradition musicale dans la culture québécoise», a déclaré le chef Nagano, selon qui cette richesse musicale, qui se remarque dans divers genres, ne se retrouve pas forcément ailleurs. 

Célébrer la pochette   

À défaut d’enlever la catégorie Album francophone, Klô Pelgag a pu se consoler avec le Juno du graphisme d’album de l’année, décerné à l’équipe qui a conçu la superbe pochette de son tout aussi superbe Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

«Nous participons à des concours de design et on remporte des prix, mais c’est complètement différent de gagner dans un concours où nous sommes regardés de l’extérieur par les yeux de gens qui ne sont pas des designers. On dirait que c’est encore plus flatteur d’avoir un regard du grand public sur ce qu’on fait», a déclaré le concepteur de la pochette, David Beauchemin. 

Klô Pelgag a livré une performance à son image, énergique et déjantée, au son de Mélamine, un segment qui a été préenregistré au Café Cléopatra. Elle a par contre avoué qu’elle aurait préféré chanter dimanche. 

«Ça aurait été extraordinaire de représenter la francophonie au grand gala, mais je suis heureuse parce que c’est une performance qui va rester grâce à Internet.» 

L’auteure-compositrice-interprète a aussi partagé sa joie que son album ait été mis en nomination avec des artistes plus pop comme 2Frères et Les Cowboys Fringants. 

«C’est agréable de voir qu’un projet comme le mien, qui est plus niché ou de gauche, se retrouve aux côtés de projets grand public. Ça montre que mon projet peut être accessible à la masse.» 

Un autre pour Kaytranada   

Vainqueur de deux Grammy, le producteur montréalais Kaytranada a ajouté le Juno de l’enregistrement dance, pour Bubba, à sa collection de trophées. 

Ses victoires aux Grammy, a-t-il dit aux médias d’ici, ont déjà eu un impact sur sa carrière, déjà florissante. 

«Je reçois plus de demandes de personnes qui veulent travailler avec moi. Ça me garde occupé, j’aime ça. Si j’ai été surpris par les gens qui veulent travailler avec moi? Non. Je me disais plutôt que je peux finalement travailler avec cette personne, qui répond à mes messages textes deux ans plus tard.» 

2e chance dimanche pour Céline   

La chanteuse reggae TÖME et le compositeur classique Samy Moussa ont été les autres récipiendaires québécois. 

Parmi les Québécois qui ont fait chou blanc, notons Céline Dion, Half Moon Run, Pierre Lapointe, 2Frères et Les Cowboys Fringants. 

Céline Dion (Artiste et Album de l’année) et les Cowboys (Choix du public) pourront se reprendre lors du gala télévisé de dimanche soir, à 20 h, à CBC. 

The Weeknd célébré chez lui   

Inexplicablement boudé par les Américains aux Grammy, en début d’année, le Torontois The Weeknd peut compter sur ses compatriotes canadiens pour célébrer le succès de son album After Hours et de l’immense chanson Blinding Lights

Alors qu’il brillait par son absence, vendredi, il a enlevé les Juno du single de l’année, a conjointement reçu celui du producteur de l’année et a indirectement célébré le triomphe de l’ingénieur de son album. 

Sa récolte pourrait s’enrichir de quelques autres trophées, dimanche, puisque le chanteur est en lice dans trois catégories de pointe : Album de l’année, Artiste de l’année et Choix du public.  

LES PRINCIPAUX GAGNANTS  

LES QUÉBÉCOIS

Album francophone : 

Quand la nuit tombe, Louis-Jean Cormier

Enregistrement dance : 

Bubba, Kaytranada

Graphisme d’album : 

Julien Hébert (directeur artistique), David Beauchemin (concepteur), Florence Obrecht (illustratrice) et Marc-Étienne Mongrain (photographe) pour l’album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, de Klô Pelgag

Album classique, grand ensemble : 

Ginastera - Bernstein - Moussa : Œuvres pour violon et orchestre, Orchestre symphonique de Montréal, dirigé par Kent Nagano, avec Andrew Wan Analekta

Composition classique : 

Violin Concerto « Adrano », Samy Moussa

Enregistrement reggae : 

I Pray, TÖME & Sean Kingston


AUTRES PRIX

Single : 

Blinding Lights, The Weeknd

Compositeur : 

The Weeknd, Ahmad Balshe et Jason « DaHeala » Quenneville

Ingénieur d’enregistrement : 

Serban Ghenea, pour Blinding Lights, The Weeknd, et Positions, Ariana Grande

Groupe : 

Arkells

Révélation Groupe : 

Crown Lands

Album adulte contemporain : 

Such Pretty Forks in the Road, Alanis Morissette

Album autochtone : 

North Star Calling, Leela Gilday

Album adulte alternatif : 

Sad Hunk, Bahamas

Album country : 

The Lemonade Stand, Tenille Townes

Enregistrement rap : 

Elements Vol. 1, TOBi

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus