Geneviève Schmidt révèle ce qui attend le public au Gala Québec Cinéma | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Geneviève Schmidt révèle ce qui attend le public au Gala Québec Cinéma

Image principale de l'article Ce qui attend le public au Gala Québec Cinéma
Ulysse

Après une cérémonie entièrement virtuelle en 2020, le Gala Québec Cinéma, qui en est à sa 22e année, sera présenté devant un public. Une nouvelle animatrice, Geneviève Schmidt, prend les commandes de la soirée. Sa mission: faire rire, émouvoir et mettre en avant la richesse de notre cinéma.

• À lire aussi:
Une liste impressionnante de vedettes dévoileront les prix au prochain Gala Québec Cinéma

• À lire aussi:
Caroline Néron révèle qui l'accompagnera au Gala Québec Cinéma

Geneviève, comment as-tu décroché l’animation du Gala Québec Cinéma?

Pendant que je me promenais chez moi, dans les Laurentides, j’ai réalisé que j’avais enchaîné cinq productions durant la pandémie, mais qu’avril et mai 2021 allaient être plus tranquilles. Je me suis dit que c’était l’occasion parfaite de relaxer, de prendre du temps pour moi, de réaliser de petits travaux de rénovation à la maison... et c’est à ce moment que j’ai reçu un appel de mon agent: Québec Cinéma et Radio-Canada m’offraient d’animer le Gala Québec Cinéma. 

Comment as-tu réagi?
J’ai demandé un moment pour réfléchir. Même si je n’avais jamais travaillé en tant qu’animatrice et que «j’avais la chienne», comme on dit en bon québécois, ce n’était pas une raison suffisante à mes yeux pour refuser une aussi belle proposition. J’ai donc accepté de plonger dans cette nouvelle aventure. Le cinéma n’a jamais eu autant besoin d’amour qu’en cette année de pandémie, et je suis heureuse de participer à la promotion de nos excellents films québécois. 

Comment te prépares-tu au jour J?
La production m’a envoyé un lien de visionnement pour tous les films en nomination. Je suis présentement dans un sprint pour voir ou revoir toutes les œuvres. Par exemple, ce soir, j’ai hâte de découvrir Le club Vinland, de Benoit Pilon. Je collabore aussi à l’écriture des textes du gala. Même si l’équipe d’auteurs est fantastique, je désirais insuffler ma couleur, ma personnalité, aux présentations. 

À quoi ressemblera le numéro d’ouverture, qui donne habituellement le ton de la soirée?
J’ai proposé une idée pour l’ouverture, et elle a été retenue! Je ne peux pas en dire plus, mais je n’ai jamais vu une cérémonie commencer de cette façon. Avec l’année particulière qu’on vient de traverser, j’avais envie d’ouvrir la soirée non pas de façon flamboyante, mais en toute authenticité. 

À quoi peut-on s’attendre côté animation?
Je suis là pour donner aux téléspectateurs le goût d’aller voir des films québécois. Il y aura bien sûr de petits côtés cocasses et divertissants à l’animation, mais je ne veux pas mettre de lunettes roses non plus: les derniers mois ont été difficiles pour l’industrie du cinéma, et il faut absolument y faire allusion.      

Au total, 14trophées Iris seront remis au cours de cette soirée qui honore les productions, les réalisateurs, les interprètes et les artisans qui se sont illustrés au cours de la dernière année. Quel prix as-tu le plus hâte d’annoncer?
J’ai hâte de découvrir les gagnants dans les catégories du meilleur film, de la meilleure réalisation, du meilleur scénario, d’interprétation... Sincèrement, toutes les catégories sont égales à mes yeux! Je suis une grande émotive, alors il est possible que les larmes me montent aux yeux à la suite de remerciements particulièrement touchants. 

Qu’est-ce qui fait un bon gala, selon toi?
Pour l’avoir déjà vécu dans la salle, je sais qu’un bon gala doit nous faire ressentir toute une gamme d’émotions, tant grâce à des moments drôles que grâce à des remerciements bien sentis. Être tous réunis dans une salle, réaliser qu’on exerce un super beau métier, partager notre passion avec les téléspectateurs, c’est pour moi synonyme d’une soirée réussie!      

Le Gala Artisans, animé par Didier Lucien, sera diffusé en direct de la salle Ausgang Plaza le jeudi 3 juin à 20 h, à ARTV.
Ne manquez pas le Gala Québec Cinéma, le 6 juin dès 20 h, à Radio-Canada.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus