Mélissa Désormeaux-Poulin adresse un message percutant aux agresseurs | 7 Jours
/magazines/7jours

Mélissa Désormeaux-Poulin adresse un message percutant aux agresseurs

Mélissa Désormeaux-Poulin est connue pour son travail de comédienne, mais elle est également porte-parole de la Fondation Marie-Vincent, qui vient en aide aux enfants et adolescents victimes de violences sexuelles.

• À lire aussi : Guy A. Lepage réagit aux accusations de crime sexuel contre le producteur de Tout le monde en parle

• À lire aussi : Mélissa Désormeaux-Poulin souligne l'anniversaire de sa grande fille avec un magnifique hommage

En tant que personne particulièrement sensible à cette cause, elle n'a pas pu demeurer silencieuse à la suite des accusations de crimes sexuels contre le producteur Luc Wiseman, rendues publiques vendredi.

Elle a pris la parole sur Instagram pour témoigner de sa solidarité envers les victimes, mais aussi pour rappeler aux assaillants que, peu importe leur statut ou leur position, ils demeurent des agresseurs.

Voici son message officiel.

« Ça fait maintenant 5 ans que je suis porte-parole de la @fondationmarievincent.
Fondation qui vient en aide aux enfants et adolescents victimes de violences sexuelles.
Toujours penser à la victime en premier, c’est ce que j’ai appris de plus important. La victime qui devra panser ses blessures, qui gardera ces gestes épouvantables en elle, qui devra travailler fort pour ne pas penser que ce qui est arrivé est de sa faute...parce que c’est tout sauf de sa faute. Qui devra aller en thérapie. Qui devra réapprendre à faire confiance et, surtout, à aimer la vie. Si elle y arrive. Un enfant, ça aime sans condition, c’est vulnérable face à des agresseurs. Alors ce matin, j’ai aussi pensé aux agresseurs.
Peu importe qui tu es, peu importe ton métier, ton salaire, ton statut social, ton prestige, le pouvoir que tu exerces sur les autres. Tes connaissances, ton goût pour les belles choses, tes voyages impressionnants, ta beauté... Si tu touches, agresses, abuses, violentes un enfant, ça fait de toi un agresseur.
Le seul titre qui te revient. »

Guy A. Lepage, directement concerné par l'affaire en raison de ses relations professionnelles avec Wiseman, a commenté: « Voilà. Tout est dit. »



Rappelons que Wiseman fait face à cinq accusations, toutes sur la même victime âgée de moins de 16 ans. En plus de chefs d’agression et de contacts sexuels, il est accusé d’avoir frappé la victime, et d'avoir produit et de posséder de la pornographie juvénile.

À VOIR AUSSI : Les premiers baisers les plus attendus de la télévision québécoise  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus