Un documentaire sur la dernière saison de Kent Nagano à l’OSM | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Un documentaire sur la dernière saison de Kent Nagano à l’OSM

LUNDI 20 H, ARTV

Image principale de l'article Un documentaire sur sa dernière saison à l’OSM
ARTV

Lors d’une visite éclair au Québec, Kent Nagano est profondément marqué par la beauté, la culture et les gens de la province. Lorsqu’on lui offre la direction de l’OSM, il n’hésite donc pas à l’accepter afin de rendre la musique classique accessible à tous, tout en faisant rayonner la culture d’ici pendant 16 ans. Ce documentaire accompagne le maestro au cours de sa dernière saison à Montréal, et il témoigne de son influence et de son héritage.

ARTV



En septembre 2019, Kent Nagano amorce sa 16e et dernière saison avec l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), dont il fait vibrer la musique au Québec et partout sur la planète. Alors qu’il nous fait ses adieux, il peut se féliciter d’avoir fait entrer la musique classique dans le cœur de millions de Québécois, à qui il laisse un héritage important. On apprend à mieux connaître le maestro et sa carrière dans le documentaire Les seize saisons de Nagano, qui dévoile son parcours tout en l’accompagnant au cours de sa dernière saison à la tête de l’OSM. 

C’est à titre de chef invité par l’Orchestre symphonique de Montréal que Kent Nagano effectue son premier voyage en sol québécois. Même si son séjour est assez bref, il est émerveillé par la ville et son orchestre, si bien qu’il fait une chose qu’il n’avait jamais faite au cours de ses nombreux voyages: il achète des souvenirs à l’aéroport. «J’avais envie de rapporter des preuves de ma découverte, parce que oui, j’avais l’impression d’avoir découvert une autre Amérique», déclare-t-il. 

ARTV


Une visite décisive

Marqué par sa visite à Montréal, Kent Nagano retourne à ses occupations en se promettant de revenir au Québec un jour. Quelques années plus tard, le départ de Charles Dutoit laisse vacant le poste de directeur musical de l’OSM. À la recherche d’un nouveau chef d’orchestre, Madeleine Careau, chef de la direction, réunit donc un petit groupe de spécialistes afin d’établir le profil de celui qui prendra la relève. Kent Nagano y correspond en tous points. 

La délégation se rend alors à Paris afin de rencontrer le maestro, dans l’espoir de le convaincre de prendre la direction musicale de l’OSM. On s’attend à devoir négocier fort, mais Madeleine Careau confie que c’est loin d’être le cas. Après à peine quelques mots, Kent Nagano accepte de faire de Montréal son nouveau lieu de résidence. «La décision de venir à Montréal, c’est hautement basé sur Québec, sur Montréal, sur cette culture très très spéciale, explique Kent Nagano. Une vraie culture avec des racines beaucoup plus fortes que San Francisco, par exemple, dans l’Ancien Monde. C’est vraiment la culture dont tout le monde parle, avec ce mélange d’Ancien et de Nouveau Monde». 

ARTV

Une vision à long terme
Kent Nagano accepte un contrat de 10 ans avec l’OSM. L’orchestre a un nouveau chef et tout le Québec est sur le point de profiter de l’arrivée du maestro, qui a à cœur de faire rayonner la culture d’ici et de rapprocher la musique des gens. Pour ce qui est des musiciens de l’OSM, ils ont le sentiment qu’un vent de nouveauté souffle sur l’organisation. «On sait, dès la première note, qu’on part dans une nouvelle aventure, mentionne le clarinettiste et saxophoniste André Moisan. On sentait le désir, l’espèce d’honnêteté, l’intégrité de Kent Nagano dans tout ce qu’il faisait.» Il est loin d’être le seul à vanter les mérites et le talent du maestro, puisque les intervenants du documentaire sont nombreux à faire l’éloge de ses grandes qualités. 

À l’OSM, on rêve d’une salle de spectacle exclusive depuis longtemps, et l’arrivée de Kent Nagano remet le projet sur les rails. Le chef d’orchestre est heureux de voir ce projet se réaliser, mais il a beaucoup d’autres idées en tête. Grâce à ses 16 années de travail, de grands projets, des festivals et des concerts extraordinaires voient le jour. On pense notamment au mariage entre la musique de l’OSM et les contes de Fred Pellerin, à la Virée classique et au lancement d’un programme de musique pour enfants. 

Malgré son départ, Kent Nagano portera toujours un amour spécial à Montréal et au Québec, où demeureront sa musique, son héritage et son âme.

À VOIR AUSSI: Découvrez les vrais noms de ces vedettes québécoises

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus