Marie-Eve Janvier se confie sur son nouveau projet d’animation télé | 7 Jours
/magazines/7jours

Marie-Eve Janvier se confie sur son nouveau projet d’animation télé

Image principale de l'article Son nouveau projet d’animation télé

Les défis ne manquent pas pour Marie-Eve Janvier qui, après avoir donné naissance à sa deuxième fille le 20 avril dernier, a accepté d’animer Le meilleur pâtissier du Québec, une adaptation québécoise de la compétition culinaire The Great British Bake Off, aux côtés de Joël Legendre. Pâtissiers amateurs, à vos fourneaux!

• À lire aussi : Marie-Eve Janvier et Joël Legendre animeront une nouvelle compétition culinaire

• À lire aussi : Marie-Eve Janvier et Jean-François Breau ont accueilli leur deuxième enfant

Marie-Eve, qu’est-ce qui t’a convaincue d’accepter la coanimation de l’émission Le meilleur pâtissier du Québec?
On m’en a parlé alors que j’étais enceinte, et ç’a été un oui spontané! J’ai accepté parce que c’est avec la grande famille de TVA et parce que le concept me plaît. Je suis une habituée de la téléréalité. Les valeurs du show me touchent beaucoup, et l’univers de la pâtisserie me plaît aussi. Je suis loin d’être une pro, mais si je reçois, je peux très bien refiler la préparation du plat principal à quelqu’un d’autre pour cuisiner quatre desserts! La pâtisserie, c’est une passion qui m’habite. C’est un domaine qui m’excite beaucoup. J’aime son côté méthodique, précis. Suivre les étapes et respecter les règles, c’est vraiment dans mon ADN... J’espère transmettre cette passion à Léa. Je suis aussi heureuse de coanimer avec Joël. Tout me plaît dans ce projet!
Explique-nous le concept de l’émission.
L’émission est déjà un succès dans 37 pays et, en Angleterre, ils en sont à 11 saisons! Nous cherchons 10 candidats et candidates de 16 ans et plus à travers le Québec. Pour s’inscrire, il ne faut pas vivre de la pâtisserie. Nous proposerons trois défis par semaine et, au fil des semaines, des candidats seront éliminés. Joël et moi serons des animateurs, mais aussi des accompagnateurs pour les candidats. Nous souhaitons que ce soit très humain. Nous allons apprendre à connaître les gars et les filles qui participeront et nous allons tomber en amour avec eux!

Comment entrevois-tu concilier le travail et la vie familiale?
Comme pour le reste de ma vie, je vais procéder une étape à la fois. Lorsque nous tournerons, Laurence aura trois ou quatre mois. Les tournages se feront durant les week-ends, et il y aura huit émissions. Je vais amener ma petite, et mon chum sera près de moi. Ce sera un projet familial. Ça ne me stresse pas, car je l’ai déjà vécu avec Léa. Je sais que nous allons nous adapter. Lentement, mais sûrement, ce projet me permettra de revenir au travail. Nous adapter, c’est notre vie, à JF et moi. La famille a toujours suivi. Je carbure aux défis, et ça va me faire du bien d’être en mode travail.

On en déduit que tu as un bon bébé...
Oui, tout à fait! On me disait qu’au deuxième enfant, les choses sont beaucoup plus faciles. La routine est déjà installée. Et comme parent, on est moins nerveux et stressés. On est plus chill! (rires)



Vous êtes un pâtissier amateur et vous avez envie de relever un super défi? Inscrivez-vous à l’émission Le meilleur pâtissier du Québec!
Soumettez votre candidature au lemeilleurpatissier.ca.

À VOIR AUSSI: 38 photos de vedettes québécoises quand elles étaient enfants 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus