Mélissa Bédard s’ouvre sur son quotidien avec six enfants à la maison | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Mélissa Bédard s’ouvre sur son quotidien avec six enfants à la maison

Image principale de l'article Son quotidien avec six enfants à la maison
Photo : SIMON CLARK / Les Publi

Mélissa Bédard et son époux, Karl, ont six enfants à la maison. Mère de trois filles — Laylia, 11 ans, Elena, 5 ans, et Serena, 2 ans — et belle-maman de trois garçons — Anthony, 16 ans, Alexandre, 14 ans, et Emeric, 11 ans —, la chanteuse admet être hyper protectrice. Elle lève le voile sur son quotidien de maman épatante!

• À lire aussi: Mélissa Bédard et Pascale Bussières en vedette dans la nouvelle série de Josélito Michaud

• À lire aussi: Mélissa Bédard souligne l'anniversaire de sa plus jeune fille avec un magnifique hommage


Mélissa, vous avez su créer votre propre modèle familial. Expliquez-nous à quoi il ressemble.
À deux, nous avons six enfants. C’est beaucoup! Mon mari avait déjà trois fils d’une union précédente, moi, j’avais deux filles d’unions antérieures et, ensemble, nous avons décidé d’avoir un enfant. L’arrivée de notre petite Serena, il y a deux ans, a bouclé la boucle. Elle est la sœur de tous nos enfants et elle a solidifié notre famille. Le travail de mon copain est considéré comme un service essentiel. De mon côté, je travaille beaucoup, nous recevons donc l’aide de mamie.

Mamie, est-ce la maman de votre conjoint?
Non, c’est la mère de mon ex-conjoint, le père d’Elena. J’ai trois filles de trois pères différents. J’ai eu ma fille aînée, Laylia, à l’âge de 18 ans. Puis, j’ai retrouvé celui qui est devenu le papa d’Elena; il avait été l’un de mes meilleurs amis d’enfance. Nous avons réalisé que nous nous aimions, mais que ce n’était qu’une amitié. Encore aujourd’hui, nous célébrons l’anniversaire de notre fille ensemble. Nous avons réussi notre fille, mais aussi notre séparation.

Pour gérer une maisonnée de six enfants, ça prend nécessairement un grand amour de la vie familiale...
J’ai grandi dans une famille de trois enfants, car j’ai été adoptée par une famille où il y avait déjà deux garçons. J’ai deux frères. Quand ma mère est décédée, mon père a eu une nouvelle conjointe qui avait deux enfants. J’ai toujours vécu dans une grande famille. Chez nous, la différence d’âge est énorme: ils ont de 2 à 16 ans. Nos grands nous aident et participent à élever les plus petits. Depuis que je suis jeune, j’ai toujours dit que j’allais avoir six enfants... et je les ai! (rires)

• À lire aussi: Mélissa Bédard, Adib Alkhalidey et Cynthia Wu-Maheux s’allient pour la bonne cause

Vous semblez être une mère très aimante...
Je pense que ça vient du fait que je suis une vraie maman poule... Je m’en mets beaucoup sur les épaules. Le fait d’avoir perdu ma mère dans un accident tragique lorsque j’étais très jeune fait en sorte que je suis très protectrice, peut-être même trop. Je sais ce que la perte d’un proche peut faire aux enfants... Comme toutes les mamans, il m’arrive de ne pas voir les miens pendant un court laps de temps, mais je culpabilise toujours. Je travaille fort là-dessus. Lorsque je suis avec d’autres mamans, je me reconnais dans cette culpabilité toute féminine. Je voudrais pouvoir me partager en deux pour que mes enfants ne me manquent jamais.

Vous croyez que c’est la perte de votre maman qui vous amène à compenser?
Oui. Je crois qu’un événement aussi dramatique que d’avoir perdu sa mère toute jeune crée un traumatisme. Pour ma part, j’ai vraiment peur de la mort, de perdre des gens qui m’entourent, que ce soit mes enfants ou mes amis. Parfois, je m’empêche de faire certaines choses, de crainte qu’il m’arrive quelque chose...

Votre mère adoptive était-elle un beau modèle pour vous?
Oui. Mes parents ne se chicanaient jamais: ils discutaient. Si, après un désaccord, mon chum arrive très bien à dormir et à se réveiller le lendemain comme si de rien n’était, ce n’est toutefois pas mon cas! J’ai besoin qu’on discute sur le fait plutôt que de remettre au lendemain.

• À lire aussi: Mélissa Bédard dévoile ses courbes pour lancer un message puissant

Avez-vous aussi eu un beau modèle de belle-maman?
Oui, Suzanne est toujours avec mon papa. Elle a élevé tout le monde et nous a toujours dit: «Je ne suis pas votre mère, mais je vais toujours être là pour vous...» Elle a fait en sorte que nous nous sentions bien à la maison. C’est vraiment une bonne belle-mère. Je suis chanceuse, j’ai eu de beaux modèles...

Réussir votre vie familiale, est-ce une grande satisfaction pour vous?
Oui, beaucoup plus que ma vie professionnelle. Mes enfants passent en premier. J’accepte des mandats quand je sais que je ne me sentirai pas coupable d’avoir laissé les enfants à la maison... 

• À lire aussi: Mélissa Bédard annonce une fabuleuse nouvelle

Mélissa Bédard offrira un spectacle virtuel du 15 au 17 mai dans le cadre de la fête des Mères, sur la plateforme Live dans ton salon au coût de 20 $. Après une représentation à la salle Albert-Rousseau à Québec le 14 novembre, elle fera sa rentrée montréalaise à la Place des Arts les 12 et 13 décembre, dans une mise en scène de Denis Bouchard.

Par ailleurs, elle est aussi l’une des ambassadrices de Découvrons-nous, une campagne qui vise à soutenir l’inclusion sur nos écrans. On s’informe plus en détail à melissabedard.com.



À VOIR AUSSI: 19 comédiens québécois qui ont incarné une personnalité connue 

s

 
 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus