Saskia Thuot retrouve avec plaisir le jeu immobilier Combien vaut cette maison? | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Saskia Thuot retrouve avec plaisir le jeu immobilier Combien vaut cette maison?

LUNDI 20 H, CASA

Image principale de l'article Une nouvelle saison de Combien vaut cette maison?
Casa

Après quelques mois d’incertitude, Saskia Thuot retrouve avec grand plaisir le jeu immobilier Combien vaut cette maison? pour une nouvelle saison. À la suite de la flambée des prix des propriétés, les participants arriveront-ils à estimer la valeur de celles-ci?

• À lire aussi:
Saskia Thuot s'ouvre sur son combat contre la grossophobie

• À lire aussi:
«Je suis dans le lâcher-prise», −Saskia Thuot

Saskia, dans quel état d’esprit avez-vous tourné la troisième saison de
Combien vaut cette maison?
Nous avons tourné trois épisodes, puis tout a été interrompu à cause de la pandémie. Nous ne savions pas si nous pourrions tourner une troisième saison, car il fallait absolument le faire durant les beaux jours afin de montrer le plein potentiel des propriétés. Finalement, nous avons eu le feu vert pour tourner de la fin août à octobre. Nous l’avons fait en respectant strictement les conditions imposées par la santé publique, mais nous nous sommes donné le défi de garder notre touche conviviale. Je pense que nous avons réussi! 

Casa

Avez-vous apporté des changements au concept?
Non; le concept de ce jeu est un grand succès, et il faut le garder intact. Ce qui évolue le plus au fil des saisons, ce sont les participants. Comme ils connaissent l’émission par cœur, ils sont vraiment motivés quand ils arrivent sur le plateau. Grâce à eux, une saine compétition règne. Cette saison, nous avons même une concurrente venue directement du Saguenay!      

Quel genre de maisons verra-t-on?
Vous verrez des maisons à jeter par terre, qui valent parfois deux ou trois millions de dollars. Toutes sortes de gens — et d’agents immobiliers — nous ont contactés pour que nous visitions leurs propriétés. Il n’y a rien d’ordinaire parmi elles. Même les maisons les plus abordables sont impressionnantes, parce qu’elles sont extrêmement bien conçues et pensées. Combien vaut cette maison? montre qu’il y a beaucoup de talent en immobilier au Québec! 

Pourquoi les gens vous demandent-ils de tourner chez eux?
Je pense que c’est surtout parce qu’ils sont fiers de ce qu’ils ont fait de leur demeure. Parmi ces maisons, 95 % sont sur le marché lorsqu’on les visite, mais, habituellement, elles ne le sont plus au moment de la diffusion de l’émission. Il y a quand même eu quelques exceptions. L’émission aide-t-elle les gens à obtenir un meilleur prix? Je n’irai pas jusqu’à le dire, mais notre passage est certainement une anecdote plaisante à raconter pour les agents et les propriétaires.      

Casa

Votre animation a-t-elle évolué au fil des saisons?
Je fais de la télévision à temps plein depuis 25 ans. Il y a des moments dans ma carrière où l’on m’a demandé d’être un peu plus comme ci ou comme ça, mais je pense que maintenant, c’est assez clair que je fais «du Saskia». Je suis authentique à l’écran et je garde le cap dans Combien vaut cette maison?. La seule différence, ce sont les taquineries. Comme les concurrents sont de plus en plus confiants, je peux me permettre de les taquiner davantage. Parfois, ils sont vraiment dans le champ en ce qui concerne leur évaluation! 

Seriez-vous une bonne participante?
Depuis la première saison, j’essaie de jouer avec les concurrents. Évidemment, je connais les dossiers des maisons, mais je regarde leur prix quelques minutes seulement avant le dévoilement afin de l’estimer, moi aussi. Je vous avoue toutefois que je suis assez nulle! Lorsqu’une demeure est à mon goût, je l’imagine beaucoup plus dispendieuse qu’elle ne l’est.      

Casa

Quel élément nuit le plus aux participants dans leur évaluation?
C’est le style. Tout revient à une question de goûts personnels. Quand on aime une demeure, on mise plus haut, et quand on ne l’aime pas, c’est le contraire. Les chiffres qui concernent les coûts de rénovations antérieures peuvent également pousser les gens à l’erreur. 

On parle de plus en plus de bulle immobilière à la suite de la pandémie. Les concurrents prennent-ils cela en compte?
Les prix avaient déjà commencé à grimper en flèche au moment du tournage, surtout à Montréal, mais je dois dire que les participants sont tellement forts qu’ils ont intégré cette donnée à leur évaluation. À l’écran, nous n’avons pas trop mentionné cette réalité, parce que nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre avec la pandémie. Nous espérions tous que les choses reviendraient à la normale à Noël... Par contre, si l’émission revient pour une quatrième saison, il faudra parler de cette bulle immobilière.

À VOIR AUSSI: 24 vedettes québécoises qui prêtent leur voix à des stars hollywoodiennes

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus