L'animateur et écrivain Serge Bouchard est décédé | 7 Jours
/magazines/lasemaine

L'animateur et écrivain Serge Bouchard est décédé

Image principale de l'article L'animateur et écrivain Serge Bouchard est décédé
Julie Durocher

Écrivain, anthropologue et animateur, Serge Bouchard est décédé à l’âge de 73 ans, a rapporté la société d’État mardi avant-midi.

Son agent, Guy Laforce, a expliqué à l’Agence QMI que Serge Bouchard luttait contre des complications liées à une péritonite — une inflammation du péritoine dans la cavité abdominale — depuis un mois ou deux.

«Je lui ai parlé hier. Il avait un bon ton», a raconté M. Laforce, sous le choc après avoir appris le décès de son ami survenu au cours de la nuit ou en début de matinée.

Serge Bouchard avait d’abord été traité à l’hôpital une première fois, avant de pouvoir rentrer chez lui. Il avait ensuite été admis à nouveau en raison de complications liées à sa maladie.

Photo d'archives

«Il était en train de faire de la physio et de se réhabituer à se tenir debout. Il devait se déplacer avec une canne», a raconté M. Laforce, en soulignant qu’il était convaincu, après sa conversation avec son ami lundi, que celui-ci prenait du mieux.

«On avait commencé à parler de son retour. Il n’était pas capable de rester chez lui à ne rien faire. Il me disait qu’il allait rentrer en prendre un moment pour penser à ça», a même évoqué Guy Laforce.   

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac à QUB Radio:   

Serge Bouchard coanimait encore, jusqu’à tout récemment, l’émission radiophonique C’est fou... à la Première Chaîne de Radio-Canada en compagnie de Jean-Philippe Pleau.

Ce dernier avait transmis, dimanche, un message encourageant de M. Bouchard sur sa page Facebook.

«Je vous remercie de votre patience et de votre discrétion. Je retrouve lentement ma force de mammouth, et j'ai hâte de retrouver le micro, les auditrices et les auditeurs, le jeune-vieux Jean-Philippe Pleau et notre valeureux recherchiste Mathieu Fournier», avait indiqué celui qui se surnommait le «mammouth laineux».

«On s’est parlé hier soir au téléphone. Pendant Canadien. Tu remontais la pente. Ta voix était bonne. T’allais avoir ton congé d’hôpital vendredi. Tu voulais qu’on se voit ce week-end. Dehors. À deux (maudits) mètres», a confié M. Pleau sur sa page Facebook dans les heures suivant l'annonce du décès de son complice et ami.

Grandement intéressé par la culture autochtone du nord du Québec, l’anthropologue titulaire d’un doctorat de l’université McGill a réalisé diverses études et consacré des ouvrages aux communautés peuplant le Labrador, la Côte-Nord ou encore le Nunavik, ainsi qu’aux camionneurs qui parcourent le nord du Québec.

Auteur prolifique, il a une vingtaine d’ouvrages à son actif, où s’entremêlent récits issus de ses recherches, réflexions et tranche de vie. Certains, comme Ils ont couru l’Amérique ou Elles ont fait l’Amérique, ont été coécrits avec sa conjointe, Marie-Christine Lévesque, emportée par un cancer l’an dernier.

Son décès avait d'ailleurs mené à la publication du recueil Un café avec Marie, le dernier ouvrage de l'auteur paru en mars dernier, qui aborde la maladie et le deuil de sa conjointe.

«Les textes sont comme des points de suture pour moi, et je fais la même chose aujourd’hui avec Marie, avec tout le paradoxe du bonheur/malheur. On a tellement été heureux durant la dernière année, en sachant que c’était la dernière... C’est quoi le bonheur? C’est un café avec Marie, même en sachant que ça va peut-être être le dernier», avait-il confié au Journal de Montréal en marge du lancement du livre.

L'animateur a aussi passé plus de 25 ans à partager ses réflexions à la barre de diverses émissions, toujours à l’antenne de la société d’État.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus