Suite à sa victoire à Star Académie, William Cloutier se confie sur ses projets | 7 Jours
/magazines/7jours

Suite à sa victoire à Star Académie, William Cloutier se confie sur ses projets

Image principale de l'article William Cloutier se confie sur ses projets
Photo : Julien Faugere / TVA Publications

Lorsqu’il était enfant, William écoutait la première version de Star Académie, celle de 2003, et rêvait en regardant Wilfred LeBouthillier et Marie-Élaine Thibert d’être un jour à leur place. C’était clair pour lui qu’il allait plus tard devenir chanteur et qu’il ferait un jour ses classes à Star Académie. Son plus grand rêve était d’en sortir gagnant. Dimanche soir, il a réalisé ce rêve...

• À lire aussi: La conjointe de William Cloutier se prononce sur la victoire de son amoureux

• À lire aussi:
Luce Dufault revient sur la participation de sa fille, Lunou, à Star Académie

William, voilà que ton plus grand rêve d’enfant est accompli...
Je me pince tellement je n’en reviens pas! Mon amoureuse est près de moi et je ne l’ai pas encore embrassée convenablement — tout va si vite depuis l’annonce de ma victoire. J’ai du mal à décrire comment je me sens, c’est inexplicable.

Qu’est-ce qui s’est passé dans ta tête au moment où tu as entendu ton nom?

Je n’ai aucun doute que le vote a dû être serré et que le choix a dû être difficile à faire pour le public, parce que Lunou est très talentueuse. J’ai beaucoup d’admiration pour cette fille. M’être rendu en finale était déjà une victoire. Honnêtement, il n’y avait plus de compétition, et c’était un grand aboutissement d’être encore là. Donc, je n’en reviens toujours pas d’avoir entendu mon nom comme grand gagnant.

Photo : Eric Myre / TVA Publica

• À lire aussi: Luce Dufault revient sur la participation de sa fille, Lunou, à Star Académie


Comment avez-vous vécu cette dernière semaine, Lunou et toi?

On a, autant elle que moi, profité du moment présent sans trop accorder d’importance au volet compétition.

• À lire aussi: William Cloutier de Star Académie retrouve enfin sa petite famille et on craque

Parle-moi de ce rêve que tu avais de gagner
Star Académie?
Ce rêve est né quasiment avant que j’apprenne à parler. C’est avec Star Académie 2003 que j’ai construit mon univers musical et que je me suis ouvert à la musique et à l’idée de chanter. Le disque de cette édition est le premier que j’ai acheté dans ma vie, et la chanson Je vais changer le monde était ma préférée. Quand j’étais petit, je regardais l’émission avec des yeux admiratifs et je me disais qu’un jour, j’aimerais vivre cette expérience. J’écoutais ça avec ma sœur, Léonie, et nous chantions tous les deux ensemble. Elle m’a toujours encouragé à poursuivre ce rêve. Voir qu’elle est témoin de ce moment-là — je sais que c’était un rêve pour elle aussi de me voir réaliser ça —, ça me touche.

Tu as chanté la chanson Et je t’aime encore, de Céline Dion, une pièce choisie par le public; pourquoi lui avoir fait cette demande?
C’est drôle comme les gens m’ont bien cerné, puisque c’est probablement la chanson que j’aurais interprétée. Cette pièce est l’une des plus belles jamais écrites sur l’idée d’aimer quelqu’un et de ne pas être capable de l’oublier. Je trouve le texte de cette chanson très beau, et ses envolées vocales me touchent beaucoup. C’était donc naturel de chanter cette chanson. Elle a été difficile à chanter, mais je l’ai fait avec mon cœur. Je trouvais important aussi de demander l’avis du public pour le choix de la chanson. C’est pour lui que je chante et c’est à lui que j’ai envie de plaire. Je lui dois bien ça! Même que ce réflexe, je vais l’avoir souvent dans ma carrière solo. Je veux tâter son pouls. 

• À lire aussi: Un contrat à New York pour Annabel Oreste

Photo : Eric Myre / TVA Publica


As-tu eu des remises en question durant ton parcours?
C’est certain que je me posais parfois des questions. Je me demandais pourquoi je m’imposais ce vertige immense, que j’acceptais de me mettre en danger chaque semaine et que je m’infligeais ça plutôt que d’être avec ma famille à la maison. Mais, en même temps, l’expérience était si grande, l’apprentissage si incroyable. Je remercie tellement le public d’y avoir cru autant que moi sinon plus, et de m’avoir sauvé semaine après semaine!

De quoi es-tu le plus fier?
Je suis fier d’être resté moi-même et de ressortir plus que jamais connecté avec ce petit William qui rêvait et qui avait le goût d’accomplir de grandes choses. Souvent, on perd tout ça en vieillissant; avoir nourri cet enfant-là en moi et avoir ajouté une bûche dans le foyer de mes rêves, c’est ce dont je suis le plus fier.

Qu’est-ce que tu as appris sur toi dans les dernières semaines?

J’ai appris à prendre des risques. D’abord, lorsque j’ai décidé de chanter ma propre composition, je suis très fier de l’avoir fait. Des fois, on ne peut pas demander à tout le monde de penser comme nous. On m’a dit que c’était un gros risque de faire ma propre chanson et, au final, je me suis écouté et je suis heureux de l’avoir fait. Je pense même que je vais appliquer ça pour le reste de ma vie. Si, en dedans de moi, une petite voix me dit que c’est la bonne chose, je vais suivre mon instinct. 

Photo : Eric Myre / TVA Publica

• À lire aussi: Revoyez l'émouvante dernière performance des 15 Académiciens avec le corps professoral

Star Académie, c’est aussi une bourse de 125 000 $ et un contrat de disques. As-tu une idée de ce que tu comptes faire de cette somme?
Premièrement, j’aimerais assurer un peu ma carrière. J’aimerais produire de la musique, faire des spectacles et aussi gâter un peu mon amoureuse et mes enfants. Et je veux aussi alléger les factures du quotidien, parce qu’être un artiste, c’est avoir une vie instable et vivre de contrats. Ça va donc faire du bien d’avoir ce petit coussin.

Comment vois-tu la suite?
Je fais confiance à la vie et aux gens autour de moi. Je suis entre de bonnes mains chez Musicor, avec qui j’ai un contrat de disques. Je vais m’asseoir avec eux pour discuter de tout ça. Je veux planifier des projets et organiser une stratégie. Déjà, à court terme, je vais chanter au Gala ARTIS — et j’ai très hâte! Je vais penser à mon disque, ma composition en fera sûrement partie, et j’aimerais aussi collaborer avec des artistes que j’apprécie comme Marc Dupré, Mara Tremblay, Lynda Lemay... Il y a tant d’univers musicaux qui m’intéressent. Je veux trouver mon son et ma couleur.

J’imagine que les prochains jours seront consacrés à la découverte de ton fils Éloi, né pendant ton séjour à
Star Académie?
Oui, pour les prochains jours, je vais rattraper le temps perdu avec mon fils, que j’ai hâte de connaître, et je veux retrouver ma famille, qui m’a tellement manqué! Je veux leur faire des câlins à n’en plus finir. 

• À lire aussi: Star Académie: Queenie se confie sur ses nombreux projets

Photo : Eric Myre / TVA Publica


Tu vas passer une audition pour Starmania en France; qu’est-ce que ça représente pour toi?
Disons que les échelons dans l’échelle des rêves ne cessent de grimper, et l’éventualité de me retrouver en Europe dans une grande production musicale, ce serait fou. Je ne pensais même pas que ça pouvait être possible. Mais avec la formation que j’ai eue à Star Académie, j’ai l’impression que c’est désormais possible, que je peux me faire confiance vocalement pour un tel projet. Mais si un tel rêve se réalise, ma famille va me suivre. Ma blonde a été exceptionnelle, elle s’est occupé seule de la famille pendant que je réalisais mon rêve, et maintenant j’ai envie de partager tout ça avec elle et mes deux fils. Ils seront toujours au cœur de chacune de mes réalisations.

En terminant, il y aura une tournée en 2022 avec Lunou. Comment vis-tu une telle nouvelle?

Normalement, j’aurais été ébranlé par la nouvelle, parce que monter un tel spectacle, c’est quelque chose! Mais avec Lunou, on travaille si bien ensemble que je ne pense pas que nous aurons de la difficulté à monter un spectacle qui nous ressemble. J’adore cette fille. Nous sommes complices depuis le début, avant même d’avoir été sélectionnés lors de la quarantaine à l’hôtel. J’ai connecté rapidement avec elle et Meghan Oak. J’ai une belle amitié avec ces deux filles.

À VOIR AUSSI: Toutes les grandes stars qui ont chanté avec les Académiciens au fil des ans

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus