Vincent Leclerc méconnaissable dans la nouvelle série de Sophie Lorain | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Vincent Leclerc méconnaissable dans la nouvelle série de Sophie Lorain

VENDREDI 20 H, SUPER ÉCRAN (S01EP01)

Image principale de l'article Méconnaissable dans cette nouvelle série
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Sophie Lorain et son grand complice Alexis Durand-Brault présentent la nouvelle série chorale Sortez-moi de moi, qui porte sur l’univers de la santé mentale. On y constate qu’entre le personnel soignant et les patients, il y a une zone grise dans laquelle tous risquent de sombrer. Dans cette nouvelle série, on y voit le comédien Vincent Leclerc absolument méconnaissable!



C'est après avoir vu une photo dans le journal que le couple de créateurs a eu l’idée de ce thriller psychologique de six épisodes. «Il existe de nouvelles équipes volantes formées de travailleurs sociaux, d’infirmiers ou de criminologues qui travaillent pour certains hôpitaux de la grande région de Montréal. Ces équipes viennent en aide aux policiers lors des interventions d’urgence puisque, on le sait, une grande partie du travail de ces derniers consiste à intervenir auprès de gens qui souffrent de problèmes de santé mentale. Cette photo dans le journal illustrait justement une intervention conjointe et elle nous a inspiré cette série», explique Sophie Lorain.      

Productrice, actrice et scénariste
En plus de produire la série, dans laquelle elle joue sous la direction d’Alexis Durand- Brault, son conjoint, Sophie la signe avec lui. «Au début, Michel Monty devait écrire Sortez-moi de moi avec Mathieu Arsenault, mais lorsque nous avons présenté l’idée aux gens de Bell, ils ont voulu la série si vite qu’au lieu de la mettre en développement, ils ont tout de suite lancé sa production.      

Puisque nos auteurs étaient déjà affiliés à d’autres projets, nous sommes allés chercher Catherine Léger, mais elle est tombée malade. Nous ne savions pas à l’époque que cette grippe qui n’en finissait plus était la covid-19. Quand le Québec a été mis sur pause, Alexis et moi avons décidé de récupérer les quelques textes déjà terminés et les avons réécrits ensemble», raconte Sophie Lorain. 

Elle avoue qu’il n’est pas facile de décrire l’intrigue de Sortez- moi de moi, car c’est une série chorale que les téléspectateurs découvriront peu à peu. Elle tourne autour de plusieurs per- sonnages complexes, patients ou soignants, dont Clara St-Amand, la travailleuse sociale incarnée par Sophie Lorain, qui fait équipe avec Myriam Melançon et Gabriel Beauregard sur le terrain. 

«Clara pratique ce métier depuis longtemps et devrait être à la retraite. C’est une battante! La série commence par un terrible incident. Tranquillement, les téléspectateurs obtiendront des pièces du puzzle qui les aideront à comprendre comment c’est arrivé. Ils n’auront rien de tout cuit dans le bec; ils devront travailler», annonce-t-elle. 

Outre les membres de l’équipe volante, les téléspectateurs découvriront le patient bipolaire David Ducharme qui développe un lien particulier avec sa psychiatre, Justine Mathieu, qu’interprète Pascale Bussières.       

Étonnamment, Sophie Lorain n’avait jamais donné la réplique à l’actrice émérite auparavant. «C’est une comédienne formidable, une fille que j’aime beaucoup!» affirme-t-elle.      

Crédible, mais dramatique
Sophie Lorain se défend bien de vouloir aller au front en tant qu’ambassadrice de la cause de la santé mentale — qui prend d’ailleurs beaucoup de place dans le climat actuel —, mais affirme avoir quand même fait ses devoirs pour que la série soit la plus crédible possible. «Je suis une créatrice, pas une docu- mentariste, une docteure ou une aide-soignante. Cela dit, pour que la série soit intéressante, il nous fallait un minimum de crédibilité, et nous avons choisi de nous entourer de gens qui connaissent le milieu, dont Mathieu Arsenault, qui a signé la série documentaire Urgence santé mentale: Quel jour on est? et le film Tenir tête. Puisqu’il est lui-même bipolaire, c’était intéressant d’avoir son point de vue. Nous avons aussi bénéficié des services d’un consultant, psychiatre à l’hôpital Notre-Dame», précise-t-elle. 

Ce sont les mots sublimes de Daniel Bélanger qui donnent son titre à la série, encore là par un heureux hasard. «Nous étions en train d’écrire à quatre mains quand Alexis a mis la chanson Sortez-moi de moi. Nous nous sommes attardés aux paroles, et Alexis m’a dit qu’il nous la fallait, ce à quoi j’ai répliqué que, plus encore, elle nous donnait notre titre. Ce qu’elle raconte est valable pour tous les personnages parce qu’ils ont tous, à un moment ou à un autre, l’impression qu’ils vont imploser», conclut Sophie Lorain.

Dès le vendredi 7 mai.

À VOIR AUSSI: LES ROBES LES PLUS CHÈRES PORTÉES SUR UN TAPIS ROUGE

s


 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus