La tempête QAnon | En attendant la révolution | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

La tempête QAnon | En attendant la révolution

Vendredi 7 mai à 20 h, Super Écran (Début)

Image principale de l'article En attendant la révolution
Photo : iStockphoto

Le mouvement conspirationniste QAnon a beaucoup fait parler de lui depuis ses débuts, en 2017. Comment a-t-il été fondé? Quelles théories véhicule-t-il? Qui sont ses adhérents? Et qui est le mystérieux Q, l’internaute anonyme à l’origine du mouvement? Afin de répondre à ces questions, le documentariste Cullen Hoback s’est lancé dans une enquête qui a duré trois ans. Il nous présente ses découvertes dans la série en six parties La tempête QAnon, produite pour la chaîne HBO. 

Cullen Hoback

Photo : Super Écran

Cullen Hoback

Le 6 janvier 2021, des partisans de Donald Trump prennent d’assaut le Capitole pour protester contre le résultat des élections présidentielles, truquées selon eux. Un certain nombre de ces émeutiers sont membres du mouvement QAnon, un regroupement de conspirationnistes né sur le Web à la suite de la publication de messages sibyllins signés Q sur le forum de discussion anonyme 4chan.

Une conspiration mondiale

D’octobre 2017 — le mois où il commence à écrire ses messages — aux élections présidentielles de 2020, Q lance près de 5000 de ces alertes, qui s’adressent à une base conservatrice et qui révèlent aux membres du forum de discussion l’existence d’une cabale mondiale. Les guerres, la pauvreté, la criminalité et les autres maux qui affligent l’humanité seraient le résultat de cette conspiration.

Ainsi, Donald Trump aurait été élu par des militaires patriotes pour reprendre légitimement le contrôle du pays. Pour ce faire, il s’apprêterait à mettre un plan en œuvre contre la cabale. Q y fait souvent allusion dans ses messages («Faites confiance au plan», écrit-il), sans jamais le décrire. Il évoque une révolution grâce à laquelle tous les maux du monde seraient sur le point d’être guéris. Les supporteurs de Q pourraient avoir accès au plan et même y participer.

Les usagers du forum lisent et interprètent ces alertes, les déclinent sous forme de mèmes et les font circuler un peu partout sur Internet... y compris sur le compte Twitter du président Trump.

Des signes partout

Le réalisateur souligne que les techniques de Q pour rejoindre son public semblent tirées d’un roman de science-fiction: un personnage anonyme envoie des messages énigmatiques sur un forum en ligne afin de révéler un projet secret fomenté par une maléfique cabale mondiale et sauver le monde.

Les messages se présentent sous la forme de courtes phrases énigmatiques, souvent des questions. Le contenu est tellement vague qu’on peut l’interpréter comme on veut, ce que les adeptes de QAnon ne se privent pas de faire. Certains adeptes, les QTubers, passent leurs journées à décrypter les messages de Q pour révéler aux gens ce qu’ils signifient. Certains de ces QTubers ont même transformé cette occupation en carrière et vivent — parfois fort bien — grâce aux dons de leurs supporteurs. Par contre, leurs propos insensés et le temps qu’ils consacrent à leur cause peuvent aussi leur coûter leur famille, leurs amis et leur emploi.

Un danger pour la démocratie

En 2018, certains sites, y compris 4chan, ont commencé à bannir QAnon, perçu comme un danger pour la démocratie (Q s’est rabattu sur le forum d’extrême droite 8chan, où tout ce qui entre dans la limite de la légalité aux États-Unis peut être publié). Toutefois, plus on essaie de ridiculiser QAnon, plus ses adeptes présentent leurs détracteurs comme des complotistes visant à miner la crédibilité du mouvement.

Fredrick Brennan, le fondateur du site 8chan.

Photo : Super Écran

Fredrick Brennan, le fondateur du site 8chan.

De son côté, Cullen Hoback ne croit pas que c’est une bonne idée de censurer Q et ses supporteurs. Puisque Q tire sa force de son anonymat, le démasquer contribuerait davantage à le mettre hors d’état de nuire. C’est pourquoi, à la fin du premier épisode de la série, le réalisateur se lance à sa recherche. Que découvrira-t-il?  

Quelques exemples de messages  

  • «Tout a un sens. Ceci n’est pas un jeu. Apprenez à jouer le jeu.» 
  • «Que vient-il de se passer au Sénat? Pourquoi? Qui est leur nouveau meneur? Pourquoi cela est-il important?»  

Le saviez-vous?  

  • Le nom QAnon est une combinaison de la lettre Q et du terme «Anon» (tiré du mot anonymous). C’est le surnom que se donnent les usagers du forum de discussion, tous anonymes. 
  • Les adeptes, dont on estime le nombre à plusieurs dizaines de millions, croient que Hillary Clinton et les démocrates violent, torturent et mangent des bébés. 
  • Certaines célébrités, dont l’actrice Roseanne Barr, ont rejoint le mouvement. 

À lire aussi

Et encore plus