Hugo Giroux revient sur son rôle dans District 31 | 7 Jours
/magazines/7jours

Hugo Giroux revient sur son rôle dans District 31

Image principale de l'article Hugo Giroux revient sur son rôle dans District 31
Photo : Dominic Gouin

Il est un des comédiens les plus sympathiques de la colonie artistique québécoise. Pourtant, Hugo Giroux campe souvent des personnages situés à l’opposé de sa personnalité, comme un père hautement autoritaire dans Bête noire.

• À lire aussi: Fabienne Larouche confie «une mission» aux fans de District 31 pour la grande finale

Hugo, quelle est l'histoire de la série Bête noire?
La série se penche sur les effets collatéraux d'un geste impardonnable commis par un adolescent de 16 ans. La psychiatre-coroner Éliane Sirois (Sophie Cadieux) et la mère du jeune garçon, Mélanie Rivard (Isabelle Blais), tentent de comprendre les raisons qui ont poussé un adolescent apparemment sans histoire à commettre l’irréparable. Ce qui est particulier avec cette série, c’est qu’elle nous fait voir l’autre côté de la médaille.

Que veux-tu dire?
Habituellement, dans les séries télévisées, on suit la famille des victimes, alors qu’ici on s’attarde sur les proches de l’agresseur. Ils sont en quelque sorte des victimes collatérales du drame, parce que leur quotidien est complètement chamboulé. En plus, ils doivent vivre avec la culpabilité et le jugement des autres. Toute leur vie, ils se demanderont s’ils auraient pu faire quelque chose de différent pour éviter ce drame, une question qui restera peut-être sans réponse.      

Séries Plus


Qui campes-tu dans cette série? Je suis M. Bergeron, le père de Zachary, qui est le meilleur ami de Jérémy, celui qui a commis l'acte haineux. J'ai plusieurs scènes avec Lévi Doré, qui incarne mon fils. Ce jeune acteur est talentueux, sérieux, à son affaire et visiblement sur son X.

Ton personnage est-il un bon père? Il aime son fils, mais disons qu’il n’a pas l’intelligence émotionnelle la plus développée en ville. Il est sévère, intransigeant et contrôlant, persuadé que c’est la bonne chose à faire pour élever Zachary. (Hugo réfléchit et ajoute:) En tant que comédien, on imagine souvent le passé de son personnage, pourquoi il agit de telle ou telle façon. Je me suis dit que M. Bergeron a probablement grandi au sein d’une famille très stricte et que c’est ce qu’il reproduit avec son fils. Il ne réalise pas que ce cadre trop autoritaire a des répercussions sur Zachary, jusqu’à ce qu’il apprenne que son fils a posé certains gestes d’intimidation, qui auraient malheureusement servi d’élément déclencheur au drame. 

Karljessy / RADIO-CANADA



Dans District 31, tu campes le sergent détective Normand Auclair. Tu as la chance d’y être épisodiquement.
L’an dernier, j’ai tourné de la fin août jusqu’au début novembre, le temps que mon personnage vienne prêter main-forte à la gang du 31. Puis, l’auteur Luc Dionne a mis la lumière sur d’autres intrigues, dans lesquelles le sergent détective Normand Auclair n’était plus présent. C’est normal, plusieurs personnages vont et viennent dans District 31.

Et comment as-tu appris que tu allais être de retour dans cette quotidienne?
Même si je n’avais pas de journées de tournage à l’horaire, je continuais à recevoir les textes de District 31 chaque semaine, et je passais au travers comme s’il s’agissait d’un roman à suspense. À un moment donné, j’ai vu qu’un agent du 31 faisait allusion à la Sûreté du Québec. Je me suis dit que mon personnage allait être appelé en renfort. Mon feeling était bon, puisque la semaine suivante, le sergent détective Normand Auclair était de retour dans le scénario!

Tu devais être content!
Tellement! Ma présence dans District 31 remonte à la première saison. L’expérience aurait pu s’arrêter après quelques épisodes, mais à mon grand bonheur, Normand Auclair revient de temps à autre au cœur des intrigues. Plus que jamais, exercer mon métier, je vois ça comme un privilège. Plusieurs tournages ont été repoussés ou carrément mis sur la glace, alors je savoure chaque minute passée sur le plateau de District 31

Bête noire, mercredi 20 h, à Séries Plus.
District 31, du lundi au jeudi à 19 h, à Radio-Canada.

À VOIR AUSSI: Top 10 des infirmiers de la télé québécoise 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus