Jean-François Nadeau donne des détails sur ce qui attend son personnage de Robin dans L’Échappée | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Jean-François Nadeau donne des détails sur ce qui attend son personnage de Robin dans L’Échappée

Image principale de l'article Ce qui attend son personnage de Robin
Photo : Julien Faugere

Jean-François Nadeau incarne Robin Despaties depuis le début de L'Échappée. Son personnage d'éducateur au centre jeunesse veut le mieux-être des jeunes, mais il traverse lui aussi une période difficile. La culpabilité face à un geste posé dans le passé le hante de plus en plus.

• À lire aussi:
Pourquoi Pierre-Yves Cardinal choisit d’être discret sur sa vie de famille

• À lire aussi:
Sam-Éloi Girard sur son rôle de Manu dans L’Échappée

«Robin, mon personnage, aide Manu (Sam-Éloi Girard) à vivre son deuil à la suite de la mort de Tatiana (Catherine Allard), la mère de son grand ami mort dans l’accident d’auto qu’il a provoqué. De son côté, Sandrine (Marie-Ève Perron) a appris par Sonia (Marie-Claude Guérin), la serveuse de l’auberge, que Robin était au volant de la voiture lorsque son frère est décédé», nous rappelle Jean-François Nadeau. 

Depuis, Sandrine est abattue, surtout qu’il y avait une sorte de complicité entre elle et Robin, une certaine forme de rapprochement qui canalisait un amour naissant. Maintenant, elle ne ressent plus que du mépris et du dégoût face à Robin. «Mon personnage prendra une grande décision. Il jouera le tout pour le tout pour assu- mer complètement son erreur de jeunesse. Il prendra le taureau par les cornes. Va-t-il parler à Sandrine? Va-t-il lâcher sa job? Ira-t-il à la police?» questionne le comédien. Chose certaine, ce sera une histoire à suivre. 


UN AMOUR TOXIQUE
Par ailleurs, Maude (Noémie Godin-Vigneau) se confie à Robin concernant son fils, Fabien (Devon O’Connor). On comprend que, pour elle, le fils a pris la place du père. La maman souffre d’une grande névrose. «Fabien a une force de caractère peu commune. Il a accepté tout ça parce qu’il était en manque d’affection. Cette intrigue s’inspire de vraies histoires. On ne va pas aussi loin que dans la réalité, parce que ce serait intenable comme histoire, trop sordide. Pour Maude, tout est normal. On avance à petits pas. Malgré le fait qu’elle soit une femme réfléchie, elle ne voit pas le drame qu’elle crée chez son fils. Elle est en amour avec lui de façon toxique», explique Jean-François Nadeau. 

Puis il ajoute: «La Dre Chénier (Marie-Ève Beaulieu) et Robin avancent tous deux vers l’hypothèse qu’il s’agit d’une relation incestueuse, même si mon personnage est plus près de l’affirmer qu’elle. La Dre Chénier va suggérer à Maude de se détacher de son fils et de vivre sa vie de femme.» 

Quant à Marie-Louise (Bianca Gervais), elle devra se replonger dans son passé. Elle a été adoptée et elle apprendra des choses par rapport à ses parents biologiques. 

Et Joëlle (Laurie Babin) affrontera Jean-Simon (Steve Gagnon) d’une drôle de manière. Affabulateur ou bon docteur? Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas le bon gars que certains croient. Il a un comportement ambigu.

• À lire aussi: Bonne nouvelle pour les fans de L'Échappée

• À lire aussi:
Normand D’Amour est ravi de jouer un vilain dans L’Échappée


À L’ÉCRITURE D’UN SPECTACLE
Dans un tout autre ordre d’idées, on apprend que Jean-François Nadeau prépare un spec- tacle avec sa troupe, La Tourbière, qui sera présenté au théâtre La Licorne en 2023. «Je suis en train de l’écrire. Ça parle du lien entre deux acteurs clowns qui sont orphelins de père.» L’homme n’en dira pas plus, mais pré- cise: «Ma conjointe, la comédienne Madeleine Péloquin, ne sera pas du spectacle. Par contre, on pourra la voir dans Le vrai monde?, de Michel Tremblay, au Théâtre du Rideau Vert dès le 20 avril.» 


DU VÉLO TOUTE L’ANNÉE
Au sujet de la pandémie, Jean-François confie: «Nos deux filles, Laura, 12 ans, et Raphaëlle, 8 ans, sont toutes deux à l’école en présentiel à plein temps. De mon côté, j’ai fait beaucoup de vélo pendant la pandémie. C’est le moyen de transport que j’utilise 12 mois par année, même l’hiver, parce qu’on n’a qu’une voiture. J’en ai aussi profité pour faire du ski.» 

Jean-François est également professeur d’improvisation au Conservatoire depuis six ans. «Comme on a des classes de seulement 10 élèves dans de grands locaux, on donne les cours sur place. C’est très contraignant de jouer masqués et distanciés. Il y a beaucoup d’exercices que je ne peux pas donner. On travaille surtout en solo ou en duo. Je trouve mes élèves très bons de travailler comme cela.» Malgré tout, ça va bien pour le comédien, l’auteur, le conjoint, le père et le professeur!       

Ne manquez pas L’Échappée lundi à 20 h, à TVA

À VOIR AUSSI: 19 enfants de vedettes québécoises qui sont la copie conforme de leurs célèbres parents

s

À VOIR AUSSI: L’évolution des comédiens de L’Échappée

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus