France Beaudoin dresse le bilan de la 12e saison d’En direct de l’univers | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

France Beaudoin dresse le bilan de la 12e saison d’En direct de l’univers

Image principale de l'article Le bilan de la 12e saison d’En direct de l’univers
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Tout ce que touche France Beaudoin semble se transformer en succès, et cela ne date pas d'hier. Alors qu'elle vient de lancer des capsules intitulées Du réconfort pour emporter, elle conclura la 2e saison d'En direct de l'univers tout en supervisant la production de plusieurs émissions populaire. Petit bilan d'une année mémorable avec l'animatrice.

Pendant qu’elle préparait une nouvelle saison de Pour emporter, dont les tournages auront lieu en mai, France Beaudoin a conçu quatre capsules inspirées de cette émission. «C’est un invité, un livre et une chanson. C’est une façon de faire vivre la culture différemment. On dirait qu’avec l’année qu’on vient de passer, on y va directement, on a enlevé les artifices.» Ingrid St-Pierre, Sarahmée, Bruno Pelletier et Émile Bilodeau sont les invités de ces capsules offertes sur le site d’ARTV. «Il y a quelque chose de très intime; on découvre les personnalités sous un regard nouveau.» 

Autant la version courte que l’émission d’une heure apportent à France Beaudoin leur lot de connaissances et d’ouverture. «Juste pour une saison de Pour emporter, je lis facilement 70 livres. Toutes ces références littéraires sont formidables, parce que ça m’oblige à lire des choses vers lesquelles je ne serais pas nécessairement allée instinctivement. Ça m’amène ailleurs. C’est vraiment le fun!» 

Elle apprécie aussi beaucoup le temps qu’on lui accorde pour parler avec son invité. «C’est un privilège. Les mots permettent d’aller dans des zones tant traumatisantes que stimulantes. J’en garde plein de réflexions, de philosophies, de façons de voir la vie... Tout est intéressant. J’aime l’expression de Fred Pellerin qui dit: “Dans la vie, faudrait se prendre un vieux et le lire.” C’est comme dire qu’il faut lire et s’inspirer des gens qui étaient là avant nous.» 


UNE SAISON EXCEPTIONNELLE
La 12e saison d’En direct de l’univers se termine samedi prochain, avec Ginette Reno comme invitée spéciale. «On a eu une saison mémorable; on en ressort heureux. C’était une année durant laquelle tout le monde s’est tenu et a poussé dans le même sens. Et le public a été tellement généreux avec nous! Ça nous a menés d’Alexandra Stréliski à Rita Baga, la surprise d’Isabelle Racicot, d’un spécial de District 31 à une émission avec Francine Ruel, qui a été tellement touchante. On s’est promenés dans toutes sortes d’univers. C’était vraiment agréable.» 

Si cette émission remporte un franc succès année après année, c’est aussi parce que tous les membres de l’équipe ne se reposent jamais sur leurs lauriers. Ils sont même réputés pour se lancer eux-mêmes des défis complètement fous, comme l’idée de surprendre Isabelle Racicot, dernièrement. 

UNE LOGISTIQUE INCROYABLE
«Chaque fois qu’on sort une idée un peu folle autour de la table, il y a toujours quelqu’un qui va dire non, mais ça dure 20 secondes. Ensuite, tout le monde embarque. La surprise d’Isabelle Racicot, par exemple, demande une logistique incroyable. Pour que ce soit crédible, il fallait monter une vraie fausse émission. Avant le direct, ma sœur Josée, qui est productrice au contenu, a passé plus d’une heure avec elle pour lui expliquer le déroulement de la fausse émission.» 

Pour qu’Isabelle Racicot ne suspecte rien, l’équipe a poussé le bouchon très loin avec de faux invités en coulisses. Les choristes, les musiciens et la production ont aussi dû apprendre ce faux show au cas où Isabelle leur poserait des questions. «Les gens pensent qu’on se donne du trouble, mais on a tellement de fun! Le moment où Isabelle a commencé l’émission et que Sam Breton était dans le corridor avant d’entrer sur le plateau, j’étais cachée juste à côté du rideau et j’avais six ans. C’était comme Noël pour moi. On a quand même eu une petite frayeur en après-midi, quand j’ai appelé Isabelle pour lui demander de me remplacer et qu’elle ne répondait pas au téléphone. Son chum était de connivence, on savait qu’on allait la joindre, mais il y a toujours un petit trac.» 


SAVOIR DÉLÉGUER
Dans la dernière année, France Beaudoin a eu peu de temps pour réfléchir sur elle ou sur son avenir, puisqu’elle était occupée à élaborer des plans B, C, D ou E pour chacune de ses productions. «Je me trouve chanceuse. Ç’a été bénéfique pour moi de ne pas avoir trop de temps pour m’arrêter et trop réfléchir dans ma tête. Mon réflexe dans les situations difficiles est de me mettre en action rapidement; ce n’est peut-être pas toujours les bonnes actions, mais il faut que j’avance. J’avais la chance d’être dans un milieu où on était capable de repartir assez rapidement.» 

Son secret pour arriver à tenir le coup et à pouvoir travailler sur plusieurs projets en même temps, c’est de déléguer. «Comme n’importe quel entrepreneur, j’ai plusieurs départements, plusieurs secteurs. J’ai aussi des productrices extraordinaires. Je n’ai vraiment pas de mal à déléguer; je dirais même que j’ai un grand plaisir à le faire. J’aime faire confiance à quelqu’un, j’aime voir la face de quelqu’un à qui je fais confiance. Pour moi, ce n’est pas angoissant.» 

Elle met parfois beaucoup de temps avant de choisir la bonne personne pour la bonne place. «J’ai des chefs de contenus, des producteurs et des réalisateurs qui sont excellents; ils sont bien souvent plus spécialisés que moi dans leur domaine. Ils m’épatent et me poussent plus loin que ce que je vois à la base. J’ai un grand bonheur à faire la structure, à bâtir des équipes, à trouver des façons pour que ça fonctionne; ça m’anime beaucoup et ça fait en sorte que ce sont des gens autonomes.» 


DES VACANCES MÉRITÉES
Reste qu’après une année aussi intense, des vacances seront plus que bienvenues en juillet. «Depuis l’année dernière, ça nous a demandé beaucoup de travail, j’ai donc un moment prévu pour complètement décrocher durant l’été. Je vais réellement prendre un temps pour arrêter et être en famille.»         

Vous pouvez voir les capsules Du réconfort pour emporter sur le site ici.artv.ca.
La dernière de la saison d’En direct de l’univers, qui célébrera les 75 ans de Ginette Reno, sera présentée ce samedi à 19 h, à Radio-Canada.

À VOIR AUSSI: 30 looks mémorables de Céline Dion depuis le début de sa carrière 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus