À l’aube de la soixantaine, Bruno Pelletier fait le bilan de ses 40 ans de carrière | 7 Jours
/magazines/7jours

À l’aube de la soixantaine, Bruno Pelletier fait le bilan de ses 40 ans de carrière

Image principale de l'article Bruno Pelletier fait un bilan de sa carrière
Photo : Julien Faugere

L’an prochain, Bruno Pelletier célébrera ses 60 ans et ses 40 ans de carrière. Son premier disque fêtera ses 30 ans et son deuxième, Miserere, aura un quart de siècle. Le chanteur prévoit souligner le tout d’une façon bien spéciale.

• À lire aussi: Bruno Pelletier est en deuil

• À lire aussi:
Bruno Pelletier revient sur le décès récent de son ami et agent

Bruno, que retiens-tu de ta soirée sur le plateau de Star Académie?
J’ai eu tellement de fun que je serais volontiers resté pour la soirée. C’est un plaisir de chanter avec les Académiciens. Tout le monde est bon ici: les musiciens sont exceptionnels, et les jeunes sont déjà des pros.

Qu’est-ce que ça te rappelle de toi à cet âge?
Je me souviens de mon premier passage à la télévision, en 1992, pour l’émission Beau et chaud. Je me souviens que je chantais comme si je jouais ma vie devant les caméras. Je chantais Dans le cœur de la nuit, une chanson de mon premier disque. J’avais des étincelles dans les yeux, les mêmes que j’ai vues dans le regard des Académiciens. C’est exactement ça qu’il ne faut jamais perdre. Avec les coups durs, et les hauts et les bas au cours d’une carrière, ceux qui exercent ce métier depuis longtemps peuvent parfois oublier cette magie. Être en contact avec les jeunes, ça fait réfléchir sur cette frénésie des débuts. 

Tu comptes presque 40 ans de carrière. Que retiens-tu de ton parcours?
Ça a passé si vite! L’an prochain, j’arriverai justement avec un projet qui soulignera mes trois décennies dans la chanson. Il y aura un livre, mais aussi des chansons originales et peut-être un spectacle. En 2022, je vais fêter mes 60 ans, les 30 ans de mon premier album, les 25 ans de Miserere et 40 ans de carrière. Ce sera une année importante pour moi. J’ai de beaux projets à venir.

Qu’est-ce que ça te fait d’avoir 60 ans?
Ça me fait capoter un peu. Je sais que c’est juste un chiffre, mais ça donne tout de même un coup de changer de décennie. Je n’en reviens juste pas, parce que je me sens encore comme si j’avais 35 ans. En même temps, je réalise l’âge que j’ai quand je constate tout ce que j’ai accompli.

• À lire aussi: Les «Silver Foxes» récidivent avec une nouvelle chanson

De quoi es-tu le plus fier?
D’être encore là et de ne pas avoir lâché, parce que j’ai voulu le faire une couple de fois, pour toutes sortes de raisons. Parfois parce que j’étais épuisé, parfois parce qu’un disque ne se vendait pas comme je le souhaitais ou que ma voix ne suivait plus. Ça arrive, des passages à vide. Il y a eu des moments où j’ai eu envie de tout laisser tomber. Mais, heureusement, il arrive toujours quelque chose qui fait en sorte que la machine repart. En ce moment, mon projet de livre me tient à cœur et me permet de m’accrocher. Ce sera un peu comme une discussion avec un journaliste chanteur. Je vais parler de mon parcours. J’écris aussi des chansons qui sont associées à ma carrière. J’ai très hâte de présenter ça.

• À lire aussi: «La vraie nature»: Bruno Pelletier revient sur sa difficulté à gérer son succès en France

Après 40 ans de carrière, que te reste-t-il à accomplir?
J’aimerais peut-être rejouer dans une série, comme je l’avais fait dans Omertà. Et j’aimerais jouer dans un film. Je souhaite aussi rester en santé pour pouvoir chanter encore longtemps. C’est certain qu’il arrive un moment où on a peur de se faire traiter de has been, mais je tente de m’en sauver en travaillant avec des jeunes et en ayant toujours de nouveaux projets, question de montrer que la créativité n’est pas une affaire d’âge. 

À VOIR AUSSI: Les vedettes québécoises qui ont un jumeau

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus