Justice à L.A. | Tous égaux devant la loi | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Justice à L.A. | Tous égaux devant la loi

Mardi 13 avril à 21 h, NOOVO (Début)

Des raisons honorables ont motivé Lola (Simone Missick) à devenir juge.
Photo : NOOVO

Des raisons honorables ont motivé Lola (Simone Missick) à devenir juge.

Lola Carmichael est devenue juge parce que son expérience lui a appris que les juges n’étaient pas au fait de la réalité des gens de couleur comme elle. Son but est d’appliquer les lois de façon équitable pour tous, et elle en fait la preuve dans le dossier de Daphne Rivas, accusée à tort de cambriolage. 

On fait la connaissance de Lola Carmichael deux semaines avant ses débuts officiels, alors que son meilleur ami, le procureur de district adjoint Mark Callan, espère encore lui faire changer d’avis. Lola et Mark sont arrivés en même temps au palais de justice du comté de Los Angeles où ils travaillent. Tandis qu’ils se dirigent vers les ascenseurs de l’édifice, l’homme rappelle à son amie qu’elle n’aime pas les juges, car ils ne sont plus en contact avec la réalité. Lola rétorque que c’est pour cette raison qu’elle en est devenue une, sans oublier le stationnement gratuit et la salle de bains privée.

Peu après, Lola fait une entrée remarquée dans la salle d’audience du juge Elewyn White. Au lieu de quitter la salle après s’être excusée, elle s’approche du magistrat pour lui signaler que l’accusée, Daphne Rivas, ne porte pas de pantalon! Elle dit ensuite à l’huissier qui a escorté Daphne dans la pièce ce qu’elle pense de son comportement. La réaction disproportionnée de l’huissier est suivie par son arrestation et le départ à la retraite d’Elewyn White.

C’est la juge Lisa Benner, la supérieure de Lola, qui lui annonce la nouvelle lors de sa première journée d’audience. Lisa l’informe également que son assistante juridique ne sera pas celle qu’elle avait choisie, mais plutôt Sherri Kansky. Lisa est consciente que Sherri a déjà déposé une plainte contre Lola, mais elle pense qu’elles formeront tout de même une bonne équipe.

Lors de sa première journée d’audience, Lola apprend que Sherri (Ruthie Ann Miles) sera son assistante juridique. Faudra-t-il s’attendre à des conflits?

Photo : NOOVO

Lors de sa première journée d’audience, Lola apprend que Sherri (Ruthie Ann Miles) sera son assistante juridique. Faudra-t-il s’attendre à des conflits?

Le bénéfice du doute

Lola est surprise de revoir Daphne derrière le banc des accusés. Lors de leur première rencontre, la jeune femme était en cour pour des contraventions non payées. Cette fois-ci, elle est inculpée de vol et a accepté de plaider coupable même si elle n’a rien fait de mal. Lola refuse d’enregistrer son plaidoyer et ordonne au procureur de district adjoint Clayton Berger et à Emily Lopez, l’avocate chargée de la défense de Daphne, de lui présenter des preuves de la culpabilité ou de l’innocence de l’accusée.

Pendant le procès, Emily découvre, avec l’aide de Luke Watkins, un huissier qui a presque terminé ses études de droit, que la détective qui a arrêté Daphne a menti durant son témoignage. Dans la foulée de l’incident, Lisa reçoit la visite de Jack Healy, l’assistant du chef de la police de Los Angeles. Il demande à voir Lola pour lui dire à mots couverts de ne pas mettre en doute la qualité du travail de sa détective. 

Emily et Luke (Jessica Camacho et J. Alex Brinson) font la découverte d’un mensonge important.

Photo : NOOVO

Emily et Luke (Jessica Camacho et J. Alex Brinson) font la découverte d’un mensonge important.

Au cours de l’épisode, on suit aussi le procès de Robbie Brooks pour vol dans un commerce de prêts sur gages. L’accusé, qui assure sa propre défense, affirme qu’il est innocent même si son crime a été filmé par une caméra de surveillance. Lorsque Mark, qui est le procureur au dossier, se plaint à Lola de la lenteur des procédures, elle lui rappelle que Robbie Brooks peut faire valoir ses droits et que sa voix compte, peu importe ce qu’il en pense. 

Le Saviez-vous?

Le créateur de Justice à L.A.All Rise en VOA — est né à Mississauga, en Ontario. Greg Spottiswood a fait ses débuts comme acteur en 1986 après ses études à l’École nationale de théâtre à Montréal. Il est apparu dans une trentaine de séries (Street Legal, Fast Track, Flashpoint) et de téléfilms (Mindgames, DC 9/11: Time of Crisis) avant de tourner son attention vers la production et la scénarisation, en 2000. Avant qu’All Rise prenne l’affiche au réseau américain CBS en septembre 2019, Greg Spottiswood a mentionné que le drame judiciaire est inspiré du livre Courtroom  302: A Year Behind the Scenes in an American Criminal Courthouse de Steve Bogira, publié en 2005. En date du 24 mars 2021, Warner Bros. Television a congédié Spottiswood pour cause de comportement non professionnel. 

À lire aussi

Et encore plus