Édith Cochrane et Emmanuel Bilodeau en vedette dans une série documentaire | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Édith Cochrane et Emmanuel Bilodeau en vedette dans une série documentaire

Image principale de l'article La famille en vedette dans une série documentaire
Production

Édith Cochrane, Emmanuel Bilodeau et leur petite famille vous invitent à les suivre dans la nouvelle série documentaire C'est plus qu'un jardin, diffusée à Unis TV. L'animatrice et comédienne trace un bilan positif de cette expérience enrichissante et nous parle de ses projets.

• À lire aussi:
La famille Longpré-Massicotte au coeur d'une nouvelle émission

• À lire aussi:
Emmanuel Bilodeau et Édith Cochrane reportent leur mariage

Chaque semaine, la série documentaire C’est plus qu’un jardin propose de suivre deux familles bien décidées à découvrir les joies et les défis de l’autosuffisance. Alors que la famille Lucas-Bédard travaille à élaborer et à construire un grand potager lui assurant des provisions de légumes pour un an, Édith Cochrane, Emmanuel Bilodeau et leurs trois enfants travaillent sur différents projets qui leur permettront de devenir plus autosuffisants. «Il y a en tout 13 épisodes, au cours desquels on alterne d’une famille à une autre. Les tournages se sont échelonnés de juin à septembre 2020. On y voit donc évoluer nos projets réalisés en famille, avec l’aide de différents artisans. L’agriculteur Jean-Martin Fortier et le producteur maraîcher Dany Bouchard chapeautent cette émission, et ils nous ont aidés et accompagnés tout au long de l’aventure. Il s’agit vraiment d’une très belle série documentaire qui, je l’espère, inspirera les gens.» 

Production


RÉDUIRE SON EMPREINTE ÉCOLOGIQUE
C’est au printemps 2020, alors qu’ils étaient confinés dans leur chalet des Laurentides, qu’Édith Cochrane et sa famille ont accepté de prendre part à ce projet. «Quand on nous a proposé ça en mai dernier, ça faisait déjà deux mois qu’on était confinés au chalet et qu’on expérimentait les balbutiements de l’autosuffisance. La protection de l’environnement nous tient à cœur et nous avions déjà ce désir de nous affranchir des grosses compagnies en devenant plus autosuffisants qu’avant. Nous avons donc décidé de prendre part à cette série documentaire pour nous, mais aussi pour nos enfants. On veut les inspirer et leur montrer que leurs parents traVaillent fort pour réduire leur empreinte écologique», explique Édith Cochrane. 


DES DÉFIS À RELEVER
C’est ainsi que toute la famille s’est retrouvée à mettre la main à la pâte. «Pour nous, c’était l’apothéose de la conciliation travail-famille! Au fil des épisodes, nous avons construit une toilette à compost, un four à pain, un poulailler, un bac récupérateur d’eau de pluie, et fait pousser des légumes et des champignons. De plus, nous avons tenté de produire notre propre farine de grillons, mais ça n’a finalement pas fonctionné. Mon chum est rendu un boulanger professionnel. Il achète toutefois sa farine de grillons à des producteurs mieux équipés que nous pour faire son pain.» 

Production


TRAVAILLER EN FAMILLE
Mère d’Adélaïde, Paul-Émile et Siméon, âgés de 3, 10 et 13 ans, Édith Cochrane ne cache pas qu’elle a été, au départ, rébarbative à l’idée d’exposer sa vie de famille devant les caméras. «On est pas trop du genre à montrer nos enfants, mais ce projet était pour nous un bon moyen de les tenir occupés pendant la pandémie. J’ai une fille qui va à la garderie, un gars au primaire et un autre au secondaire; c’est un défi permanent de trouver des activités communes qui rassemblent tout le monde. Les enfants nous ont d’ailleurs beaucoup aidés. C’était une expérience très enrichissante pour eux. Il y a aussi Philomène, la grande fille de mon chum, qui a 24 ans et qui est venue nous prêter main-forte. On la voit dans deux ou trois épisodes. Vu qu’elle n’habite pas avec nous, ça nous donnait une belle occasion de la voir.»      

Au final, Édith Cochrane a beaucoup appris grâce à C’est plus qu’un jardin. «Le simple fait de mettre les mains dans la terre procure une grande satisfaction. Au fil des épisodes, nous avons acquis une belle indépendance et approfondi nos connaissances. Nous avons aussi eu l’occasion de tisser des liens avec des gens extraordinaires, et ça nous a fait un bien fou.» 


DEUX FILMS À L’HORIZON
Ayant passé tout l’hiver en famille à Montréal, en vue de retourner au chalet cet été, Édith Cochrane nous annonce de beaux projets. «Je vais tourner dans deux films l’automne prochain. Ilyenaundontjenepeuxpasparleretunautre qui a pour titre Des hommes, la nuit. Il s’agit d’un film choral du cinéaste Anh Minh Truong, dans lequel on suit, durant la même nuit, trois hommes qui vivent des étapes différentes de leur vie. Le premier vit son bal des finissants, le deuxième voit naître son premier enfant et le troisième prend sa retraite. En ce qui me concerne, on me verra jouer dans le segment concernant le retraité, qui sera joué par Luc Guérin. Lui et mon personnage de Myriam, nous partirons en road trip. Il s’agit d’un très beau scénario que j’ai hâte de voir transposé à l’écran.» À noter que ce film pourrait voir le jour en 2022. 


DE RETOUR AUX ENFANTS DE LA TÉLÉ
Du côté de la télévision, Édith Cohrane se prépare à reprendre son rôle de coanimatrice à l’émission Les enfants de la télé pour une neuvième année, aux côtés d’André Robitaille. «On est super contents que l’émission revienne. C’est merveilleux pour André et moi de faire ça, car les cotes d’écoute explosent et nos invités sont toujours très chaleureux. Au début de la pandémie, j’avais des craintes concernant l’absence du public sur le plateau, mais finalement tout s’est bien passé. Depuis l’an dernier, je trouve que le ton est plus à la confidence. C’est aussi très agréable pour nous de recevoir des invités contents de sortir de chez eux et de se rappeler de beaux souvenirs en leur compagnie.»     

Production



• À lire aussi: Une chicane monumentale éclate entre Ricardo et André Robitaille aux Enfants de la télé


DES FILS COMÉDIENS
Les tournages de C’est plus qu’un jardin auront aussi permis à Siméon et à Paul-Émile, les fils d’Édith Cochrane et Emmanuel Bilodeau, de se familiariser avec le travail de leurs parents. «En plus d’en découvrir sur l’autosuffisance, nos fils ont vu comment ça se passait sur un plateau de tournage, et ils ont beaucoup aimé l’expérience. Ils font maintenant partie d’une agence artistique, et ils ont récemment tourné une publicité faisant la promotion du service Hélix de Vidéotron, qui est présentement en ondes. On peut y voir nos deux garçons dans un vaisseau spatial fait avec des boîtes de carton.» La fière maman n’a toutefois pas l’intention de les pousser vers le milieu artistique. «Ils ont appris l’an dernier à faire de la télévision avec nous, sur C’est plus qu’un jardin, et ils sont simplement heureux de pouvoir tourner à nouveau. Ils perçoivent ça comme une activité qu’ils aiment et qui les occupe en ce moment. On verra plus tard ce qu’ils voudront faire.»  

L’émission C’est plus qu’un jardin sera diffusée les jeudis à 20 h, à compter du 8 avril, à Unis TV.

À VOIR AUSSI: 38 couples oubliés du showbizz québécois

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus