Jean-Pierre Ferland a eu peur de ne plus savoir chanter | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Jean-Pierre Ferland a eu peur de ne plus savoir chanter

Image principale de l'article Il a eu peur de ne plus savoir chanter
Photo : Julien Faugrere

Après avoir passé une année éprouvante, marquée par la pandémie, Jean-Pierre Ferland nous revient, à 86 ans, avec l'album Je n'veux pas formir ce soir. Rencontre avec un pilier de la chanson québécoise qui est loin d'avoir dit son dernier mot.

• À lire aussi: Jean-Pierre Ferland s’ouvre sur sa relation avec sa conjointe Julie-Anne

C’est en voulant mettre un baume sur son cœur que Jean-Pierre Ferland a voulu enregistrer l’album Je n’veux pas dormir ce soir, sur lequel il réinterprète ses plus belles chansons. Un projet qu’il a réalisé en compagnie d’une dizaine d’artistes qui, pour l’occasion, n’accompagnent le chanteur qu’en musique. «Florence K est venue jouer du piano sur Un peu plus haut, un peu plus loin, alors qu’Angèle Dubeau a joué du violon sur T’es belle. Pour leur part, Lynda Lemay, 2Frères et Luc De Larochellière m’ont accompagné à la guitare sur différentes pièces de l’album. Ont aussi collaboré à ce disque Jorane, Mélissa Bédard, Julie Anne Saumur ainsi que le violoncelliste Tony Levine, avec lequel je collabore depuis mon album Jaune, paru en 1970.» 


UN DUO INATTENDU
À noter que seule la chanson Avant de m’assagir, qui conclut ce disque, est interprétée en duo. Un duo inoubliable que Jean-Pierre Ferland chante avec nul autre que Gilles Vigneault. «Je connais Gilles depuis mes débuts et je lui voue une admiration sans bornes. C’est un homme très généreux. Je n’ai pas eu à insister pour qu’il vienne chanter avec moi. Quand je l’ai appelé, il a dit oui tout de suite. On a fait du beau travail ensemble. Pour moi, c’était la plus belle des façons de conclure mon album.» 

L’auteur-compositeur-interprète tient aussi à remercier son ami André Leclerc, qui est le propriétaire du studio de Piedmont, dans les Laurentides, où il a enregistré Je n’veux pas dormir ce soir. «C’est à cet endroit que j’ai pu travailler avec tous mes amis artistes — en respectant, bien sûr, les mesures de distanciation. J’ai chanté, ils m’ont accompagné, et on est devenus des amis pour la vie!»

• À lire aussi: [QUIZ] Connaissez-vous bien la vie et la carrière de Jean-Pierre Ferland?


EN PANNE D’ÉCRITURE
Après avoir écrit et composé en 2019 la chanson originale Le monde de Benjamin pour le fils de Patricia Paquin et Mathieu Gratton, Jean-Pierre Ferland ne compte pas se remettre à écrire du nouveau matériel à court terme. «La dernière année a été pour moi d’une tristesse tellement épouvantable que je n’aurais pas été capable d’écrire de nouvelles chansons. J’ai actuellement besoin d’être dans un meilleur état moral et physique avant de me lancer à nouveau dans l’écriture. Avec ce récent album, je me suis plutôt consolé avec mes propres chansons. Je compte toutefois écrire un jour un album pour ma douce Julie Anne Saumur», précise l’artiste, en couple depuis 12 ans.

• À lire aussi: Jean-Pierre Ferland chante pour le fils de Patricia Paquin et Mathieu Gratton


DE L’OMBRE À LA SCÈNE
Jean-Pierre Ferland ne cache pas qu’il a éprouvé certaines craintes durant la pandémie. «J’ai eu peur de ne plus savoir chanter. En plus de 60 ans de carrière, je n’avais jamais arrêté de faire mon métier aussi longtemps. Je n’avais jamais vécu quelque chose comme ça. Heureusement, à 86 ans, je n’en reviens pas de la santé que j’ai! Dès que possible, je remonterai sur scène avec les chansons de Je n’veux pas dormir ce soir. Je rêve de revoir des salles pleines devant moi!» 

En attendant, l’artiste est très heureux de pouvoir côtoyer à nouveau ses deux enfants et ses quatre petits-enfants. «J’ai reçu mes vaccins récemment. Moi qui habite à Saint-Norbert, il a fallu que je me rende à Joliette pour être vacciné. Dans les prochains mois, tout ce que je veux, c’est continuer à chanter!»       

L’album Je n’veux pas dormir ce soir, de Jean-Pierre Ferland, est actuellement offert en version numérique et le sera en version physique dès le 16 avril.


À VOIR AUSSI: 38 couples oubliés du showbizz québécois 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus