Une ancienne dragonne de retour à Dans l’œil du dragon | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Une ancienne dragonne de retour à Dans l’œil du dragon

LUNDI 20 H, RADIO-CANADA

Image principale de l'article Une ancienne dragonne de retour

La dernière année n’a pas été facile pour les entreprises. Toutefois, les entrepreneurs qui se présentent devant les dragons pour mettre leur projet sur pied ou le faire grandir sont plus motivés que jamais. Des surprises et de belles histoires de succès nous attendent à Dans l’œil du dragon, qui célèbre sa 10e saison!

• À lire aussi: Caroline Néron est bouleversée par le suicide d'un participant aux Dragons

• À lire aussi: Cette participante émeut les Dragons aux larmes et provoque le moment le plus émouvant de la saison

Depuis 10 ans, des entrepreneurs québécois ont la chance de se présenter devant les dragons pour faire connaître leur projet et obtenir des conseils et du financement. Au fil des ans, de belles histoires ont commencé; des entreprises ont profité de leur passage à l’émission pour atteindre de nouveaux sommets. En raison de la pandémie, les derniers mois ont été pénibles, mais les gens d’affaires n’ont pas baissé les bas et veulent plus que jamais séduire les dragons. 

Le retour de Christiane Germain
La relation entre Christiane Germain et l’émission Dans l’œil du dragon ne date pas d’hier. Cofondatrice et coprésidente de Germain Hôtels, la femme d’affaires a fait partie de l’équipe régulière des dragons, puis est revenue à quelques occasions à titre de dragon invité. Cette saison, Christiane Germain, qui est à la tête d’un groupe comptant 18 hôtels partout au pays, siégera dans le fauteuil central. 

Radio-Canada

• À lire aussi: Coronavirus: Un des Dragons met en place une idée folle pour aider les gens


On m’a invitée à revenir, et j’avais le temps de le faire. L’entrepreneuriat demeure toujours tout aussi important pour moi, et je crois que la reprise économique passe par là. Dans l’œil du dragon est un outil pour stimuler l’entrepreneuriat, et je trouvais très intéressant de revenir de façon régulière, surtout après l’année difficile qu’on a connue. C’est plaisant de se changer les idées, et de rencontrer des gens passionnés et enthousiastes», précise Christiane Germain. Elle est entourée d’Isabèle Chevalier, de Nicolas Duvernois, de Georges Karam et de Marie-Josée Richer.

Des valeurs sûres
«C’est une excellente saison. Nous avons devant nous de très bonnes entreprises. Pour plusieurs d’entre elles, la pandémie a été l’occasion de prendre un nouveau virage. Certains entrepreneurs y avaient déjà pensé et s’y préparaient, mais la crise sanitaire a précipité les choses. Il y a de très beaux deals», assure Christiane Germain. Chaque dragon a ses préférences en ce qui concerne le genre d’entreprise dans laquelle il a envie d’investir. Par contre, certains entrepreneurs viennent les surprendre et deviennent des coups de cœur. Les dragons doivent alors se montrer très persuasifs pour conclure une entente avec ces gens, car ils se disputent ce privilège.

«La belle ambiance qui règne sur le plateau ne nous empêche pas de faire ressortir le meilleur de nous-mêmes pour convaincre les entrepreneurs de nous choisir. Par le passé, nous avons vu plusieurs alliances se former, mais à long terme, c’est complexe à concrétiser. Cette saison, il y en a donc moins», souligne Christiane Germain. Les entreprises qui ont à cœur l’environnement et l’économie circulaire demeurent très populaires. Les dragons sont en outre surpris par certains inventeurs qui ont créé des biens de consommation auxquels personne d’autre n’avait pensé.

Le chemin parcouru
Même si le concept de l’émission demeure le même au cours de cette 10e année, on nous réserve certaines surprises. «Cette saison est à la hauteur d’un anniversaire. Les téléspectateurs verront une progression sur le plan de la qualité des entrepreneurs et seront témoins du chemin parcouru. De plus, ils auront droit à de belles surprises», annonce Christiane Germain.

AU-DELÀ DE LA TÉLÉVISION
Quand la caméra s’éteint, les ententes conclues à l’écran et les relations d’affaires se poursuivent. «Pour ma part, je continue de faire du mentorat auprès de plusieurs entreprises dans lesquelles je n’ai même pas investi d’argent. La relation se développe, et je demeure présente. Les téléspectateurs auront l’occasion de voir où plusieurs de ces entreprises sont rendues et d’en apprendre un peu plus sur elles», indique Christiane Germain.

 À VOIR AUSSI: 27 comédiens québécois qui faisaient partie de la distribution de Chambres en ville

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus