TV Hebdo revisite les événements marquants de 2008 | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

TV Hebdo revisite les événements marquants de 2008

L’invasion des humoristes

Ils occupent toutes les scènes de la province et les ondes radio. Ils tiennent les premiers rôles dans une partie de notre production cinématographique. Ils commentent l’actualité, animent des talk-shows et vantent les vertus des automobiles, des épiceries ou des marques de pain tranché. Les humoristes sont partout, de nos jours, mais la tendance ne date pas d’hier... 

À la une

De la scène à la télé

La popularité du théâtre burlesque, des capsules beauté de Gaby Gravel, de la LNI, de Juste pour rire et des Lundis des Ha! Ha!, entre autres, prouve que les Québécois ont toujours chouchouté ceux qui savent les faire rigoler. Les humoristes occupent une place prépondérante dans notre culture, et la tendance n’a fait que s’accroître depuis la fondation de l’École nationale de l’humour, en 1988. Chaque année depuis l’ouverture de l’établissement, une nouvelle cuvée de jeunes comiques en quête de succès vient s’ajouter à un groupe déjà bien garni.

Patrick Huard, Taxi 0-22.

Photo : © TVA

Patrick Huard, Taxi 0-22.

Vingt ans plus tard, cette réalité est difficile à ignorer pour quiconque possède un téléviseur. En 2008, Patrick Huard signe un des succès de l’heure lorsqu’il donne une nouvelle vie à son personnage de chauffeur de taxi bavard dans Taxi 0-22. Cathy Gauthier est en vedette dans sa propre comédie de situation, Roxy, présentée à Radio-Canada avant de déménager du côté de V la saison suivante. Réal Béland a pour sa part obtenu un poste au sein de la formation des Boys, et deux jeunes humoristes, Alexandre Barrette et Billy Tellier, s’amusent sur le plateau de l’émission Coloc.tv, diffusée à MusiquePlus.

Cathy Gauthier, Roxy.

Photo : © RADIO-CANADA

Cathy Gauthier, Roxy.

Réal Béland, Les Boys.

Photo : Sébastien Raymond

Réal Béland, Les Boys.

En 2008, il apparaît de plus en plus clairement que Louis-José Houde est l’humoriste le plus en vue de sa génération. Après avoir animé Dollaraclip à MusiquePlus, le verbomoteur passe à Radio-Canada. Quelques années avant Les enfants de la télé, Ici Louis-José Houde entraîne les spectateurs dans sa quête des perles rares enfouies dans les imposantes archives de la société d’État. À l’automne, Louis-José anime le Gala de l’ADISQ pour la troisième année de suite.

Louis-José Houde au Gala de l’ADISQ.

Photo : Frédéric Auclair

Louis-José Houde au Gala de l’ADISQ.

Les humoristes sont d’ailleurs fort sollicités pour animer ces longues soirées de remises de prix, qui pourraient s’éterniser sans leur verve et leur sens du punch. Quand ils confient la barre du Gala Artis à François Morency, les organisateurs de la soirée s’assurent que les spectateurs passeront un bon moment. Quant à Martin Petit, il fait face à ses pairs sur la scène du Gala Les Olivier, au printemps. Ce soir-là, Louis-José Houde remporte pour la troisième année de suite l’Olivier de l’année, et Martin Matte voit son Condamné à l’excellence sacré meilleur spectacle. Rachid Badouri repart avec deux statuettes, et les gars de RBO sont récompensés pour leur retour au Bye Bye 2007.

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

La découverte de l’année en 2008? Un certain André Sauvé, qui a fait bien du chemin depuis. 

La série de l’heure 

Les Lavigueur, la vraie histoire

Patrice Bélanger, Sophie Cadieux, Dhanaé Audet-Beaulieu et Pierre Verville.

Photo : Bertrand Calmeau

Patrice Bélanger, Sophie Cadieux, Dhanaé Audet-Beaulieu et Pierre Verville.

En 1986, les membres d’une famille ouvrière du Centre-Sud de Montréal remportent 7 650 267 $ à la loterie et peuvent rêver d’une vie meilleure. Comble de chance, c’est un étranger qui leur a rapporté le billet gagnant, que le patriarche du clan avait égaré. 

La table est mise pour une histoire qui tient du conte de fées. Toutefois, ce que le destin garde en réserve pour ces pauvres Lavigueur tient plutôt de la tragédie. Déchirés par des querelles internes à la suite de mauvaises décisions, les membres de la famille retombent vite sur terre et deviennent la risée des uns et des autres. Comme si ce n’était pas assez, la ruine les attend au tournant. 

Photo : Archives TVA Publications

Inspirée du bouquin écrit par Yve Lavigueur, la série remet les pendules à l’heure 22 ans après les faits et permet de mieux comprendre les événements qui ont mené à la chute vertigineuse d’une famille déjà éprouvée par la vie. Par la même occasion, elle nous permet de constater le grand talent de l’imitateur Pierre Verville, épaulé dans son rôle de Jean-Guy Lavigueur par Laurence Leboeuf, Amélie Grenier, Sophie Cadieux et Patrice Bélanger. La production vaut à son équipe le titre de série de l’année au Gala des prix Gémeaux. En 2010, elle sera adaptée pour le marché espagnol sous le titre El Gordo: Una historia verdadera.

Gagner à la loterie, ça ne change pas le monde, n’est-ce pas?  

Événements spéciaux

Le 400e anniversaire de Québec

Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno et Céline Dion au cours du spectacle sur les plaines d’Abraham.

Photo d'archives, Journal de Montréal

Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno et Céline Dion au cours du spectacle sur les plaines d’Abraham.

La Vieille Capitale est en fête, et l’administration responsable des célébrations met tout en œuvre afin de rendre l’événement mémorable. Yves Jacques incarne le fondateur de Québec, Samuel de Champlain, au cours d’un concert — auquel participent notamment Robert Charlebois, Diane Dufresne et Ariane Moffatt — diffusé sur les ondes de Radio-Canada le 3 juillet.

Sir Paul McCartney lui-même est au rendez-vous: il soulève une foule imposante réunie sur les plaines d’Abraham pour l’entendre et le voir en chair et en os. Pour l’occasion, l’ex-Beatle offre une généreuse prestation de 36 chansons classiques tirées de son riche répertoire.

Pour sa part, Céline Dion vit une année olympienne et riche en émotions après avoir quitté le confort de sa demeure à Las Vegas, où elle présentait son spectacle A New Day, pour parcourir la planète avec sa nouvelle production Taking Chances. Devant 250 000 spectateurs réunis sur les plaines le temps d’un unique concert, Céline offre une prestation qui passera également à la postérité. Claude Dubois, Zachary Richard, Nanette Workman et d’autres artistes défilent sur scène pour chanter à ses côtés. Les frissons nous parcourent toujours l’échine à l’évocation de son interprétation du classique de Jean-Pierre Ferland Un peu plus haut, un peu plus loin en duo avec Ginette Reno. Depuis, le clip a été visionné plus de deux millions de fois sur YouTube.

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

 

Flash actualité 

Adieu, Heath Ledger

Shutterstock

Le 22 janvier, l’acteur Heath Ledger est découvert sans vie après avoir été victime d’une intoxication aiguë due aux effets combinés de six médicaments dont on a retrouvé trace dans son organisme. Âgé d’à peine 28 ans, l’Australien venait de jouer le rôle qui le propulserait au rang des supervedettes de Hollywood: celui du Joker dans le film Le chevalier noir (The Dark Knight). Son interprétation lui vaudra de nombreux prix à titre posthume, dont l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. 

Photo : Archives TVA Publications

 

Ça fait jaser

«C’est vendredi, on fait l’amour»

Marc Béland, Émilie Bibeau et Guylaine Tremblay, Annie et ses hommes.

Photo : Serge Gauvin

Marc Béland, Émilie Bibeau et Guylaine Tremblay, Annie et ses hommes.

Le téléroman Annie et ses hommes, signé Annie Piérard et Bernard Dansereau, connaît un grand succès et confirme le statut d’enfant chérie du public de Guylaine Tremblay. Toutefois, ce qui fait surtout jaser autour de la machine à café, ce sont les frasques de l’un des personnages favoris du public: Renaud, le frère d’Hugo (Denis Bouchard), un rôle dans lequel le comédien Marc Béland s’est investi sans retenue.

Grâce à sa relation avec la belle Rosalie (Émilie Bibeau), les téléspectateurs sont témoins d’une chose rare à la télé: les amours de personnes atteintes de déficience intellectuelle. Et qui dit amour dit sexualité, une pratique qui peut être réjouissante, mais qui peut aussi nous réserver quelques mauvaises surprises à l’occasion, comme Renaud le découvrira au cours de l’avant-dernière saison de l’émission.

Photo : Archives TVA Publications

Télé-zapette

  • Stan (Rémy Girard) et ses Boys s’inscrivent au Million Dollar Tournament, qui a lieu à Las Vegas. Cette nouvelle aventure les amène à faire la rencontre d’un certain René Angélil. 

Photo : Archives TVA Publications

  • Une fin prématurée attend la série Les sœurs Elliott — qui met en vedette Sylvie Léonard, Julie Perreault et Isabel Richer — après deux courtes saisons. L’année 2008 marque également la fin de Nos étés, Histoires de filles, Le négociateur, Rumeurs et Ramdam.
  • En revanche, la comédie Les Parent et l’émission En direct de l’univers, animée par France Beaudoin, entament leur prolifique parcours respectif. 
  • Aux États-Unis, True Blood, Le mentaliste (The Mentalist) et Sons of Anarchy font leurs débuts à l’antenne, mais 2008 est d’abord et avant tout la première année de diffusion de la série dramatique Breaking Bad: Le chimiste, que bien des télévores considèrent comme la meilleure série de tous les temps.
  • Aux Jeux de Beijing, Éric Lamaze devient le premier cavalier canadien à remporter une médaille d’or en saut d’obstacles. Alexandre Despatie et Émilie Heymans remportent l’argent en plongeon, tout comme Karine Sergerie en taekwondo. Au total, les athlètes canadiens montent à trois reprises sur la première marche du podium.

Photo : Archives TVA Publications

  • Virginie nous offre un des mariages de l’année lorsque le personnage de Virginie (alors incarné par Stéphanie Crête-Blais) épouse son beau soldat (Maxime Denommée). Le destin réserve un peu du meilleur, mais surtout du pire, à ce couple...

Photo : Archives TVA Publications

  • Lors du Super Bowl le plus écouté de l’histoire, le parcours parfait des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui ont remporté leurs 16 matchs en saison régulière, prend fin. Les Giants de New York, menés par Eli Manning, l’emportent de justesse 17 à 14. Le match a lieu en Arizona, et Tom Petty est la vedette du spectacle de la mi-temps.
  • Venus Williams, Ana Ivanovic et Maria Sharapova font la une de TV Hebdo dans le cadre de la Coupe Rogers, mais c’est finalement la Russe Dinara Safina qui s’en tire avec les honneurs quand elle défait la Tchèque Dominika Cibulková en finale, 6-2, 6-1.

Photo : Archives TVA Publications

  • Le journaliste Réjean Tremblay ne faisait jamais dans la dentelle quand il se mettait à écrire ses séries télé. Casino, qui en est à sa seconde saison, le confirme une fois de plus. Guillaume Lemay-Thivierge, qui réclamait quelques années plus tôt que les producteurs fassent preuve de plus d’imagination dans l’attribution des premiers rôles, ne semble pas se plaindre d’être enfin devenu une tête d’affiche. Rappelons que le fringant comédien incarne un pianiste jazz revenu au pays pour venger son père.

Photo : Archives TVA Publications

  • La compagnie Remstar dépose une offre d’achat dans le but de faire l’acquisition du réseau TQS, qui éprouve de sérieuses difficultés financières.

À lire aussi

Et encore plus