Homeland | Le tout pour le tout | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Homeland | Le tout pour le tout

Mardi 16 mars à 21 h, TQc (Finale de la série)

Autrefois alliés, Carrie et Saul (Claire Danes et Mandy Patinkin) se déchirent.
Photo : TQc

Autrefois alliés, Carrie et Saul (Claire Danes et Mandy Patinkin) se déchirent.

Pour prévenir une guerre entre les États-Unis et le Pakistan, Carrie doit récupérer l’enregistreur de vol que Gromov lui a subtilisé. Puisque ce dernier exige en échange le nom de l’informatrice de Saul au Kremlin, l’agente se résigne à l’obtenir par la force et, si nécessaire, à tuer son mentor pour y parvenir.  

Les premières images de la conclusion de la série d’espionnage nous ramènent à la première saison: il s’agit d’un extrait de la vidéo que le sergent Nicholas Brody avait enregistrée afin d’expliquer pourquoi il était devenu un agent double d’Al-Qaeda. En parallèle, on suit Carrie tandis qu’elle retourne chez Saul après sa discussion avec Gromov au sujet de ce qu’il lui reste à faire pour obtenir le nom de l’espionne de Saul au Kremlin.

La scène suivante se déroule le lendemain. David a attendu le retour de Saul à Washington afin de lui annoncer en personne que Jalal Haqqani est toujours vivant, car les coordonnées que les services secrets pakistanais avaient fournies aux États-Unis en prévision de leur frappe aérienne contre les installations du terroriste étaient fausses. Le président Hayes est tellement furieux qu’il a donné au premier ministre pakistanais 48 heures pour retirer les missiles nucléaires de la frontière afghane. Passé ce délai, l’armée américaine les détruira. 

David (Linus Roache) annonce une mauvaise nouvelle à Saul.

Photo : TQc

David (Linus Roache) annonce une mauvaise nouvelle à Saul.

Au cours d’une conférence de presse, la directrice des services secrets pakistanais, Tasneem Qureishi, résume la situation et précise que si les États-Unis mettent leur menace à exécution, la réponse du Pakistan sera rapide et terrible. 

Le coût d’une transaction

Après avoir suivi la conférence de presse à la télévision, Carrie retourne au manoir occupé par Charlotte Benson. L’agente veut connaître les détails de l’opération que Gromov a élaborée afin de forcer Saul à révéler le nom de son informatrice. Ainsi, Charlotte montre à Carrie comment préparer une drogue paralysante qu’elle appliquera sur la peau de son mentor avant d’appeler en renfort les agents que Gromov a choisis pour l’aider à conduire l’interrogatoire. 

Ce soir-là, lorsque Carrie retrouve Saul chez lui, il lui demande des explications. Il a appris qu’elle n’est pas allée voir Frannie et Maggie depuis son retour à Washington et en a conclu qu’elle ne prévoit pas de rester en ville longtemps. Carrie admet qu’elle a passé un accord avec Gromov et qu’elle a l’intention de le respecter dans le but d’éviter une guerre. Saul a beau affirmer que sa solution aura un impact catastrophique sur la démocratie en laissant trop de pouvoir à la Russie, elle maintient que ce n’est pas trop cher payé pour empêcher le massacre de milliers d’innocents au Moyen-Orient.

Carrie sait qu’après avoir aidé Gromov (Costa Ronin) à réaliser son plan, elle sera considérée comme une traîtresse par le gouvernement américain.

Photo : TQc

Carrie sait qu’après avoir aidé Gromov (Costa Ronin) à réaliser son plan, elle sera considérée comme une traîtresse par le gouvernement américain.

Sans espoir de retour

Comprenant que Saul ne trahira jamais son informatrice de son plein gré, Carrie met à exécution le plan de Gromov. Dès que le directeur du service de renseignements russes, Mirov, connaît le nom de l’informatrice, il ordonne à ses hommes de l’arrêter. Ensuite, il rend public le contenu de l’enregistreur de vol qui prouve que l’hélicoptère du président Warner s’est écrasé à cause d’une défaillance mécanique. Même si c’est ce qu’elle voulait, Carrie n’a pas envie de célébrer, car le monde croira qu’un conflit nucléaire a été évité grâce à la Russie. En plus d’avoir perdu la confiance de Saul, elle sera considérée comme une traîtresse à la nation et, par conséquent, elle ne pourra plus jamais mettre les pieds sur le sol américain. 

HOMELAND EN QUELQUES CHIFFRES

La série développée par Howard Gordon et Alex Gansa est basée sur la série israélienne Prisoners of War, créée par Gideon Raff (également producteur exécutif et scénariste de Homeland). Ses huit saisons comptent 96 épisodes, diffusés de 2011 à 2020 à la chaîne américaine Showtime. La série a reçu 178 nominations et a remporté 60 prix. Six d’entre eux ont été remis à Claire Danes dans la catégorie de la meilleure actrice: deux Golden Globes (2012 et 2013), deux Primetime Emmy Awards (2012 et 2013), un Screen Actors Guild Award (2013) et un Critics Choice Television Award (2012). 

À lire aussi

Et encore plus