Jean-Charles Lajoie s'ouvre avec émotion sur plusieurs épisodes sombres de sa vie | 7 Jours
/magazines/7jours

Jean-Charles Lajoie s'ouvre avec émotion sur plusieurs épisodes sombres de sa vie

Image principale de l'article «JiC» dévoile sa touchante et inspirante histoire
TVA SPORTS

Figure de proue de la chaîne TVA Sports, Jean-Charles Lajoie s’est ouvert sur plusieurs épisodes sombres et peu connus de sa vie lors de son passage à la baladodiffusion La dose de plus de Jean-Philippe Bertrand. 

• À lire aussi: Jean-Charles Lajoie a un coup de foudre pour le métier d'acteur

• À lire aussi: Jean-Charles Lajoie: Ses enfants dans les arts

Sans père biologique, l’orateur a révélé avoir été élevé dans la famille de sa mère. Il a d’ailleurs fait fi de plusieurs défis – dont l’intimidation à l’école secondaire, un trouble hypocondriaque et la perte de son fils –, mais n’a jamais abandonné ses rêves.  

Tout a commencé dans une famille nombreuse au sein de laquelle Lajoie, bien qu’issu de la génération suivante, considérait ses oncles et ses tantes comme des frères et sœurs. Même si sa mère a trouvé l’amour de sa vie quand il avait 6 ans et que sa vie a été chamboulée à ce moment, sa petite enfance l’a profondément marqué.

Il se souvient notamment de son rôle de commentateur, assis sur trois caisses de bières sur le balcon, lorsque sa famille affrontait les voisins durant une partie de hockey bottine, dans la cour arrière du domicile familial.

«C’est le parcours d’un enfant qui n’a pas eu de père, a commencé par raconter Lajoie. D’un géniteur qui ne l’a pas reconnu. Donc, pas de modèle masculin, élevé essentiellement par ma mère, ses frères et ses sœurs.»

• À lire aussi: Jean-Charles Lajoie revient sur sa première nomination Artis

«Je suis sur ce qu’on appelle la passerelle. J’ai 4 ans et demi, 5 ans et je décris le match. C’est la première fois où je décrète, alors qu’une pénalité est imposée, l’avantage de l’Amérique! Mais c’est le garçon observateur, qui a peur de tout et de rien, tout le temps couché avec sa grand-maman et qui écoute la radio, les matchs du Canadien, et qui commence déjà à colmater tout ça.»

Authenticité 

Agent d’artiste, producteur et commentateur de matchs dans la LHJMQ et gérant de bar, Lajoie a eu mille et une vies avant de trouver véritablement sa voie dans les médias.

L’animateur est revenu sur son parcours de carrière, lui qui a été révélé au grand public par l’entremise du concours Sport Académie, organisé par CKAC en 2006, qu’il a gagné. Le tout lui a permis d’avoir sa place à la grille-horaire après la transformation de la chaîne radiophonique en station consacrée totalement aux sports.

Au fil de son passage à différents micros, avec à la clé son actuel mandat à TVA Sports avec l’émission «JiC», Lajoie n’a laissé personne indifférent. Il attribue toutefois cette situation à sa franchise et à son authenticité plutôt qu’à une volonté de faire réagir.

«On ne peut pas plaire à tout le monde. Je sais très bien que je polarise, que je ne laisse personne indifférent. C’est parfait. Je serais très inquiet que tout le monde m’aime. Je serais très inquiet que tout le monde me déteste. Quand je vois l’amalgame, quand je compare la liste de mes amis et de mes ennemis, à chaque fois, je me dis, mes affaires vont bien.»

«Je pense que je suis un populiste davantage qu’un polémiste. D’ailleurs, polémiste, je ne voudrais pas en être un. Mais de travailler les deux sur la table avec transparence, ça amène les glissades à l’occasion. Ça amène des prises de position qui vont faire réagir.»

-Le balado est disponible sur QUB radio ainsi que sur le site tvasports.ca, dans la section Balados.

À VOIR AUSSI: 41 vedettes québécoises adeptes de sport 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus