TV Hebdo revisite les événements marquants de 2004 | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

TV Hebdo revisite les événements marquants de 2004

Irréductibles Bougon!

Des émissions phares quittent l’antenne, et d’autres prennent leur place. Ainsi va le cycle de la vie au petit écran. On peut dire que l’année 2004, marquée par un événement tragique aux proportions titanesques, aura aussi été celle du renouvellement et des expériences télévisuelles couronnées par de retentissants échecs ou d’étonnants succès. Foi de Bougon! 

À LA UNE

Ceux par qui le scandale arrive

Claude Laroche, Rémy Girard, Pierre Ébert, Hélène Bourgeois Leclerc, Rosalee Jacques, Antoine Bertrand et Louison Danis, Les Bougon, c’est aussi ça la vie!.

Photo : © Radio-Canada

Claude Laroche, Rémy Girard, Pierre Ébert, Hélène Bourgeois Leclerc, Rosalee Jacques, Antoine Bertrand et Louison Danis, Les Bougon, c’est aussi ça la vie!.

Certaines émissions connaissent une grande popularité parce qu’elles nous réconfortent tout en se contentant de revisiter des sentiers déjà explorés ou en misant sur une distribution tout étoile. Toutefois, dans le cas exceptionnel des Bougon, ce clan d’ours mal léchés né dans l’imaginaire de François Avard et Jean-François Mercier, les mots «déstabilisante» et «provocatrice» arrivent à peine à décrire l’expérience vécue par les spectateurs de la première heure, ceux qui ont osé se compromettre en s’installant devant leur téléviseur le 7 janvier.

Photo : Archives TVA Publications

Rémy Girard est déjà une grande vedette, mais il est surtout connu pour ses rôles au cinéma. Pour leur part, Louison Danis, Hélène Bourgeois Leclerc et Claude Laroche (adoré des fans d’impro) ne sont pas des têtes d’affiche. Quant à l’irrésistible Antoine Bertrand, qui semble né pour incarner Junior Bougon, il est encore peu connu, mais le public découvrira bientôt en ce jeune acteur une des personnalités les plus charismatiques de la scène et de l’écran au Québec. De son côté, le jeune Mao (Rosalee Jacques), le benjamin de la fratrie, a droit à sa propre page frontispice d’un quotidien lorsqu’un journaliste enthousiaste dévoile au grand public que le garçon est en fait... une fille.

Photo : Archives TVA Publications

Avec le recul, on peut dire que cette famille de pirates urbains a marqué l’imaginaire de la province et a créé son lot de controverses au fil des épisodes et des combines. Car, après tout, chez les Bougon, l’honneur et l’honnêteté sont loin d’être des vertus.

Photo : Archives TVA Publications

Tapis rouges et galas

Denys Arcand aux Oscars: short and sweet!

Photo : Getty Images

À la 76e soirée des Academy Awards, le dernier film de la trilogie Le Seigneur des anneaux, de Peter Jackson, remporte la course dans les 11 catégories dans lesquelles il est en nomination, notamment celle du Film de l’année. Sean Penn et la sculpturale Charlize Theron obtiennent le titre d’Acteur et d’Actrice de l’année pour Mystic River et Monster respectivement, tandis que Renée Zellweger et Tim Robbins sont récompensés pour leur rôle de soutien. 

Toutefois, si les Québécois sont au rendez-vous devant le petit écran, c’est surtout pour voir si Denys Arcand remportera la statuette dans la catégorie du Meilleur film en langue étrangère pour Les invasions barbares. Ils ne seront pas déçus.

Au micro, après que la productrice, Denise Robert, s’est dite heureuse que Le Seigneur des anneaux ne soit pas en nomination dans cette catégorie, le réalisateur doit se contenter de quelques mots, le temps de parole alloué au couple étant déjà atteint. «My time is up. As usual», se contente-t-il de dire avec son flegme habituel. Des mots qui auraient pu orner la pierre tombale de bien des personnages historiques... 

Ça fait jaser 

Chapleau contre Raël à Tout le monde en parle

Capture d'écran : Youtube

Guy A. Lepage et son équipe sont de retour pour une deuxième semaine à Tout le monde en parle et, déjà, on peut parler d’un grand succès. Deux millions de téléspectateurs sont au poste pour ce rendez-vous dominical, qui leur offre déjà un des moments les plus mémorables de sa longue histoire.

Le caricaturiste Serge Chapleau, l’alter ego de Gérard D. Laflaque, n’y va pas de main morte avec le gourou Claude Vorilhon, alias Raël. Il attaque les pratiques manipulatrices du personnage et va même jusqu’à l’empoigner par la tignasse — un geste qui n’avait, il faut l’admettre, pas grand-chose d’amical.

Au terme de cette soirée pour le moins tendue, une autre invitée, Pauline Marois, la future première ministre du Québec, y va de commentaires sur la santé mentale de M. Vorilhon. Ceux-ci lui vaudront quelques lettres colériques de la part des disciples du gourou amateur de soucoupes volantes, de petits hommes verts et de pratiques sexuelles, disons... ouvertes. Décidément, le talk-show basé sur le concept français de Thierry Ardisson porte bien son titre. 

La série de l’heure

Grande Ourse: nés sous une mauvaise étoile

Marc Messier et Normand Daneau.

Photo : © Radio-Canada

Marc Messier et Normand Daneau.

En 2004, le public a clairement envie d’émissions différentes. Le succès des Bougon en témoigne, tout comme celui de cette série créée spécialement pour les amateurs de fantastique. L’action se déroule dans le village minier (fictif) qui a donné son nom à l’émission et où se produit une série d’événements inexplicables.

Parmi les personnages, la sibylline Blanche Von Trieck, incarnée par une inquiétante Élise Guilbault, vient changer le destin de Louis-Bernard Lapointe (Marc Messier), un journaliste alcoolique et désabusé qui découvre à Grande Ourse une énigme beaucoup plus grande qu’il n’aurait pu l’imaginer avant son arrivée dans ce trou perdu. Dans son enquête qui, l’espère-t-il, lui permettra d’éclaircir le mystère qui plane sur la communauté, Lapointe reçoit l’aide d’un collègue singulier, Émile Biron (Normand Daneau), et d’une policière prénommée Gastonne, incarnée par une Fanny Mallette toujours aussi intéressante à suivre.

Photo : Archives TVA Publications

Flash actualité 

Une vague funeste

Banda Aceh, en Indonésie, après le passage du tsunami du 26 décembre.

Photo : Getty Images

Banda Aceh, en Indonésie, après le passage du tsunami du 26 décembre.

Quelques mois après le décès de Johnny Cash, une autre légende de la musique américaine disparaît: Ray Charles, le 10 juin. Les attentats de Madrid, qui font 191 morts et près de 2000 blessés, deviennent l’acte terroriste le plus meurtrier en sol européen depuis 1988. Cependant, c’est la nature qui est à l’origine de l’événement le plus tragique de la décennie. Le 26 décembre, un séisme dans l’océan Indien provoque un tsunami qui atteint 30 m de hauteur à certains endroits. La vague frappe l’Indonésie, le Sri Lanka, la Thaïlande et le sud de l’Inde. Plus de 250 000 personnes disparaissent, emportées par le puissant courant qui sème la destruction sur son passage. C’est près de 100 fois le nombre de morts répertoriées à la suite de l’écroulement du World Trade Center, en septembre 2001. 

Une deuxième fournée pour Star Académie

Stéphanie Lapointe couronnée

Après sa victoire, aux côtés de Denise Filiatrault.

Photo : Bruno Petrozza

Après sa victoire, aux côtés de Denise Filiatrault.

Tandis que Wilfred Le Bouthillier et Marie-Élaine Thibert s’adaptent à leur nouvelle vie de vedettes, une nouvelle cuvée de jeunes talentueux fait son entrée à l’Académie. L’émission adopte pour indicatif musical Un nouveau jour va se lever, de Jacques Michel. Les garçons et les filles marchent droit afin de demeurer dans les bonnes grâces de la directrice et professeure d’interprétation dramatique, Denise Filiatrault.

Cette saison permet aux fans de découvrir notamment le grand talent de l’interprète Véronique Claveau, mais c’est une autre représentante féminine, Stéphanie Lapointe, qui s’en tire avec les honneurs en finale: elle gagne le vote devant l’Académicien Marc-André Niquet.

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

 

Télé-zapette

• Après avoir laissé le Bye Bye au placard durant quelques années, Radio-Canada récidive... en quelque sorte. L’année 2004 commence là où se termine 2003, avec Ceci n’est pas un Bye Bye. L’émission met en vedette Véronique Cloutier, Patrick Huard, Pierre Brassard, les Mecs comiques... et comporte une apparition d’une certaine Dominique Michel.

Photo : Archives TVA Publications

• Si vous avez l’impression que le tandem formé de Marie-Eve Janvier et Jean-François Breau est omniprésent à la télé, rappelez-vous que tout a commencé il y a déjà un bon moment. En 2004, le couple fait la une de TV Hebdo dans le cadre d’une émission spéciale consacrée au spectacle musical Don Juan.

Photo : Archives TVA Publications

• Tout ce que Marina Orsini fait depuis ses débuts attire l’attention. En 2004, l’animatrice et comédienne participe notamment à deux émissions fort différentes, la comédie romantique Cauchemar d’amour et le drame historique Il Duce Canadese.

Photo : Archives TVA Publications

Photo : Archives TVA Publications

• Au fil de sa carrière, Louis Morissette n’a pas connu que des succès, mais l’annulation de V.I.P., retirée de l’antenne après une seule émission, demeure sans aucun doute son échec le plus marquant.

• En 2004, plusieurs émissions au sommet des cotes d’écoute tirent leur révérence, tant au Québec qu’aux États-Unis. C’est le cas notamment de Fortier, Frasier, Sex and the City et Friends.

• Le 7 janvier, une nouvelle émission fait ses débuts. Elle changera le cours de l’histoire, et pas forcément pour les bonnes raisons. Sans le succès de The Apprentice, Donald Trump aurait-il connu une marche aussi triomphante vers la Maison-Blanche, une douzaine d’années plus tard?

• Au cours de la diffusion du spectacle de la mi-temps du XXXVIIIe Super Bowl, qui se déroule au NRG Stadium de Houston, un «dysfonctionnement vestimentaire» lors de la prestation de Janet Jackson et Justin Timberlake expose le sein de madame au regard de millions de spectateurs. Les fans, outrés, se scandalisent devant leur téléviseur. Bien peu se souviennent encore que, ce jour-là, les Patriots de Tom Brady ont vaincu les Panthers de la Caroline par le compte de 32 à 29.

• Au baseball, les Red Sox de Boston remportent leur premier titre depuis 1918 face aux Cardinals de Saint-Louis et mettent fin à la fameuse malédiction du Bambino.

• Après 74 victoires consécutives, Ken Jennings est finalement battu par sa compétitrice Nancy Zerg au jeu Jeopardy!. Au total, Jennings a remporté 2 522 700 $, la plus grosse cagnotte de l’histoire de la télé américaine.

• Née en 2004: la comédienne Millie Bobby Brown, qui incarne Eleven dans la série de science-fiction Stranger Things, de Netflix.

À lire aussi

Et encore plus