Un monde en feu | Un réveil brutal | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Un monde en feu | Un réveil brutal

Samedi 27 février à 21 h, Radio-Canada (Début)

Nancy Campbell (Helen Hunt) tente en vain de persuader le personnel de l’ambassade britannique à Varsovie qu’une attaque des Allemands est imminente.
Photo : Radio-Canada

Nancy Campbell (Helen Hunt) tente en vain de persuader le personnel de l’ambassade britannique à Varsovie qu’une attaque des Allemands est imminente.

En traversant la frontière germano-polonaise, la journaliste américaine Nancy Campbell est témoin d’une scène qui indique que l’Allemagne se prépare à envahir la Pologne malgré les promesses d’Hitler. Personne ne la prend au sérieux, mais le premier bombardement se produit quelques jours plus tard. 

Les premières minutes de l’épisode se déroulent en mars 1939, à Londres. Lois Bennett et son amoureux, Harry Chase, sont arrêtés pour avoir perturbé une assemblée du parti fasciste dirigée par sir Oswald Mosley. À son arrivée au poste de police pour quérir sa fille, Douglas Bennett, un chauffeur d’autobus et vétéran de la Première Guerre mondiale, reproche au chef de police d’avoir appréhendé Lois au lieu de s’en prendre aux sympathisants fascistes. Pour sa part, Robina Chase, la mère de Harry, est surtout furieuse parce que son fils, traducteur auprès d’un diplomate britannique, a passé la soirée avec une vulgaire ouvrière sans avenir. 

Douglas Bennett (Sean Bean) ne porte pas les fascistes dans son cœur.

Photo : Radio-Canada

Douglas Bennett (Sean Bean) ne porte pas les fascistes dans son cœur.

Avant de suivre Robina, Harry dit à Lois qu’il l’aime. Elle rétorque que leur amour est impossible, car ils ne viennent pas du même monde et que, bientôt, il quittera le pays.

Une constatation troublante

La scène suivante se déroule cinq mois plus tard, à la frontière germano-polonaise. La journaliste Nancy Campbell est en route pour Varsovie quand elle aperçoit deux cadavres sur l’accotement. Après avoir immobilisé sa voiture et s’être approchée des dépouilles, elle entend des coups de feu en provenance de la forêt qui borde la route, puis remarque des dizaines de chars d’assaut stationnés dans une clairière. De retour à Varsovie, Nancy ramène l’auto à son propriétaire, Harry. Elle raconte à ce dernier ce qu’elle a vu et lui explique pourquoi elle pense que l’armée allemande envahira le pays. Nancy ajoute que Harry devrait dire à sa petite amie, Kasia Tomaszeski, de s’en aller tant que c’est encore possible. Elle a l’intention d’encourager son neveu, qui est médecin dans un hôpital de Paris, à faire la même chose. 

Un simulacre de négociations

On découvre rapidement que le reportage de Nancy, diffusé sur les ondes de l’American Radio International, n’a pas été pris au sérieux à l’ambassade britannique à Varsovie. En effet, à la suite d’une nouvelle ronde de négociations de paix, le patron de Harry lui ordonne de traduire des documents destinés aux deux parties. 

De son côté, Harry continue de fréquenter Kasia comme si de rien n’était, mais sa confiance en la politique d’apaisement de son gouvernement est ébranlée à la suite d’une conversation avec Stefan, le père de la jeune femme. Le vétéran de la Première Guerre mondiale a décidé de rejoindre l’armée avec son fils Grzegorz pour défendre le port de Dantzig. Quand il demande à Harry si les forces britanniques viendront les aider, ce dernier ne sait pas quoi répondre. 

Harry Chase (Jonah Hauer-King) espère quitter la Pologne avec sa nouvelle épouse, Kasia (Zofia Wichlacz).

Photo : Radio-Canada

Harry Chase (Jonah Hauer-King) espère quitter la Pologne avec sa nouvelle épouse, Kasia (Zofia Wichlacz).

Dès que l’armée allemande envahit Dantzig, les Polonais comprennent qu’ils doivent fuir. Harry exhorte Kasia à partir avec sa mère et son petit frère avant que la situation n’empire, mais elle refuse de le faire sans Stefan et Grzegorz. Dans la foulée de la chute de Dantzig et du premier bombardement, le gouvernement britannique ferme son ambassade à Varsovie et commence à rapatrier ses citoyens. Harry, qui a persuadé Kasia de l’épouser afin de pouvoir l’emmener, espère qu’elle fera bel et bien le voyage avec lui. 

La Seconde Guerre mondiale a éclaté, et Harry doit combattre.

Photo : Radio-Canada

La Seconde Guerre mondiale a éclaté, et Harry doit combattre.

MISE EN CONTEXTE

La minisérie britannique produite pour BBC One a été diffusée aux États-Unis dans la case horaire Masterpiece du réseau public PBS. Chaque série qui y est présentée est accompagnée d’informations sur les coulisses du tournage, la distribution et l’intrigue. En ce qui concerne les événements du premier épisode, ils ont lieu en mars et en août 1939, à l’époque où le premier ministre britannique Neville Chamberlain continue de miser sur sa politique d’apaisement pour éviter une guerre avec l’Allemagne d’Hitler. Plusieurs personnages de la minisérie sont inspirés de figures historiques, dont la journaliste américaine Nancy Campbell. Ainsi, comme la journaliste britannique Clare Hollingworth à l’époque, Nancy devine que l’Allemagne se prépare à envahir la Pologne quand elle aperçoit des tanks stationnés à la frontière entre les deux pays. 

À lire aussi

Et encore plus