Sur ta rue | Les mystères d'à côté | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Sur ta rue | Les mystères d'à côté

Vendredi 5 mars à 19 h 30, Canal D (Début)

Annie Richard et sa première invitée, Debbie Lynch-White.
Photo : © Canal D

Annie Richard et sa première invitée, Debbie Lynch-White.

Tous les endroits que nous fréquentons et que nous habitons ont une histoire, et Sur ta rue, la nouvelle série documentaire d’enquêtes de Canal D, nous en fournit la preuve. Elle suit la détective privée Annie Richard tandis que celle-ci perce les mystères de lieux importants dans la vie d’artistes. 

Annie Richard est une détective privée. Une vraie. Toutefois, loin de l’image qu’on se fait habituellement de ces professionnels, cette femme est une experte recherchiste. Elle se définit comme «la dépoussiéreuse de crimes» puisque, avec les années, elle s’est fait une spécialité de «déterrer des archives et des histoires oubliées», principalement dans le domaine criminel. Son travail ne consiste donc pas à prendre en filature les époux infidèles, mais plutôt à fouiller les articles de journaux, les dossiers judiciaires et les documents juridiques afin de lever le voile sur des mystères que les gens souhaitent élucider. 

Ainsi, la série Sur ta rue nous montre l’agente d’investigation faisant ce qu’elle fait le mieux. Chaque semaine, elle rencontre un artiste qui espère en apprendre davantage sur certains lieux de son enfance ou sur le quartier où il habite. Armée de son savoir-faire, Annie se donne pour mission d’obtenir toutes les réponses à leurs questions.

Un passé obscur

Dans le premier épisode, elle va à la rencontre de Debbie Lynch-White. La comédienne qu’on a connue dans Unité 9 habite à Montréal-Nord, dans une vieille maison datant de 1922. Lorsqu’elle y a emménagé, en 2017, les anciens propriétaires lui ont révélé que la bâtisse avait abrité une banque avant d’être convertie en résidence. Désirant faire la lumière à ce sujet, Debbie mandate Annie pour connaître la vraie histoire de sa maison. Et ce que la détective mettra au jour laissera l’actrice pantoise!

En effet, en plus de raconter à Debbie l’histoire de sa propriété, Annie l’informe de quelques événements importants qui se sont déroulés près de là, notamment de l’abandon d’un poupon sur le pas de la porte d’une maison voisine, en 1948. Bien que bouleversant, ce fait divers n’était malheureusement pas un cas isolé à cette époque. Au cours d’un entretien avec l’historienne Myriam Wojcik, la détective découvre que de nombreux enfants — souvent illégitimes — ont été abandonnés autrefois au Québec, spécialement durant la Grande Dépression et au XIXe siècle. Quand ils n’étaient pas déposés dans des crèches, ces bébés étaient laissés devant des maisons cossues, sur des bancs d’église ou même dans des champs. 

Une légende familiale et une histoire de fantôme

En outre, Debbie souhaite éclaircir son héritage familial et en savoir plus sur son arrière-grand-père Eiswald. On lui a raconté que ce dernier serait venu d’Allemagne pendant la Première Guerre mondiale et qu’il aurait donné sa montre Rolex en échange d’une traversée clandestine à bord d’un bateau qui se rendait au Canada. Annie Richard démêle le vrai du faux de cette légende, puis dénoue une histoire familiale encore plus complexe que ce que Debbie croyait au départ. 

La comédienne aimerait également résoudre un autre mystère. Elle a grandi dans le quartier d’Ahuntsic, à Montréal. Près de son ancienne école secondaire, l’école Sophie-Barat, il y a une bâtisse en ruine qui, selon la rumeur, serait hantée. En compagnie de la détective, Debbie retourne sur les lieux et découvre le passé de ce bâtiment tombé en désuétude qui cache de nombreux secrets. Ainsi, Annie Richard ressort des histoires de policiers corrompus, d’incendies dévastateurs et de disparitions non résolues.

Et ce n’est que le début des découvertes et des révélations, puisque la détective rencontrera une dizaine d’autres artistes! 

Frédéric Pierre (photo), Marie Soleil Dion, Marie-Lyne Joncas et Guylaine Guay font partie des artistes curieux au sujet du passé.

Photo : © Canal D

Frédéric Pierre (photo), Marie Soleil Dion, Marie-Lyne Joncas et Guylaine Guay font partie des artistes curieux au sujet du passé.

Marie Soleil Dion

Photo : © Canal D

Marie Soleil Dion

Marie-Lyne Joncas

Photo : © Canal D

Marie-Lyne Joncas

Guylaine Guay

Photo : © Canal D

Guylaine Guay

Les autres invités

Frédéric Pierre, Korine Côté, Marie-Lyne Joncas, Marie Soleil Dion, Mehdi Bousaidan, Mélissa Bédard, Patrick Groulx, Pierre Hébert, Pierre-Yves Lord, Tammy Verge et Guylaine Guay consulteront également Annie Richard au cours de la série.

À lire aussi

Et encore plus