Ces rôles qu’ils n’ont jamais eus | 7 Jours
/magazines/starsysteme

Ces rôles qu’ils n’ont jamais eus

Le succès d’un film est un mélange de plusieurs facteurs, dont évidemment le choix de l’acteur principal. En voici qui auraient pu être totalement différents si le personnage central avait été incarné par quelqu’un d’autre. 

Christian Bale et Leonardo DiCaprio en Steve Jobs 

Photos : Universal Pictures, ImageCollect et Shutterstock

Le rôle de Steve Jobs est finalement allé à Michael Fassbender, qui a récolté une nomination aux Oscars. Or, ce n’est pas ce qui avait été prévu au départ... En effet, le scénario de Steve Jobs ayant été terminé par Aaron Sorkin en 2014, David Fincher s’était immédiatement mis sur les rangs afin de réaliser le film... et d’engager Christian Bale pour le rôle-titre. Quelques mois plus tard, le cinéaste claquait la porte en raison d’un différend contractuel. Son remplaçant, Danny Boyle, était alors arrivé en imposant son choix d’acteur principal, Leonardo DiCaprio, qui s’est malheureusement désisté, obligeant le réalisateur à réembaucher Christian. Puis une nouvelle tuile s’était abattue sur la production lorsque, en novembre, Christian Bale avait annulé sa participation... Pour finir, Danny Boyle a recruté Michael Fassbender quelques semaines avant le premier tour de manivelle 

Tom Cruise dans... plein de rôles! 

Photos : Getty Images, Warner Bros, Columbia Pictures et Sony Pictures

L’acteur le plus convoité d’Hollywood a failli être la tête d’affiche de bon nombre d’autres productions. Il avait en effet été pressenti pour A Star Is Born dans le rôle qu’a finalement tenu Bradley Cooper. On aurait également pu le voir dans le film The Magnificent Seven à la place de... Denzel Washington. Et les premières versions du scénario de Salt prévoyaient faire intervenir un espion (Cruise) au lieu de l’agente de la CIA incarnée par Angelina Jolie! 

Tatiana Maslany et Rooney Mara dans Rogue One 

Photos : Disney, Getty Images et Shutterstock

L’histoire de Rogue One, qui est sorti en 2016, se situe immédiatement après celle de Star Wars, un film de 1977, et elle met en scène Jyn Erso (Felicity Jones), qui est libérée des geôles de l’Empire par les forces rebelles. Six mois avant le début du tournage, alors que le scénario du film est tenu secret, le Hollywood Reporter rapporte que Tatiana Maslany et Rooney Mara sont en train d’effectuer des tests devant les caméras de Gareth Edwards. Finalement, un mois plus tard, en février 2015, on apprend que Felicity Jones est dans une négociation finale pour le rôle, après que l’actrice eut reçu une nomination aux Oscars pour sa performance aux côtés d’Eddie Redmayne dans The Theory of Everything

Emma Stone en Ange de Charlie 

Photos : Columbia Pictures et Getty Images

Emma Stone est la protégée des studios Sony. Après tout, elle a participé à deux Spider-Man avec Andrew Garfield (qui était d’ailleurs son conjoint à l’époque), en plus d’avoir joué dans SuperGrave, Easy A et, bien sûr, Zombieland. Lorsqu’Elizabeth Banks a proposé de tourner Charlie’s Angels, Emma Stone figurait en tête de la liste des fameux Anges, mais ce sont finalement Naomi Scott, Kristen Stewart et Ella Balinska qui ont remporté la mise. 

Joaquin Phoenix en Dr Strange 

Photos : Marvel Studios et Image Collect

Bien avant que Joaquin Phoenix incarne brillamment le Joker (et remporte un Oscar bien mérité pour son jeu), des rumeurs avaient circulé indiquant que l’acteur pourrait se voir attribuer le rôle du Dr Strange dans la production Doctor Strange, des studios Marvel et Disney. C’est que Joaquin avait été photographié en train d’acheter des bandes dessinées sur le sorcier alors qu’il était en plein tournage d’Irrational Man, de Woody Allen. Par ailleurs, même si la production de Doctor Strange a, pendant un temps, pensé à Jared Leto (un autre interprète du Joker) pour le rôle ou à Tom Hardy, Benedict Cumberbatch a toujours été le premier choix. 

Hailee Steinfeld en Katniss 

Photos : Lionsgate et Getty Images

Le fait que Jennifer Lawrence prête son visage à Katniss Everdeen dans la saga cinématographique des Hunger Games n’était pas une certitude. Bon nombre d’actrices voulaient décrocher le rôle principal de cette franchise pour jeunes adultes. À l’époque, Hailee Steinfeld avait dû s’avouer vaincue puisqu’elle n’avait que 16 ans (Jennifer en avait 20) et qu’elle ne possédait pas le curriculum de sa concurrente, qu’on avait vue en Mystique dans l’excellent X-Men: First Class et qui avait été nommée aux Oscars pour son rôle dans Winter’s Bone

À lire aussi

Et encore plus