La Maison-Bleue | Proposition gagnante? | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

La Maison-Bleue | Proposition gagnante?

Mercredi 24 février à 21 h, Radio-Canada

Le président Hamelin (Guy Nadon) est fier d’avoir conclu une entente avec le président Richards (Bruce Dinsmore). Mais est-ce vraiment pour le mieux?
Photo : Bertrand Calmeau

Le président Hamelin (Guy Nadon) est fier d’avoir conclu une entente avec le président Richards (Bruce Dinsmore). Mais est-ce vraiment pour le mieux?

Un drame étant à l’origine de l’arrêt des négociations avec Cuba, le Québec se tourne de nouveau vers les États-Unis. Cette fois, rien ne semble empêcher le président Hamelin et le président Richards de conclure une entente. Boudreau n’a pas dit son dernier mot, tandis que Mireille tente de trouver le courage d’avouer la vérité sur ses infidélités. 

Depuis le début de la campagne, les tuiles tombent les unes après les autres sur la tête de Jacques Hamelin, le président de la République du Québec. Déjà très bas dans les sondages, il ne cesse de perdre des appuis parmi la population, et on a découvert qu’il avait des ennemis au sein de son propre clan, des gens qui agissent dans l’ombre pour lui voler sa place ou même le tuer. Mais Jacques Hamelin est solide et il se tient encore debout. Le sera-t-il encore après les coups qu’il est sur le point d’encaisser?

La reprise des négociations

Le président Richards (Bruce Dinsmore).

Photo : Bertrand Calmeau

Le président Richards (Bruce Dinsmore).

En raison d’un drame sans précédent, les négociations entre le Québec et Cuba, qui se préparait à céder la province d’Holguin en échange d’une partie du Nord-du-Québec, tombent à l’eau. Hamelin croit alors que tout est perdu pour lui, jusqu’à ce qu’un appel de la Maison-Blanche le tire de ses sombres pensées. Il semble que le président Richards se soit ravisé et qu’une entente serait finalement possible entre le Québec et les États-Unis. Richards ne pose pas de nouvelles conditions; le Québec pourra donc bientôt ajouter une partie de la Floride à son territoire. C’est presque trop beau pour être vrai...

Du sable dans l’engrenage

Mireille (Anne-Marie Cadieux) et Jacques se rendent compte que leur couple bat de l’aile.

Photo : Bertrand Calmeau

Mireille (Anne-Marie Cadieux) et Jacques se rendent compte que leur couple bat de l’aile.

On sait maintenant que ce n’était pas vraiment pour enseigner l’anglais à Mireille qu’Aaron est arrivé à la Maison-Bleue. Il travaille pour le camp ennemi et il avait une mission bien précise à exécuter, laquelle a lamentablement échoué. Mireille découvre son stratagème et se désole d’avoir succombé à son charme. Pendant qu’Aaron répond de ses actes, Mireille réalise l’ampleur de la gaffe qu’elle a commise... Elle regrette et aimerait revenir en arrière, mais ce n’est pas possible. Cela l’amène cependant à prendre conscience des problèmes réels qu’il y a entre Jacques et elle. Elle voudrait aborder le sujet avec lui et trouver le courage de lui avouer qu’elle l’a trompé, mais cela ne semble jamais être le bon moment. Quand enfin le couple prend le temps de s’asseoir ensemble, un profond malaise s’installe. Est-il déjà trop tard? Le couple a-t-il une chance d’être sauvé ou est-ce la fin? 

L’ambitieux Boudreau

Gilbert Boudreau, le vice-président, rêve de prendre la place de Jacques Hamelin et de devenir son successeur. Il compte sur l’appui du général Charette pour l’aider à se débarrasser de son ennemi. Boudreau croit avoir tous les éléments en main pour tasser le président et il convoque même une réunion secrète avec les gouverneurs, parmi lesquels il a déjà de nombreux appuis. Persuadé que son heure de gloire est arrivée, Boudreau se présente à la réunion en arborant un sourire triomphant. Son plan fonctionnera-t-il comme il l’a prévu? Le président Hamelin sera-t-il écarté de ses fonctions par son bras droit, qu’il considère comme l’un de ses plus fidèles alliés?

Dans toute la tourmente de cette période où chaque jour amène son lot de mauvaises nouvelles, le président Hamelin peut au moins se réjouir d’une chose: Stéphane Boisclair, son ami et responsable de la sécurité, obtient son congé de l’hôpital et il est de retour en poste à la Maison-Bleue. En voilà au moins un sur qui le président peut compter. 

Avec autant d’ennemis et de traîtres autour de lui, le président Hamelin a plus que jamais besoin de quelqu’un pour assurer sa sécurité... 

Une Soirée trop arrosée...

Gabrielle (Anyjeanne Savaria) fait encore parler d’elle dans les médias pour les mauvaises raisons.

Photo : Bertrand Calmeau

Gabrielle (Anyjeanne Savaria) fait encore parler d’elle dans les médias pour les mauvaises raisons.

Le président Hamelin n’est pas le seul à être sans cesse traqué par les médias. Ce que font son entourage et les membres de sa famille devient aussi de notoriété publique. Quand Gabrielle rentre à la maison en état d’ébriété, cela ne passe pas inaperçu. Elle devient une fois de plus la cible des médias. Cette incartade nuira-t-elle à la campagne de son célèbre père?

À lire aussi

Et encore plus