Alertes | À chacun sa mission | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Alertes | À chacun sa mission

Lundi 22 février à 21 h, TVA

Toute l’équipe est mobilisée pour retrouver une fillette disparue.
Photo : Pixcom

Toute l’équipe est mobilisée pour retrouver une fillette disparue.

Les enquêteurs croient avoir identifié avec succès le chauffeur du camion-bélier responsable de l’attaque meurtrière. Ce dernier est toujours en fuite et il faut rapidement le retrouver, avant qu’il ne soit plus possible de le faire. Les policiers reçoivent une aide extérieure très précieuse. Le temps est aussi compté pour retrouver la fillette de cinq ans laissée seule dans un environnement hostile... 

Les journées de Guillaume Pelletier sont bien remplies. Au moment où il prenait en charge l’enquête sur la mort de Marilou Magloire, une attaque au camion-bélier se déroulait. Depuis, son attention est monopolisée par ce drame, qui a fait de nombreuses victimes et blessés. L’enquête a permis d’identifier un suspect et les policiers sont maintenant à ses trousses. «L’escouade rejoint Guillaume Pelletier sur cette enquête, parce qu’on a retrouvé dans le camion l’ADN de Corine Vaillancourt, une jeune femme disparue dont on a complètement perdu la trace. Pendant que Pelletier se lance à la poursuite du tueur, l’escouade tente de comprendre comment l’ADN de Corine s’est retrouvé dans le camion. Certains disent que le tueur aurait une copine et sa description ressemble à celle de Corine. Est-ce qu’elle est en couple avec lui? Est-ce que c’est lui qui l’a enlevée et qui la retient toujours prisonnière? Ce sont des questions auxquelles tout le monde aimerait avoir des réponses», mentionne Julie Hivon, l’auteure de la série. 

Guillaume Pelletier (Danny Gilmore) est sur une piste importante dans le dossier de Corine Vaillancourt.

Photo : Laurent Guérin

Guillaume Pelletier (Danny Gilmore) est sur une piste importante dans le dossier de Corine Vaillancourt.

Une aide précieuse

Pour Michael, l’attaque au camion-bélier est une tragédie qu’il ne pourra jamais oublier. Sa copine s’est retrouvée entre la vie et la mort, et il a perdu de nombreux amis et employés. «Il possède une compagnie informatique et c’est sa gang qui a été ciblée», rappelle l’auteure. Michael se sent coupable, d’autant plus qu’il croit avoir peut-être fourni au tueur des informations qui ont facilité la mise en application de son plan meurtrier. «Michael a besoin de faire quelque chose pour se libérer de sa culpabilité. Il a envie d’être dans l’action et il a des talents particuliers qui peuvent servir aux policiers. Il propose de les aider, sous le couvert de l’anonymat», révèle Julie Hivon. L’aide de Michael est très précieuse et il réussit à trouver des informations susceptibles d’orienter l’enquête dans la bonne direction. Est-ce que ce sera suffisant pour retrouver la trace du tueur et lui passer les menottes?

Pour calmer son sentiment de culpabilité, Michael (Jade Hassouné) fait de son mieux pour aider les policiers à faire avancer l’enquête.

Photo : Pixcom

Pour calmer son sentiment de culpabilité, Michael (Jade Hassouné) fait de son mieux pour aider les policiers à faire avancer l’enquête.

En danger

Pelletier a compris que cette enquête est d’une complexité sans précédent. L’aide de l’escouade est donc essentielle. Ses membres tentent dans un premier temps de remonter la piste jusqu’à Corine, mais une information obtenue en cours d’épisode les force à modifier leur trajectoire... «Nous le savons déjà: le tueur a une petite fille de cinq ans. On ne sait pas qui est sa mère ni où elle se trouve, mais on sait qu’elle semble être seule dans un endroit qui n’est pas rassurant. L’escouade doit donc la retrouver au plus vite, car elle est effectivement en danger...», laisse entendre Julie Hivon.  

Douleurs du passé

Pascal, le fils de Stéphanie, est toujours déterminé à rédiger une déclaration pour éviter que le meurtrier de son père obtienne sa libération. Stéphanie n’a aucune envie de rouvrir cette vieille blessure et elle désire convaincre son fils d’abandonner ses démarches. Malgré une confrontation avec sa mère, Pascal ne renonce pas. Si Stéphanie refuse de l’aider, il se tournera vers quelqu’un d’autre. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’en se replongeant dans cette histoire, il fait remonter à la surface des souvenirs au sujet de la mort de son père... Est-ce qu’on lui a dit toute la vérité? 

Pour Stéphanie (Sophie Prégent), la ligne est mince entre le support et la protection pour aider son fils (Jean-Simon Leduc).

Photo : Pixcom

Pour Stéphanie (Sophie Prégent), la ligne est mince entre le support et la protection pour aider son fils (Jean-Simon Leduc).

Une mère éplorée

Les enquêteurs en savent un peu plus sur Corine Vaillancourt, mais les informations qu’ils ont obtenues vont dans tous les sens. Ils ont rouvert le dossier et, pour essayer d’y voir plus clair, ils rencontrent la mère de la jeune femme, jouée par Isabelle Vincent. «C’est très délicat, car ils ne peuvent en dire trop, même si la mère de Corine voudrait tout savoir et qu’elle pose des questions. La dame est très bouleversée par ce qui se passe. Elle ne s’est jamais remise de la disparition de sa fille, et on la comprend. En parler de nouveau ouvre une porte, et nous l’accompagnerons dans ses émotions», indique Julie Hivon.

À lire aussi

Et encore plus