Homeland | Bras de fer | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Homeland | Bras de fer

Mardi 16 février à 21 h, TQc

Saul (Mandy Patinkin) doute fort que 24 heures soient suffisantes pour sauver Max.
Photo : Sifeddine Elamine

Saul (Mandy Patinkin) doute fort que 24 heures soient suffisantes pour sauver Max.

La Maison-Blanche reçoit une vidéo qui l’informe que Max sera exécuté si le président G’ulom n’annule pas la sentence d’Haissam Haqqani. David convainc G’ulom de reporter l’exécution pour donner le temps à la CIA de secourir Max, mais il constate rapidement que le président Hayes est disposé à le sacrifier.  

Le président G’ulom marche en direction de la cour de la prison pour donner le feu vert à l’exécution d’Haissam Haqqani lorsque le président Hayes l’appelle pour lui parler d’un problème délicat. Il vient de recevoir une vidéo qui montre que Jalal Haqqani détient Max en otage. Si Haissam est exécuté, Max le sera aussi. 

Une vie pour une autre

David, qui est auprès de Hayes, demande à son tour à G’ulom de repousser l’application de la sentence d’Haqqani jusqu’à ce que Max soit en sécurité, mais le président afghan estime que cela serait perçu comme un signe de faiblesse. David rétorque que ses alliés ne le verraient pas de cette façon, et G’ulom finit par leur accorder 24 heures pour sauver Max. 

On retrouve ensuite Carrie au téléphone avec Saul. Celui-ci lui annonce qu’il se rend à une réunion avec Mike, Scott Ryan et le personnel de la Maison-Blanche pour discuter du plan de sauvetage de Max. Saul conclut la conversation en assurant Carrie qu’ils n’abandonneront pas l’otage à son triste sort. Néanmoins, sa confiance s’amenuise dès qu’il entend Scott énumérer tous les défis que les forces spéciales de la CIA devront surmonter afin d’atteindre l’enceinte de Jalal et de ses hommes sans attirer l’attention.

En attendant la fin du délai de 24 heures, le président Hayes doit réfléchir à ce qu’il dira au peuple américain à propos de l’assassinat de son prédécesseur et de la suite du processus de paix avec les talibans. David croit qu’il devrait poursuivre ce que Ralph Warner a commencé, tandis que John Zabel estime que les pourparlers ont assez duré. Hayes ordonne aux deux hommes de mettre leurs différends de côté pour rédiger un discours qui rassurera la population, mais il ne l’utilise pas durant son allocution télévisée. 

De l’huile sur le feu

En effet, peu de temps avant l’arrivée de Hayes à l’antenne, John lui montre une vidéo dans laquelle on voit Jalal Haqqani prendre la responsabilité de l’attentat contre les présidents Warner et Daoud. Hayes décide alors d’annuler son annonce à la nation, mais John lui donne un nouveau texte et lui dit qu’il doit absolument dénoncer l’assassin de Warner.

Entre-temps, à Kaboul, Mike prévient Saul que le Pakistan a autorisé les forces spéciales à aller chercher Max. Saul les accompagne afin d’être certain que Carrie sera du voyage et que les forces spéciales de la CIA ne la placeront pas en état d’arrestation. Même s’il désapprouve la conduite de l’agente, qui a fui avec Gromov dans le but de retrouver Max, il ne doute pas de sa loyauté envers son pays. Il en a la confirmation quand Carrie lui révèle qu’elle sait où se trouve l’enregistreur de vol de l’hélicoptère. Après le discours du président Hayes, qui a ordonné au gouvernement pakistanais de livrer Jalal Haqqani aux Américains pour éviter une guerre, le contenu de l’enregistreur est encore plus important, puisqu’il prouvera qui est responsable de l’attentat. 

Carrie (Claire Danes) risque d’avoir à payer sa fuite avec Gromov (Costa Ronin).

Photo : Sifeddine Elamine

Carrie (Claire Danes) risque d’avoir à payer sa fuite avec Gromov (Costa Ronin).

Malheureusement, les craintes de Saul au sujet de l’arrestation de Carrie se concrétisent. Dès que l’agente voit un membre des forces spéciales s’approcher d’elle avec des menottes, elle retourne en courant auprès de Gromov, qui a assisté de loin à toute la scène. 

LE SAVIEZ-VOUS?

Après son assermentation au poste de président des États-Unis, Ben Hayes a recruté John Zabel pour le conseiller en matière de politique étrangère. Saviez-vous que Hugh Dancy (Le grand C, Hannibal), l’acteur britannique qui l’incarne, est marié avec Claire Danes, l’interprète de Carrie Mathison, depuis 2009? Les conjoints n’ont aucune scène ensemble, mais le fait de jouer dans la même série a permis à chacun d’observer le travail de l’autre. Dans une entrevue publiée sur le site du USA Today, Claire mentionne entre autres que c’était étrangement agréable de regarder Hugh travailler sur le plateau de tournage. Elle est également heureuse d’avoir pu partager son expérience dans Homeland avec lui.

À lire aussi

Et encore plus