Mathieu Cyr raconte son histoire d’amour avec sa nouvelle conjointe, Ashley-Jade | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Mathieu Cyr raconte son histoire d’amour avec sa nouvelle conjointe, Ashley-Jade

Image principale de l'article Mathieu Cyr raconte son histoire d’amour
Photo : Bruno Petrozza

Il n’y a pas à dire, l’année 2020 a été très chargée pour Mathieu Cyr, et ce, même si la pandémie a écourté sa tournée. L’humoriste a divorcé de la mère de ses enfants et a retrouvé l’amour auprès d’Ashley-Jade. Le couple a aussi lancé sa compagnie, ComeBack Skateboards, qui vise les skaters de tous âges!

• À lire aussi:
Les extraordinaires voyages de Mathieu Cyr

• À lire aussi:
Mathieu Cyr annonce sa séparation avec franchise et authenticité

Vous avez cofondé une entreprise, quelques mois seulement après votre rencontre. Vous trouvez-vous vite en affaires?
Mathieu:
C’est vrai que nous avons tout fait rapidement! Peut-être est-ce parce que nous sommes deux parents divorcés... Nous n’avions pas envie de perdre de temps comme de jeunes amoureux de 22 ans qui hésitent avant de s’investir dans une relation.
Ashley-Jade: Nous nous entendons si bien que nous n’avons pas pu faire autrement.

Comment vous êtes-vous rencontrés?

A.-J.: Nous nous sommes donné rendez-vous pour un souper d’affaires, car j’ai une entreprise qui produit des vêtements pour des artistes.
M.: C’était très spécial comme ambiance. Nous devions discuter affaires, mais il y avait une tension entre nous. J’ai tout fait pour la distraire. Elle riait, mais ne disait presque rien. De retour chez moi, j’ai retracé le déroulement de la soirée et je ne comprenais pas ce qui venait de se passer...
A.-J.: J’ai vécu le coup de foudre, comme je n’en avais jamais vécu auparavant. Je ne savais pas ce qui m’arrivait. J’avais des palpitations. Je me taisais parce que, toute la soirée, j’essayais d’analyser mon corps. Je pensais que je n’allais pas bien. C’est quand nous nous sommes quittés que j’ai compris, car je n’arrêtais plus de penser à Mathieu.
M.: On s’est revus, et les choses ont évolué. Nous sommes ensemble depuis février 2020. Au début, j’étais un peu sur les freins. En octobre 2019, j’étais sorti d’une relation de 12 ans avec la mère de mes enfants. J’avais peur de me faire mal ou de blesser Ashley-Jade. J’ai gardé mon appartement un moment, même si j’étais toujours chez elle, mais plus notre relation a avancé, plus je me suis ouvert. Nous avons emménagé ensemble en mai. 

Collection personnelle



Vos enfants s’entendent-ils bien?
A.-J.: Oui, ils s’aiment, mais ils sont prenants. Ce sont trois petits hyperactifs!

Comment l’idée de vous lancer en affaires est-elle née?

M.: Cette idée est née de mon animation de l’émission Skate le monde. J’ai tripé de redécouvrir le skate avec mes yeux d’adulte. Malheureusement, cette activité est souvent reléguée à un passe-temps pour adolescents plutôt qu’à un sport. Pourtant, j’ai vu des skaters de 30, 40, même 66 ans, au fil des tournages. Ça m’a fait réaliser que cette industrie n’accorde que peu d’intérêt à ces gens. Elle s’adresse aux jeunes avec leurs planches sur lesquelles il est écrit «F*** the world», mais ça ne m’interpelle pas. J’ai 42 ans, deux enfants et je cotise à mon REER. Oui, je veux changer le monde, mais pas par ça. J’ai donc eu envie de répondre au besoin d’une autre clientèle.
A.-J.: Ça a commencé un peu à la blague. Comme nous sommes deux travaillants, nous nous sommes lancés. J’ai sorti des listes de prix, et Mathieu a dessiné le logo.

Ashley-Jade, vous qui avez déjà deux entreprises, craigniez-vous de mélanger amour et affaires?
A.-J.: Oui, je m’étais dit que jamais je ne ferais ça! Au début, j’avais peur de perdre des contrats parce que j’étais associée à Mathieu ou qu’on ne me donne plus le crédit de mes réussites personnelles antérieures. Mais ces inquiétudes sont maintenant derrière moi.

Collection personnelle

• À lire aussi: Mathieu Cyr dévoile l'identité de sa nouvelle amoureuse

Pourquoi avez-vous choisi de nommer votre entreprise ComeBack Skateboards?
M.: Ce nom a des significations bien différentes dans nos vies. Pour moi, ça représente un retour vers un sport que j’ai lâché à 22 ans; pour Ashley, c’est plus personnel.
A.-J.: En 2015, j’ai failli mourir d’une maladie rare. Plusieurs spécialistes se sont réunis pour étudier mon cas, sans jamais savoir de quoi il s’agissait. Ils m’ont surnommée Le cas mystère. Au pire de ma maladie, je pesais 75 lb et je ne pouvais plus marcher tellement j’étais faible. Des millions de bactéries ont attaqué mes poumons, mon cœur et mon cerveau. Chaque fois que je m’endormais, mon cœur risquait d’arrêter de battre. On me réveillait donc toutes les deux heures pour me donner des médicaments. Quand j’ai enfin pu sortir de l’hôpital, j’étais en fauteuil roulant, et une infirmière devait rester à mes côtés 24 heures sur 24.

Comment avez-vous recouvré la santé?
A.-J.: À un moment donné, ma glande hypophyse a cessé de fonctionner. Les médecins m’ont donné des contraceptifs pour que j’aie des œstrogènes dans le corps, en me précisant que je ne pourrais jamais avoir d’enfant. Contre toute attente, je suis tombée enceinte et, au fur et à mesure que ma grossesse avançait, mon corps guérissait. Edward est né en parfaite santé; c’est mon bébé miracle. C’est à ce retour à la vie que je fais référence avec le nom ComeBack.

Vous avez également lancé la Fondation Pousse Toits, qui vient en aide aux itinérants. Pourquoi cette cause?

M.: Parce que le skate est lié à l’itinérance, puisqu’il se pratique dans la rue. Partout où je suis allé pour Skate le monde (qu’il a animée sur TV5), j’ai croisé des itinérants. Au Brésil, ça m’est rentré dedans de voir tous ces enfants faire la manche. À Montréal , ce n’est pas reluisant non plus. La pandémie a affecté davantage cette population. Nous voulons offrir aux itinérants des sacs de couchage, des bas chauds, des bottes, et donner une partie des sous aux organismes qui s’occupent de l’itinérance.

Et comment pensez-vous amasser des fonds?

M.: Pour chacune de nos ventes, 1 $ sera mis de côté pour la fondation. Nous organiserons aussi une tournée de rallyes dans plusieurs villes. On pourra y participer pour quelques dollars. Nous ferons des circuits en skate. Ceux qui font du patin à roues alignées ou qui roulent à trottinette seront les bienvenus. Nous animerons des ateliers familiaux d’initiation au skateboard.

Mathieu, quel bilan dressez-vous de la dernière année?

M.: C’est comme si je suis passé au garage pour refaire ma mécanique. J’ai eu des opérations aux genoux après de vieilles blessures de snowboard et de skateboard, j’ai traversé un divorce et vécu les hauts et les bas de la garde partagée. Je me suis aussi retrouvé seul et j’ai aimé ça. Ça m’a permis de me rapprocher autrement de mes enfants. Mon célibat a été court, mais avec Ashley-Jade, j’ai redécouvert l’amour. 

Découvrez leurs produits et événements à comebackskateboards.com. Informez-vous sur leur organisme à fondationpoussetoits.com.
Mathieu anime
Skate le monde, qu’on peut voir à tv5.ca.



À VOIR AUSSI:
41 vedettes québécoises adeptes de sport

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus