Nathalie Malette s'ouvre sur sa relation avec son conjoint des 25 dernières années | 7 Jours
/magazines/lasemaine

Nathalie Malette s'ouvre sur sa relation avec son conjoint des 25 dernières années

Image principale de l'article Elle s'ouvre sur ses 25 ans d'amour
Photo : Karine Levesque / Les P

Humble, Nathalie Mallette vit discrètement son bonheur avec Robert, son amoureux depuis un quart de siècle, et leur fille, une adolescente allumée et passionnée. Elle a aussi le bonheur de renouer avec la comédie en jouant Sophie dans la nouvelle série.

• À lire aussi:
Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle émission «Les Mecs»

• À lire aussi:
Christian Bégin s'ouvre sur son célibat

Nathalie, on vous voit dans la comédie Les mecs. Comment avez-vous accueilli le rôle de Sophie Létourneau?
J'étais vraiment heureuse. C'est tellement un beau cadeau. Dès le départ, on m'a appris que je jouerais la femme de Normand Daneau (Martin Lamoureux), que j’aime beaucoup. Nous avons déjà joué un couple dans Grande Ourse. Lire les textes m’a divertie! Comme Julie Ménard (qui incarne Natalie dans Les mecs) le dit: j’ai ri en les lisant, j’ai ri en tournant la série et j’ai ri en la regardant. 

Photo : Karine Dufour


• À lire aussi: Les 10 séries masculines

Y reconnaissez-vous un peu votre vie ou votre couple?
Pas du tout. Je suis quand même en couple depuis longtemps avec Robert (Bellefeuille). Nous nous sommes rencontrés en février 1996.

Était-ce dans un contexte de travail?
Je l’ai d’abord vu jouer au théâtre et je l’avais trouvé vraiment séduisant. J’ai voulu savoir qui il était, parce que je ne le connaissais pas. Des gens se sont organisés pour que nous nous rencontrions, et ça a fonctionné! 

Diriez-vous qu’il s’agissait d’un coup de foudre?
Oui. Mais entre la première fois où je l’ai vu jouer au théâtre et notre rencontre, il s’est écoulé environ un an. Bref, mon couple n’est pas du tout à l’image de celui que forment Sophie et Martin.

Avez-vous l’intention de souligner vos 25 ans d’amour?
Lui et moi, sûrement, mais vu le contexte, le verre de champagne avec nos proches sera probablement remis à plus tard.      

Comment vivez-vous la situation justement?
Cette pandémie, je la trouve très cruelle pour nos jeunes, alors j’essaie entre autres de garder notre maison chaleureuse pour Jeanne, notre fille de 15 ans. Il faut que je sois là pour lui donner du courage et de l’espoir. La deuxième vague est plus pénible, mais nous sommes reconnaissants de pouvoir la traverser ensemble.

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI



Jeanne vous surprend-elle parfois par son attitude?
Oui. Elle souhaite exercer le même métier que nous, mais elle a dû faire un deuil, puisqu’elle ne peut pas prendre part à des pièces de théâtre à son école ni faire de l’impro. Ça l’a beaucoup peinée. Elle a quand même su rebondir, elle s’est présentée pour être présidente de sa classe et elle a été élue. Elle enseigne le piano. Jeanne, elle m’impressionne. C’est une enfant formidable. 

Elle semble être très allumée et enjouée.
Oui. Déjà, beaucoup plus jeune, lorsqu’elle se dirigeait vers sa garderie, elle ne marchait pas, elle sautillait! Elle aime tout! Parfois, quand nous marchons ensemble et qu’elle aperçoit des fleurs, elle peut me lancer: «Regarde si c’est beau!» Jeanne est un être humain qui aime. 

Voyez Les mecs, le mercredi à 21 h 30, à Radio-Canada. Nathalie joue aussi dans Toute la vie, le mardi à 20 h, à la même chaîne.

À VOIR AUSSI: 42 comédiens qui ont déjà joué dans 30 vies

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus