Des retrouvailles émouvantes pour Corneille et son ami d'enfance sur le plateau de «1res fois» | 7 Jours
/magazines/7jours

Des retrouvailles émouvantes pour Corneille et son ami d'enfance sur le plateau de «1res fois»

Image principale de l'article Corneille retrouve son ami d'enfance

Jeudi soir, Corneille et Sophie Cadieux étaient les invités de Véronique Cloutier sur le plateau de l'émission 1res fois.

• À lire aussi:
«La diversité reste un enjeu» −Corneille

• À lire aussi:
«J’ai l’impression d’en être à ma première tournée au Québec!» -Corneille

Tel que le veut la tradition de l'émission, plusieurs surprises sont réservées aux artistes invités dans le but de leur faire vivre une soirée sous le signe de l'émotion.

Corneille a eu son lot de moments touchants durant l'heure. C'est toutefois les retrouvailles entre le chanteur et son ami d'enfance, qu'il n'avait pas revu depuis les événements tragiques qui ont décimé les Rwandais en 1994, qui ont suscité le plus d'émotions sur le plateau. 

L'équipe de production a réussi à retrouver Martin Gapita, puis on lui a demandé d'enregistrer un message à l'attention de l'artiste. Martin évoque des souvenirs de leur enfance et il exprime le désir de renouer avec son bon ami.

Corneille, la gorge nouée par l'émotion, n'hésite pas une seconde et mentionne également qu'il souhaite reprendre contact avec le principal intéressé. À sa grande surprise, Martin Gapita était présent en direct du Rwanda par visioconférence, et les deux hommes ont pu discuter ensemble depuis le plateau.

«Véro tu ne sais pas le cadeau que tu viens de me faire», a soufflé Corneille à la suite de leur discussion, visiblement touché.

Vous pouvez visionner l'extrait en question ci-dessous. 

«Corneille n'avait jamais revu son ami d'enfance depuis le 6 avril 1994. Ils se sont retrouvés sur le plateau et ils gardent maintenant contact.» pouvait-on lire sous la publication Facebook. 

Un beau moment de télévision!

À VOIR AUSSI: 16 vedettes qui ont un talent caché

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus