Katherine Levac avait été mise en garde contre Gilbert Rozon | 7 Jours
/magazines/echosvedettes

Katherine Levac avait été mise en garde contre Gilbert Rozon

Image principale de l'article Elle avait été mise en garde contre Gilbert Rozon

Invitée sur le plateau de Tout le monde en parle dimanche, la nouvelle animatrice de L’Amour est dans le pré Katherine Levac a révélé qu’on lui avait conseillé, il y a quelques années, de rester loin de Gilbert Rozon.

• À lire aussi: Les plus gros scandales québécois de 2020

• À lire aussi:
Gilbert Rozon acquitté de viol et d’attentat à la pudeur

«On m’a demandé quelques fois ce que je pensais de l’affaire Gilbert Rozon. Je ne le connais pas. Je ne lui ai jamais parlé», a lancé la Franco-ontarienne. «À ma sortie de l’école de l’humour, on m’a dit “ne parle pas à Gilbert”, ce qui en disait long sur la situation.»

Katherine Levac a fait cette révélation alors que l’animateur Guy A Lepage lui avait demandé comment elle avait réagi lorsque son ami Julien Lacroix avait été dénoncé publiquement cet été. 

Si l’humoriste s’est dite déçue, triste et amère, elle a surtout insisté sur le fait qu’après ce grand mouvement de dénonciations publiques, on en demandait encore beaucoup aux femmes. «Je pense qu’on demande beaucoup aux femmes de se prononcer là-dessus. Je pense qu’on nous met une grosse pression sur les épaules. On met le spotlight sur les femmes, comme si on était le problème de tout ça» a continué la femme de 31 ans.

• À lire aussi: Rosalie Bonenfant trouve le retour de Maripier Morin précipité

• À lire aussi:
Sceptique, Rosalie Vaillancourt émet des doutes à propos des excuses de Julien Lacroix

• À lire aussi:
Geneviève Morin, l'ancienne amoureuse de Julien Lacroix, réagit à son message d'excuses

Levac a expliqué qu’elle avait reçu des dizaines de demandes d’entrevues à ce sujet, beaucoup plus que ses collègues masculins. 

«T’es tannée d’en entendre parler?», lui a demandé le fou du roi Dany Turcotte.

«Je ne suis pas tannée qu’on m’en parle. Je suis tannée qu’on s’attende à ce que j’aille des réponses de psychologue. On demande «est-ce que c’est trop tôt pour son retour?» Je n’ai pas le chrono, je ne suis pas sa thérapeute. Je ne le sais pas. Je pense aux victimes surtout là-dedans. À elles qui doivent lire Julien.» 

À VOIR AUSSI: 34 VEDETTES SOUS LE SIGNE DU VERSEAU

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus