Jolie Turquie | À l’aventure avec Geneviève Borne | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Jolie Turquie | À l’aventure avec Geneviève Borne

Club Illico

Image principale de l'article À l’aventure avec Geneviève Borne
Photo : © Club Illico

À défaut de pouvoir voyager en ce moment, la grande globe-trotteuse Geneviève Borne nous fait découvrir un pays magnifique dans son documentaire Jolie Turquie. 

En 2019, Geneviève Borne, accompagnée d’un caméraman et armée de sa passion, de sa curiosité et de sa soif de découverte, est partie en Turquie pour tourner un documentaire à la demande des Aventuriers Voyageurs, une compagnie de production de films de voyages. Jolie Turquie était d’ailleurs en salle quand la pandémie a abruptement mis fin aux projections. « Heureusement, Club illico a acheté mon film. J’en suis très fière, puisque je l’ai conçu de A à Z: j’ai fait toute la recherche, je l’ai tourné et je l’ai animé ! » explique Geneviève.

Le film a également été réalisé en collaboration avec Célébritours, qui voulait faire connaître son itinéraire à travers la Turquie, un circuit accessible au public et qui a de bonnes chances de donner envie aux gens de partir à l’aventure, eux aussi!

Une ville, deux continents

Ce n’était pas la première fois que Geneviève Borne mettait les pieds en Turquie, mais au cours de son voyage précédent, elle n’avait visité que la capitale, Istanbul. « C’est une ville immense et extraordinaire. C’est aussi la seule ville du monde qui est à cheval sur deux continents. Il y a l’Europe d’un côté du fleuve, et l’Asie de l’autre! » s’exclame-t-elle. 

C’est justement à Istanbul que le voyage commence, avec notamment la Mosquée bleue et Sainte-Sophie, deux édifices religieux tout à fait uniques que le film nous permet de voir de l’intérieur comme de l’extérieur. Le documentaire nous propose des images sublimes, filmées à vol d’oiseau grâce à un drone qui nous offre une vue imprenable sur les sites visités.

Un voyage dans le temps

Certaines ruines de Turquie sont fort impressionnantes

Photo : © Club Illico

Certaines ruines de Turquie sont fort impressionnantes

Ensuite, on visite plusieurs autres villes qui valent le détour, notamment Pergame, Aspendos, Konya et l’ancienne ville de Troie; on découvre ainsi des monuments et des ruines spectaculaires. Geneviève explique son approche: « J’avais déjà fait plusieurs émissions à Évasion, alors j’ai abordé ce film de la même manière, comme un long épisode d’une émission de voyage. Il fallait que ce soit rythmé et varié, avec des attraits qui m’intéressent afin que je puisse les transmettre avec passion. »

Geneviève donne également des faits pertinents sur l’histoire de chaque endroit visité, sans toutefois tomber dans la pédagogie: « Il ne fallait pas que ça devienne lourd. Il fallait un juste équilibre entre information et divertissement », précise-t-elle. 

Coups de cœur

Il est difficile pour l’animatrice et réalisatrice de choisir un seul coup de cœur, mais elle a un petit faible pour Antalya, avec sa vieille ville, sa grande porte, ses chutes et son port qui se trouve sur le bord de la Méditerranée.

Le pays abrite des paysages étonnants.

Photo : © Club Illico

Le pays abrite des paysages étonnants.

Parmi ses autres destinations préférées, Geneviève retient Éphèse, avec la fameuse bibliothèque de Celsus. Elle a aussi été impressionnée par Pamukkale, avec sa station thermale et ses sources d’eau calcaire qui auraient des propriétés curatives. « Des gens vont là pour se soigner depuis des siècles. Aujourd’hui, les touristes viennent également prendre des photos pour leur page Instagram, car c’est de toute beauté. De loin, on dirait de la neige ou du coton. » D’ailleurs, comme on l’apprend dans le documentaire, Pamukkale veut dire « château de coton » en turc.

Moment d’évasion

Événement à ne pas manquer, l’envolée des montgolfières est à couper le souffle.

Photo : © Club Illico

Événement à ne pas manquer, l’envolée des montgolfières est à couper le souffle.

Personne ne peut demeurer insensible aux surprenantes formations géologiques de la Cappadoce ni à ses incontournables envolées de montgolfières, qui nous donnent des images à couper le souffle. « Comme on ne peut pas voyager en ce moment, je pense qu’on a besoin de documentaires comme celui-là pour nous permettre de nous évader », renchérit Geneviève. 

Geneviève à Pamukkale.

Photo : © Club Illico

Geneviève à Pamukkale.

La globe-trotteuse devait tourner un autre documentaire de voyage tout de suite après Jolie Turquie, mais la pandémie a mis le projet en suspens. Néanmoins, on devrait revoir l’animatrice très bientôt. « C’est juste une question de temps avant que je reparte en voyage et que je réalise un autre film! » conclut-elle avec optimisme.

À lire aussi

Et encore plus