Katherine Levac révèle des détails sur les nouveaux candidats de L’amour est dans le pré | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Katherine Levac révèle des détails sur les nouveaux candidats de L’amour est dans le pré

Jeudi 14 janvier à 20 h, Noovo (début de la saison 9)

La nouvelle animatrice, Katherine Levac.
Photo : © Noovo

La nouvelle animatrice, Katherine Levac.

Si l’on en juge par l’enthousiasme de Katherine Levac lorsqu’elle parle de L’amour est dans le pré, on ne peut douter que la neuvième saison fera naître des étoiles dans les yeux des candidats. Depuis les débuts de l’émission, 12 couples durables se sont formés, et 22 enfants — bientôt 23 — sont nés grâce à elle. Et le conte de fées se poursuit !

• À lire aussi: Voici tout ce qu’il y a à savoir sur «La famille est dans le pré»

• À lire aussi: Katherine Levac dévoile l'identité de sa nouvelle amoureuse

Katherine, L’amour est dans le pré commence habituellement par la visite de l’animatrice dans les fermes, où elle remet les lettres des prétendants ou prétendantes aux agriculteurs. Comment les choses se passent-elles cette saison?

Comme nous sommes en temps de pandémie, l’équipe de production en a profité pour innover. Les candidats avaient reçu les lettres avant ma visite; ils étaient donc en mesure de me parler de leur coup de cœur. C’est bien, parce qu’on a déjà de petits indices sur les prétendants et prétendantes qui se rendront à l’étape du speed dating.

Parle-nous des candidats. Commençons par Denis (60 ans, de Neuville), le candidat le plus âgé de toute l’histoire de L’amour est dans le pré. 

Denis

Photo : © Noovo

Denis

Denis est l’exemple parfait du gars qui a travaillé fort toute sa vie. Il est de la 10e génération d’agriculteurs dans sa famille et il passe tranquillement le flambeau à son fils. Contrairement à d’autres agriculteurs de son âge, il veut prendre du temps pour lui; il est arrivé à cette étape de sa vie. C’est tellement agréable de le voir avec ses prétendantes ! Il parle des vraies affaires, tout de suite, sans détour. 

Dans sa vidéo de présentation, Marc-Antoine (25 ans, de Pike River) explique qu’il est timide avec les femmes. Comment son speed dating s’est-il déroulé ?

Marc-Antoine

Photo : © Noovo

Marc-Antoine

Marc-Antoine est allumé, dégourdi et cultivé. Il a étudié à l’université en histoire avant de revenir travailler à la ferme familiale. C’est un ancien joueur de football, un gars de gang. Je me disais qu’il n’avait pas du tout le profil d’un homme gêné et, pourtant, j’ai constaté qu’il a du mal à parler de ses sentiments. La communication dans un couple représente un défi pour lui, et ses prétendantes l’aideront dans ce processus. 

Martin (25 ans, de Mirabel) a l’air vraiment sérieux dans son désir de rencontrer l’âme sœur !

Martin

Photo : © Noovo

Martin

Martin est très investi dans sa démarche. Il veut rencontrer la femme de sa vie, la mère de ses futurs enfants. Petit détail que j’ai trouvé révélateur : il est le seul candidat à avoir choisi ses prétendantes uniquement en lisant leurs lettres, avant de voir les photos. C’est un bon gars qui inspire confiance. Il est aussi très drôle, tout comme les membres de sa famille. Ce sont tous des petits comiques, de bons vivants. 

Julien (30 ans, de Saint-Antoine-sur-Richelieu) trouvera-t-il une amoureuse pour faire des randonnées de motoneige à deux, comme il le souhaite dans sa vidéo de présentation ?

Julien

Photo : © Noovo

Julien

Je vais vous laisser le plaisir de le découvrir! (rires) Julien a un look cool. Il consacre une bonne partie de sa vie à la ferme et travaille le bois dans ses temps libres. Sous ses allures de dur à cuire se cache un gars sensible. Lors du speed dating, il a trouvé difficile le fait de décider quelles prétendantes l’accompagneraient à la ferme, car il ne voulait pas faire de peine à celles qu’il n’avait pas choisies. 

Le cinquième candidat, Alex (30 ans, de Saint-Elzéar), cherche un homme pour partager son quotidien...

Alex

Photo : © Noovo

Alex

Alex est tout simplement parfait ! Il fait ses propres conserves à partir des tomates de son jardin, prépare des tartes aux pommes, s’entraîne au CrossFit, est hyper impliqué dans sa communauté et a une joie de vivre incroyable. Il est hyper volubile; c’est de famille ! Lorsque je me suis présentée à la ferme pour effectuer des entrevues avec lui et ses proches, je n’ai posé qu’une seule question : ils ont fait le reste. (rires) Ça ne dérange pas Alex d’être le premier agriculteur homosexuel à L’amour est dans le pré. Il sait que ça fera jaser, mais ce qu’il veut par-dessus tout, c’est trouver l’amour !

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus