François Morency en deuil de sa mère | 7 Jours
/magazines/lasemaine

François Morency en deuil de sa mère

Image principale de l'article François Morency en deuil de sa mère
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

L'année 2021 débute de manière plutôt sombre pour François Morency, qui annonce avoir perdu sa mère, Raymonde.

• À lire aussi: Kevin Bazinet est en deuil et il fait passer un important message

Plus tôt jeudi matin, l'humoriste et comédien a partagé la nouvelle avec ses abonnés sur sa page Facebook officielle. À travers son texte, il rend non seulement un magnifique hommage très touchant à sa mère, décédée le 5 janvier, quelques jours avant son 93e anniversaire, mais il souhaite également passer un message important à propos de la dignité en fin de vie et l'aide médicale à mourir. 

À vous qui avez un peu connu ma mère Raymonde par le livre ou grâce à Rollande, son alter ego de la série télé, j’ai le...

Publié par François Morency sur Jeudi 7 janvier 2021


• À lire aussi: François Morency revient avec émotion sur le succès de «Discussions avec mes parents»

• À lire aussi: François Morency donne des détails sur la 4e saison de Discussions avec mes parents

Voici son texte en entier, accompagné d'une photo de lui et sa mère:

«À vous qui avez un peu connu ma mère Raymonde par le livre ou grâce à Rollande, son alter ego de la série télé, j’ai le regret de vous annoncer qu’elle est décédée le 5 janvier en soirée, quelques jours avant de fêter son 93ème anniversaire.

Son départ s’est fait en douceur, elle était entourée de ses enfants et de certains de ses petits-enfants.
Je vais tout de suite spécifier qu’elle n’est pas décédée de la Covid; le CHSLD où elle habitait depuis deux ans a d’ailleurs fait une gestion exceptionnelle à cet effet depuis le tout début de la pandémie, ce n’est qu’au début 2021 que les premiers cas y sont apparus. Je tiens d’ailleurs, au nom de toute ma famille, à remercier du fond du coeur tout le personnel de La Vigi de Saint-Augustin; votre humanité, votre sensibilité et votre extrême compétence ont rendu ces deux dernières années plus facile à vivre pour elle et pour nous. 

Lorsque mon père est décédé il y a presque deux ans maintenant, on croyait bien que ma mère n’allait pas lui survivre très longtemps. Après avoir passé 67 années collés ensemble, on supposait que le vide créé par son départ deviendrait rapidement insupportable et qu’elle irait rapidement le rejoindre. 

La confusion qui avait déjà gagné son cerveau a évidemment contribué à amortir le choc du départ de son mari. Mais il y a aussi le fait qu’elle était une tough, une vraie, comme l’ensemble des gens de cette génération qui ne se plaignait jamais de quoi que ce soit et qui ont fait tellement de choses.

Comme la majorité des femmes de son époque, ainsi que celles l’ayant précédée, ma mère a porté à bout de bras la gestion d’une famille. Les rôles de l’homme et de la femme étaient clairement définis par les valeurs et principes du Québec d’alors, et l’histoire retient trop peu le travail silencieux et peu reconnu de ces mères sans qui toute la structure de notre jeune société grandissante se serait rapidement écroulée.

Vivre avec enthousiasme les réussites de ceux et celles qui l’entouraient, contribuer discrètement au succès de tous avec l’humilité du don de soi, avoir la sensibilité de voir ce qui va mal sans qu’on lui dise et la compassion de régler le problème sans en recevoir le mérite, tout cela en gérant une maisonnée pleine de monde avec l’efficacité d’une brigade de 10 personnes; tel est le c.v. de cette femme et de ses contemporaines. 

Elle nous a souvent émue par son empathie et beaucoup fait rire par ses élans de naïveté et son caractère parfois impulsif, et elle continuera de le faire par la magie de la télé où son personnage va continuer de rayonner.

La voir terminer sa vie esclave d’un cerveau qui ne fonctionnait plus nous brisait le coeur à chacune de nos visites. Il faudra, bientôt, que les gens en charge nous donne la possibilité de décider de notre destin à cet égard, de pouvoir quitter avec notre dignité.

Après avoir passé sa vie à être la première levée et la dernière couchée, après avoir passé tant de temps à se soucier des autres, elle peut maintenant se reposer et retourner se coller sur son chum. 

Merci pour tout m’man xxx

Je t’aime»

En seulement quelques heures, ce sont plus de 7000 personnes qui ont pris le temps d'envoyer un peu d'amour à François Morency.

Toute l'équipe souhaite offrir ses plus sincères condoléances à François Morency ainsi qu'aux proches.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus