La vie de Melissa McCarthy en 10 photos | 7 Jours
/magazines/starsysteme

La vie de Melissa McCarthy en 10 photos

Image principale de l'article Sa vie en 10 photos
Photo : ImageCollect

Élevée au sein d’une grande famille, la petite Melissa avait l’habitude de faire rire la tablée pour se faire remarquer. Aujourd’hui, elle est une des actrices comiques les plus célèbres de sa génération.  

1997 : Débuts comiques 

Photo : Instagram

Elle découvre une seconde famille en rejoignant la troupe d’improvisation comique The Groundlings. «J’y ai vu qu’on peut donner un bon spectacle devant un public qui a eu une mauvaise journée. Ça lui permet de rire pendant une heure et demie!»  

2000 : Sage trentaine 

Photo : Vrak TV

À l’aube de la trentaine, sa popularité s’accroît grâce au rôle de Sookie, la meilleure amie de Lorelai (Lauren Graham) dans la série à succès Gilmore Girls. «Je savais qui j’étais et ce qui était important pour moi. J’étais bien dans mes chaussures. Par contre, je ne sais pas ce qui me serait arrivé si j’avais connu un tel succès à 20 ans.»  

2005 : Douce moitié 

Photo : ImageCollect

«J’ai trouvé quelqu’un qui me rend meilleure, dit-elle au sujet de son mariage avec Ben Falcone. Il me fait mourir de rire, littéralement, au moins quatre ou cinq fois par jour. J’ai gagné le gros lot!»  

2010 : Faire le poids 

Avec Billy Gardell.

Photo : Getty Images

Avec Billy Gardell.

Melissa refuse d’abord le rôle principal de Mike & Molly, trouvant que le poids de son personnage est trop mis au premier plan. «Chaque fois qu’on catégorise les gens selon leur poids, leur sexe, leur origine, on contribue à les enfermer dans des cases.» Elle remporte néanmoins un Emmy Award pour ce rôle. 

2011 : En larmes 

Photo : Universal Pictures

Elle ne peut s’empêcher de verser des larmes chaque fois qu’elle se rappelle sa nomination aux Oscars pour son rôle dans la comédie Bridesmaids. «Je pleure très facilement. Je pleure quand je me sens dépassée et je pleure quand je suis heureuse. J’ai même déjà pleuré devant une publicité de café!»  

2013 : Mot en «F»  

Avec Sandra Bullock.

Photo : 20th Century Fox

Avec Sandra Bullock.

«Les gens s’attendent à ce que je les salue en disant: “Fuck, comment ça va?”» Il est vrai que son personnage dans The Heat prononce le fameux juron très souvent. «Je blâme le réalisateur, Paul Feig! Mais dans la vie, je ne suis pas du tout comme à l’écran.»   

2014 : Mentor 

Photo : Getty Images

Si travailler avec Bill Murray dans St. Vincent est enrichissant, la star n’en est pas moins paniquée au début du tournage. «Je me disais: “OK, n’essaie pas trop d’être drôle, mais ne sois pas ennuyeuse. Ne dis rien de stupide, mais n’essaie pas d’avoir l’air trop intelligente non plus!”»   

2016 : Girl power  

Avec Kristen Wiig, Kate McKinnon et Leslie Jones.

Photo : Sony Pictures

Avec Kristen Wiig, Kate McKinnon et Leslie Jones.

«Je ne comprends pas pourquoi les gens ont si peur des femmes, dit-elle au sujet du reboot de Ghostbusters avec une distribution 100 % féminine. Si un film qui sort 35 ans après l’original gâche vos souvenirs d’enfance, ne nous blâmez pas: c’est vous qui avez un problème!» 

2018 : Impardonnable  

Photo : 20th Century Fox

Elle se risque au drame avec le film biographique Can You Ever Forgive Me... et reçoit une nouvelle nomination aux Oscars! «Quand j’entends la phrase “C’est toujours comme ça qu’on a fait”, je réponds “Pourquoi?” On s’en fout que les autres aient toujours fait les choses d’une certaine manière avant nous!» 

2020 : Inspirée 

Avec Bailey Sheetz.

Photo : Getty Images

Avec Bailey Sheetz.

Elle anime l’émission de jeunes talents Little Big Shots. «Chaque fois qu’on fait quelque chose loin de notre zone de confort, on se demande si on sera assez bon. Puis on se retrouve entouré d’enfants talentueux qui aident les autres, et on se dit: «Je dois pouvoir en faire encore plus!» 

À lire aussi

Et encore plus