Voici ce que font vos 27 vedettes préférées pour Noël | 7 Jours
/magazines/7jours

Voici ce que font vos 27 vedettes préférées pour Noël

Comme tous les Québécois, les artistes vivront un temps des Fêtes différent cette année

Image principale de l'article Voici ce que font ces vedettes à Noël

Le temps des Fêtes sera grandement affecté par la pandémie cette année. À quelques jours des célébrations qui se dérouleront en familles réduites et via les applications de visioconférence, Le Journal de Montréal a demandé à 27 artistes à quoi ressemblera leur Noël 2020, et quel est leur état d’esprit en cette période habituellement remplie de réjouissances. Résilience, gratitude et sérénité sont sur leur liste de souhaits. 

VÉRONIQUE CLOUTIER  

Courtoisie

«Je serai au chalet avec ma petite famille. On se fera un petit souper traditionnel, remise de cadeaux et on va jouer dehors! Mon état d’esprit est un mélange de gratitude et d’acceptation. C’est comme ça, on n’a pas le choix et on se reprendra! Ça n’empêche pas de décorer, d’écouter de la musique des Fêtes et des films de Noël. Ce n’est pas une pandémie qui va nous empêcher de manger des beignes!» 

P-A MÉTHOT  

Courtoisie

«Cette année, nous allons passer Noël en famille, ma fille, ma blonde et moi. Ma mère va demeurer en Gaspésie, mais on prévoit se voir un peu plus tard dans l’année. Il y a quand même quelque chose de très beau puisque c’est le premier Noël que nous allons passer toute seule ensemble, la petite famille. On va jouer la totale: pâté, dinde, musique, moût de pommes dans des flûtes! On s’habille beau et on se donne beaucoup d’amour, ça va être parfait.  

J’aimerais souhaiter à tous les lecteurs une année remplie de simplicité, d’amour, de compassion, de paix et bien sûr de santé. J’ai bien hâte de vous retrouver dans une salle de spectacle pour voir vos sourires.» 

LAURENCE BAREIL  

Courtoisie

«Notre réveillon annuel à plus de 40 personnes est évidemment reporté à l’an prochain. Nous fêterons donc Noël à trois: mon mari, mon beau-fils et moi. Étant tous amateurs de bonne bouffe, on prévoit se faire une raclette, puis simplement passer la soirée ensemble, à regarder des films. Pour nous, pandémie ou pas, c’est important que l’ambiance du temps des Fêtes soit bien présente dans la maison. La musique de Noël est en sourdine (ou à fond la caisse quand c’est Mariah!) et le sapin est allumé. Mais cette année, le pauvre est à l’image de 2020: le tiers des lumières a brûlé! J’ai une pensée pour ceux et celles qui devront traverser cette période dans la solitude.   

Je souhaite aux lecteurs du Journal de profiter de ce temps pour ralentir et prendre soin d’eux. C’est quand on est bien dans notre tête et dans notre coeur qu’on est le mieux équipés pour prendre soin des autres. Et je nous souhaite, pour 2021, de retrouver le bonheur dans les petits plaisirs simples.» 

MARIE-SOLEIL MICHON  

Courtoisie

«C'est un temps des Fêtes spécial à plusieurs égards pour moi: d'abord, parce que mon mari et moi avons l'habitude d'être en voyage à cette période-ci de l'année (l'an dernier, nous étions à Cape Town, mais habituellement, c'est le Mexique). Ensuite parce que c'est notre premier Noël à la campagne en Estrie, où nous avons déménagé cet automne. Finalement, évidemment à cause de la pandémie, j'ai le coeur gros de penser que je ne pourrai pas recevoir mes neveux et ma nièce pour nos traditionnelles "petites vacances chez matante", tout de suite après le Nouvel An. On garde le contact autrement, grâce à FaceTime (on cuisine à distance). J’ai aussi de la peine de ne pas pouvoir aller visiter ma grand-mère/marraine de 93 ans en RPA.  

Nous allons profiter des activités extérieures qui sont permises, j'espère bien pouvoir faire quelques descentes de ski alpin en famille! C'est une situation difficile, mais on n'a pas le choix de s'en accommoder! Je rêve déjà aux pique-niques distanciés qu'on fera l'été prochain!  

Aux lecteurs du Journal de Montréal, je souhaite un doux temps des Fêtes en santé! J'ai aussi une pensée spéciale pour les gens seuls, et les travailleurs de première ligne qui ne relâchent pas depuis le mois de mars: j'espère que vous trouverez du réconfort durant cette période. Je nous souhaite à tous de garder espoir que 2021 sera meilleure!» 

MARTIN VACHON  

Courtoisie

«Je suis étrangement zen face à ce temps des Fêtes en confinement. En temps normal, je serais en plein marathon de représentations de 2020 Revue et corrigée au Théâtre du Rideau Vert. Donc je vois ça comme une opportunité de passer du temps en famille. Mes enfants ont maintenant deux et quatre ans, c’est un âge le fun, je trouve. On va passer nos journées en pyjama devant un feu de foyer en jouant à des jeux et en mangeant sûrement beaucoup trop de sucreries! Je vais probablement passer beaucoup temps sur Zoom avec mes amis et les membres de ma famille!  

Je souhaite à tous les lecteurs de joyeuses Fêtes, prenez du temps pour vous, gâtez-vous. Avec l’année que nous avons eue, vous le méritez!» 

JEAN-SÉBASTIEN GIRARD  

Courtoisie

«Ce sera un temps des Fêtes on ne peut plus calme! Petit réveillon de bulles avec ma mère le 24 décembre, je vais cuisiner un peu! Mais j'ai aussi organisé des soupers virtuels avec des amis, car je m'ennuie terriblement d'eux. On mange la même chose, on boit le même vin, on se fait livrer un cadeau... Ensemble, en même temps, mais chacun devant nos ordis. C'est important de pouvoir quand même partager des moments, de la bouffe, du plaisir et un peu d'ivresse!  

Entre deux épisodes de District 31 (un vortex qui m'a aspiré pendant le confinement!), je veux lire (Trouve-moi, de André Aciman), revoir La Vie, la vie aussi, pour ressentir encore le bien que me faisait cette série-là.  

Je souhaite aux lecteurs du Journal de Montréal le retour de la chaleur humaine le plus tôt possible! Et en attendant, de la patience et de la douceur. Ce n’est pas fini, mais on voit la lumière au bout du tunnel.» 

ÈVE-MARIE LORTIE  

Courtoisie

«Ce sera Noël à trois cette année. Ma fille est revenue de son cégep de Jonquière, et nous allons nous reposer. J'ai cuisiné mes plats traditionnels en petites portions cette année. Il faut s'adapter aux changements. Il n’y a pas d'autres personnes dans la bulle. C'est dur de ne pas voir ma mère, mais on préfère attendre que tout soit sécuritaire. Elle est âgée. Elle vit seule, et c'est un exemple de résilience à suivre. C'est dur aussi de ne pas voir mon frère, ma soeur et leur famille. Nous avions l'habitude des grosses tablées. D'autant plus que c'est notre premier Noël sans notre papa, décédé à la fin de l'été. Je pense beaucoup à sa conjointe (mes parents sont séparés depuis longtemps), qui vit des moments difficiles.  

Je voudrais bien dire que tout va bien aller, mais je suis inquiète. C'est normal de ne pas avoir le coeur léger. Essayons d'avoir de beaux moments quand même, de respirer l'air du dehors, pour nous faire du bien en dedans. Je n’ai jamais tant attendu une nouvelle année... J'espère que 2021 est en forme, parce qu'on a de grosses attentes! 

Je nous souhaite de continuer d'être solidaires, de s'aider, d'être compréhensifs et attentifs aux autres. Et si jamais vous avez encore l'idée de faire une grosse réception: il n'est pas trop tard pour changer d'idée, et sauver des vies.» 

INDIA DESJARDINS  

Courtoisie

«Je vais fêter Noël avec mon chum, Olivier, et mon chien, Gustav. Au programme: bouffe, films et journées en pyjamas! On va aller prendre des marches, car on adore faire ça avec notre chien. On va cuisiner (mon chum m’a annoncé qu’il avait des projets de faire des beignes!). On adore aussi jouer à des jeux de société. On s’est également acheté plein de livres. Mon chum et moi avons vraiment hâte de voir les films Soul et Wonder Woman, qui sortent tous deux en ligne le 25 décembre! Bien sûr, ça me fait un peu de peine de ne pas pouvoir fêter avec nos familles et nos amis, mais il n’y a rien en ce moment qui me fait sentir mieux que de savoir tous ceux et celles que j’aime en sécurité. Cette année a été pour tout le monde teintée de grands bouleversements, de stress et d’inquiétude, et je nous souhaite à tous plus de douceur pour la nouvelle année.» 

SYLVAIN LAROCQUE 

Courtoisie

«Mon Noël va être assez tranquille. Je suis habitué à des Noëls en rouge et blanc. Cette année, il sera simplement aussi rouge que la zone dans laquelle j’habite. Un vieil ami à moi est, lui aussi, seul le 24 décembre. Il va venir souper avec moi et mon gros chien, qui s’appelle Mononcle. Au moins, quand ton chien s’appelle "Mononcle", t’as un peu plus l’impression de passer un Noël en famille. (Rires.)  

Disons que, cette année, comme bien d’autres Québécois, pour oublier un peu la pandémie, je serai pas mal plus dans les "spiritueux" que dans le "spirituel".  

Je sais que cette période est très difficile pour tous, mais il ne faut pas oublier que l’être humain a ceci de particulier: il est souvent à son meilleur quand les choses sont à leur pire. Restez humains, on va s’en sortir.» 

BILLY TELLIER 

Courtoisie

«On va fêter en petite famille, ma conjointe et les deux enfants. Donc, le but sera de faire des activités épuisantes pour être sûr qu’ils s’endorment tôt. (Rires.) Je suis quand même résigné face à Noël. Avec des enfants, on se concentre sur eux, et comme ils sont jeunes, ils n’y verront que du feu! 

Joyeux Noël et bonne année en 2021! Je nous souhaite vraiment qu’on puisse rire face à face!» 

SÉBASTIEN DIAZ  

Courtoisie

«Notre Noël sera à l’image de la dernière année: tout doux, tranquille, avec les enfants. Je leur prépare un petit buffet en version mini, des biscuits, on fera un feu dans le foyer, et on va danser. D’ailleurs, on a pas mal transformé notre salon en piste de danse depuis le confinement du printemps, à tel point que nos filles appellent maintenant la pièce “la salle de bal”!  

On a aussi préparé des “boîtes réconfort” pour notre famille, qu’on ira leur porter sur le pas de la porte, avec une bonne bouteille de vin, des chocolats, des petits trésors trouvés chez Milano dans la Petite Italie, des livres de recettes... Un genre de réveillon condensé dans une boîte qu’on ouvrira tous en même temps en virtuel le soir du réveillon.  

Évidemment, ça m’attriste beaucoup de ne pas fêter Noël physiquement avec le reste de ma famille. Quand j’y pense, c’est complètement fou de terminer une année pareille de cette façon-là. En même temps, ça me désole de voir qu’autant de gens vont tricher et s’organiser des partys privés clandestins. Je crois avoir perdu une certaine naïveté dans la dernière année. Ça fait longtemps qu’on dit qu’on a perdu la notion de projet commun en société, et de voir l’état d’esprit d’autant de gens qui optent pour une approche individualiste des choses, ça me désole pour la suite. Ce n’est pas demain la veille qu’on réglera des grands enjeux... Le “Nous” est vraiment devenu un “Je” bien affirmé.  

Pour 2021, je nous souhaite du doux évidemment, mais surtout la curiosité. Le plus grand moteur dans la vie qui nous permet d’apprendre jour après jour, mais dont on a particulièrement besoin en ce moment. Être curieux, s’informer, se tenir au courant, penser à son voisin et aux autres. On a tous besoin de bienveillance, d’altruisme et d’amour. Je nous souhaite plus de mains tendues vers l’autre en 2021. Plus de ponts entre les êtres humains.» 

JÉRÉMY DEMAY  

Courtoisie

«Ce sera un gros party de trois personnes, ma blonde, ma fille et moi! Mon état d’esprit est d’être assez tanné de la situation. Ne pas voir ma famille et mes amis est difficile. Pour 2021, je nous souhaite un vaccin qui marche, du soleil et un retour à la normale!» 

VALÉRIE ROBERTS  

Courtoisie

«Ce sera un Noël très simple pour nous. C'est rare que Martin [Juneau] ne travaille pas intensément, donc on va profiter de ce moment en famille. Nous aurons Simone et Léonie [les filles de Martin] avec nous. Nous avons comme plan de jouer à l'extérieur en masse, d'aller glisser en tripes entre autres. Sinon, on veut faire des biscuits de Noël, les décorer en famille et aller les livrer aux grands-mamans et à nos amis. Une petite pensée comme on ne peut pas les voir.  

Je suis dans un état d'esprit assez serein. Martin a vu ses commerces être fermés une bonne partie de l'année à cause de la pandémie, il veut donc que ça s'arrête le plus rapidement possible pour ouvrir à nouveau les salles à manger. Je travaille dans la culture et je veux avoir le privilège d'aller voir des spectacles le plus rapidement possible. Et pour casser cette deuxième vague, on doit rester chez nous? C'est parfait. On voit le positif, on va se coller et se reposer en famille. Et on va se croiser les doigts pour que la deuxième vague casse durant les Fêtes!  

Je nous souhaite de tout coeur de retrouver un esprit de solidarité, de collaboration, de compassion. Je pense qu'on l'a perdu cette année, on a tous vécu beaucoup de frustration et de tristesse. J'espère que 2021 signera la fin de la pandémie et que nous aurons la force de se soutenir collectivement pour s'entraider à nouveau. Que cessent les méchancetés sur les réseaux sociaux et qu'on revienne à un meilleur état d'esprit pour notre bien-être... Je nous souhaite de la douceur.» 

PHIL ROY  

Courtoisie

«Ce sera un Noël tout en marche. Je vais en profiter pour aller dehors. Après neuf mois à faire des shows sur Zoom, j’en ai besoin! Après le télétravail, je dis non aux "télévacances"!  

Je souhaite que 2021 nous amène l’amour, la santé pis du public dans les salles de spectacles!» 

MAXIM MARTIN  

Courtoisie

«Très simplement, on va passer le 25 les trois ensemble: Livia, William et moi. Ensuite, je vais m’isoler seul dans Charlevoix dans mon chalet au bout des terres.  

Forcément, je trouve ça difficile, car on s’est tellement accroché à ce Noël comme une espèce de bouée psychologique, mais j’espère justement que ça va nous faire réaliser les privilèges de vivre ces traditions de famille qu’on a eue pendant toutes ces années et qu’à partir de l’année prochaine, on ne les prendra plus jamais pour acquises.  

Joyeuses Fêtes à tous et je souhaite qu’on réussisse à sourire et être heureux à travers tout ce qui se passe... C’est ça, notre vraie victoire!» 

ANAÏS FAVRON  

Courtoisie

«Mon Noël sera en duo avec mon chum au chalet. Donc on va faire comme s’il n’y avait pas de Noël! Je préfère annuler que de faire un faux Noël! On le fêtera en famille en avril!» 

PIERRE HÉBERT 

Courtoisie

«À quoi ressemblera mon Noël? À du temps! C'est la première chose qui me vient en tête. Je suis bien sûr déçu de ne pas pouvoir fêter Noël avec mes parents, mon frère, mon beau-frère et mes belles-sœurs, mais je pense que ce sera le temps des Fêtes le plus reposant depuis longtemps. Je pense qu'on va apprécier plus que jamais de passer du temps à la maison, avec les enfants, sans faire de la route et s'étourdir dans plein de partys. 

Plus que jamais, je suis reconnaissant d'avoir pu continuer de faire mon métier, malgré la pandémie, et d'avoir une famille en santé. Bref, je passe mon temps des Fêtes avec la gratitude dans le tapis avec la promesse de ne jamais rien prendre pour acquis.  

J'ai un vœu bien égoïste: celui de vite vous retrouver dans les salles et dans les festivals, et que les spectacles reprennent pour entendre vos rires et refaire le party avec vous! D'ici là, entourez-vous juste de bonnes personnes qui vous rendront heureux! Bon temps des Fêtes et bonne année!» 

JÉRÔME CHARLEBOIS 

Courtoisie

«Cette pandémie me permettra de faire Noël avec mes parents pour une première fois en plus de 25 ans puisqu’ils ont l’habitude de partir chaque année dans le sud au début décembre. Ce sera donc un beau Noël bien spécial pour nous!  

D’habitude, nous faisons Noël avec nos tantes, cousins, cousines, et des amis. Ce sera donc un Noël à quatre avec mon frère Victor. Nous allons faire un repas (une surprise concoctée par ma mère) et une petite pige de cadeaux bien tranquille.  

Ça se passera donc chez mes parents dans les Laurentides, et je les recevrai le lendemain à la tourtière chez moi le 24. Je vais leur montrer c’est quoi, un vrai Noël québécois, puisqu’ils ont un petit peu oublié avec le temps! La beauté de la chose, c’est qu’ici, il ne manque pas de neige pour l'instant! 

Je ne crois pas que l’esprit de Noël change tant que nous sommes bien entourés. Nous sommes heureux de nous retrouver tous les quatre et nous sommes en santé, c'est ce qui compte avant tout. Après, nous avons des décorations très "vintage" et de la musique de Noël en masse. 

Je souhaite à tous de la santé avant tout! J’espère qu’il y en a qui vont se libérer de toutes leurs tensions et qu’ils réussiront à faire le vide pendant quelques jours. Joyeuses Fêtes à tous!» 

DANIEL GRENIER 

Courtoisie

«Pour Noël, nous allons faire un souper en famille et nous allons jouer à des jeux ensemble. Je vais aussi profiter des sentiers de quad du Québec.  

Pour 2021, je souhaite que la gentillesse, le respect et la délicatesse soient les prochains virus planétaires.» 

MICHEL BARRETTE  

Courtoisie Live dans ton salon

«C’est sûr que j’aimerais ça pouvoir me réunir avec ma gang, ne serait-ce que mes fils. Ce que je trouve le plus dur, c’est de ne pas pouvoir voir ma petite-fille. La dernière fois que je l’ai vue, j’étais à 20 pieds d’elle et elle ne m’a même pas reconnu. Elle a juste un an et 7 mois, et la pandémie, ça fait 9 mois qu’elle dure. Pour elle, je suis un vieux bonhomme qui faisait des bye bye... Ça va me manquer, j’aurais tellement aimé ça la voir jouer dans l’arbre de Noël. Ce sera pour l’année prochaine.  

En même temps, j’ai pris ça très zen. On est à la campagne, dans la Beauce, où on vit maintenant, on va se coller sur le divan avec mon fils de 14 ans.» 

FRED PELLERIN  

Courtoisie

«Ce sera avec la garde rapprochée. Depuis quelques années, c’est le Noël des enfants. Mais là, ce sera à forte puissance cette année. On va se faire des feux de camp dehors, on va aller marcher dans le bois. Ça va être un temps des Fêtes plus sur le côté paisible. On va jouer sur le cocon, je vais allumer le foyer à tous les soirs... On va jouer cette carte-là.» 

ARNAUD SOLY  

Courtoisie

«Mon Noël en pandémie, ça va être la vraie occasion de me reposer durant le congé des Fêtes. Fini le marathon de partys de bureaux, de soupers de famille, de réveillons arrosés. Cette année, on passe Noël dans l’bain pis on se couche à 20h.  

Je suis dans un bon état d’esprit. Je pense aux travailleurs et aux travailleuses de la santé qui n’en peuvent plus, et j’attends 2021 avec beaucoup d’espoir! 

Je nous souhaite une 2021 pleine de santé, d’arts vivants et de rencontres à moins de 2 mètres de distance!» 

JOE BOCAN  

Courtoisie

«Ce sera un Noël où nous fêterons en tout petit groupe. On fera des rencontres Zoom pour se retrouver tous ensemble. On fera aussi des activités extérieures. Marche, raquette, ski, patin. Et peut-être un feu de joie extérieur. La fête sera différente mais remplie d’amour! 

Je suis très positive. Notre amour nous unit au-delà du drame et des restrictions. Je sais aussi qu’on va rire lors de nos rencontres Zoom. Il y aura, malgré tout, beaucoup de bonheur. Et peut-être que les moments de solitude seront là pour nous faire réfléchir et apprécier l’avant et prendre soin de l’après avec beaucoup de ferveur. Je sais aussi que je penserai très fort à tous ceux et celles qui se sentiront très seuls, seules. Je tenterai d’envoyer des ondes soleils à tout ce beau monde. 

Je souhaite à nous tous, liés que nous sommes, des joies malgré ce temps trouble. J’espère que nous prendrons soin de nous et de l’autre pour s’unir encore davantage. Et je nous souhaite de rêver! De se permettre les rêves pour danser ensemble dans une lumière fabuleuse.»  

JUSTINE LABERGE (ALFA ROCOCO) 

Courtoisie

«Cette année, on passera les Fêtes chez nous, à Montréal, dans le quartier Rosemont. David [Bussières], nos deux filles de trois ans et de cinq ans et moi allons accueillir grand-maman Laberge dans notre bulle. On essaie de faire en sorte que ce Noël bien différent soit tout de même magique pour nos enfants. Bricolages, cuisine, glissades, bonshommes de neige sont au programme.  

La pandémie et le confinement nous font aussi réaliser qu’il serait grand temps d’admettre que nous vivons dans un pays nordique et d’investir davantage l’hiver; profiter des lieux publics et installations, des parcs et des belles ruelles vertes du quartier ainsi que des activités extérieures en famille. On s’est justement installé un foyer extérieur à la maison. On y termine nos après-midi avec chocolat chaud et guimauves.  

Notre studio est aussi à la maison. On a l’envie de poursuivre la création de notre cinquième album à travers tout ça! C’est peut-être utopique avec deux jeunes enfants, mais on a nous aussi beaucoup d’énergie malgré tout!  

On souhaite pour tout le monde d’avoir la possibilité de se retrouver dans un lieu paisible pour ce temps des Fêtes particulier et on se souhaite collectivement pour 2021 de retrouver cette chose si importante qui nous a été enlevée en 2020: la chance de se rassembler.» 

FRANÇOIS BELLEFEUILLE 

Courtoisie

«Mon temps des Fêtes va être en famille seulement comme c'est demandé. Je vais essayer de lire, jouer dehors avec les enfants, organiser la maison, cuisiner avec mon amour et communiquer avec un ami par jour question de prendre des nouvelles de tous ceux qui me sont chers et de me remplir de chaleur humaine virtuelle (via Zoom, évidemment). Je vais aussi prendre soin de ma maman par téléphone, qui est très courageuse à l'idée de rester seule encore ces temps-ci. Joyeuses Fêtes!» 

ALAIN CHOQUETTE 

Courtoisie

«Cette année, Noël sera rempli de simplicité en compagnie de mon amoureuse, Geneviève, de notre nouveau pitou, Adèle, et la famille en Zoom.  

Notre plus beau cadeau cette année est l’espoir finalement de se sortir de ce terrible cauchemar et de retrouver une liberté de vivre.  

Je vous souhaite de profiter de chaque petit moment de bonheur, car on ne sait jamais ce que demain nous réserve. Joyeuses Fêtes!» 

ANNIE-SOLEIL PROTEAU 

Courtoisie

«J’ai toujours adoré Noël. Chaque occasion de fêter est importante pour moi, et la famille, c’est très précieux. Ça m’a donné un petit choc que tous nos soupers et partys soient annulés cette année, mais c’est tellement nécessaire pour protéger les personnes plus vulnérables.  

J’essaie de virer le bout "plate" à l’envers en me disant que je vais prendre ça cool en pantalons de jogging, et regarder Charlie Brown en mangeant les beignes maison de ma mère.  

Chaque année, Pascal [Bérubé] et moi, on fait du bénévolat aux Fêtes, chez Jeunesse au Soleil par exemple. Cette fois, on le fera différemment, ça aussi. Au jour de l’An, on va animer une émission de radio dans sa région, où on prendra les appels de gens seuls. Et grâce à l’initiative On s’appelle, mise sur pied par TVA, je vais aussi appeler chez eux des gens qui se sentent plus fragiles, juste pour jaser et essayer de briser un peu la solitude.  

Mes vœux aux lecteurs: les frissons qui font se sentir tellement vivant. Les passions les plus folles. L’amour, le vrai, de vous et des autres. La santé pour vous mener partout où vous en avez envie. Profitez de tout ce que la vie a de plus puissant. C’est tout ça que je vous souhaite. Merci d’être là, merci de me faire une place dans votre cœur. Joyeux Noël! Je vous embrasse.» 

À lire aussi

Et encore plus