TV Hebdo revisite les événements marquants de l'automne 2003 | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

TV Hebdo revisite les événements marquants de l'automne 2003

La guerre des téléréalités

Image principale de l'article On revisite les événements marquants de 2003
Photo d'archives

Les Québécois aiment se voir à l’écran, semble-t-il. Ou, du moins, voir des gens qui leur ressemblent. C’est ce qui explique sans doute le succès colossal des nouvelles téléréalités qui marqueront nos souvenirs de cette période, durant laquelle nous laissons libre cours à nos petites tendances de voyeurisme... 

Photo d'archives

Parlez-en en bien, parlez-en en mal... 

En 2003, c’est le début d’une guerre sans merci entre deux émissions qui, malgré les différences sur le plan de leur concept, tentent de s’assurer la part du lion d’un auditoire captif.

Occupation double

Photo : Daniel Auclair

Occupation double

La première, Occupation double, a des cotes d’écoute de plus de 1,8 million de téléspectateurs. Ceux-ci suivent au quotidien le tango des célibataires qui tentent de former un couple crédible et attachant afin de mettre la main sur la récompense décernée au bout de la course. Isabelle et Éric, le benjamin de la compétition, sont couronnés par les téléspectateurs, mais on se souviendra surtout de la course de Natacha Firenze en sous-vêtements dans les rues de Terrebonne, en mission vers la maison des garçons. Sa témérité lui a valu une certaine notoriété, mais n’a pas servi à grand-chose d’un point de vue stratégique, puisque la principale intéressée s’est inclinée en grande finale.

Loft Story

Photo : © Noovo

Loft Story

Dans la deuxième téléréalité, Loft Story, c’est Julie Lemay et Samuel Tissot qui sont les derniers à mettre les pieds hors des murs et qui, par le fait même, se partagent une cagnotte de 100 000 $. L’émission n’est pas sans susciter la controverse, notamment en raison des propos rétrogrades de Pierre Mailloux, qui commente les agissements des lofteurs. La confrontation mène à son départ — et à celui de l’animateur Philippe Fehmiu — de la franchise du géant européen Endemol. De son côté, Julie Lemay soulèvera plus tard certaines questions quant à la moralité des producteurs, qui auraient laissé les visiteurs se rincer l’œil au détriment des participants. À l’époque, on choisit de mettre les propos de la gagnante sous le tapis et d’ignorer ses allégations. Les choses se seraient passées bien différemment en 2020!

Star Académie

Photo : Marco Weber

Star Académie

Les Québécois semblent aimer voir à la télé des gens qui leur ressemblent si on se fie à la grande popularité des participants de la première saison de Star Académie et de Mixmania. Alors que les académiciens Émily Bégin, Jean-François Bastien, François Babin et Martin Rouette partagent le rôle d’animateurs de l’émission Demandes spéciales, l’aventure Mixmania se poursuit à Vrak avec Phenomia 9. De jeunes interprètes nous invitent dans leur quotidien tandis qu’ils répètent leurs chansons et leurs chorégraphies pour un spectacle qui sera présenté aux quatre coins de la province. 

L’émission de l’heure 

Tribu.com

Patrick Hivon, Sophie Prégent, Patrice L’Ecuyer, Marie-France Marcotte, Anick Lemay et Tristan Dubois.

Photo : © TVA

Patrick Hivon, Sophie Prégent, Patrice L’Ecuyer, Marie-France Marcotte, Anick Lemay et Tristan Dubois.

Ça bouge dans le milieu de la pub! La distribution de la série signée Michelle Allen fait le plein de vedettes et ajoute du poids à un générique déjà bien garni. Sophie Prégent, Dominique Michel, Patrice L’Ecuyer, Louis-José Houde, Anne-Marie Cadieux et un certain Gilles Latulippe apportent un peu de sang neuf à l’ultime saison. Les fans ont aussi droit à un petit cadeau de départ sous la forme d’un mariage, un événement toujours attendu dans les séries qui mettent en vedette de jeunes et beaux célibataires. Les heureux élus? Brigitte David et François Sainclaire (Anick Lemay et Frédérick De Grandpré).

Photo d'archives

Photo d'archives

Photo d'archives

 

Belle et Bum 

Le début d’une longue tradition

Sophie Durocher et Normand Brathwaite.

Photo : © TQc

Sophie Durocher et Normand Brathwaite.

On peut trouver, avec le recul, que le choix d’unir Normand Brathwaite et Sophie Durocher était une bien drôle d’idée de la part des dirigeants de Télé-Québec. Quelques coanimatrices plus tard, il faut admettre que la formule répondait à un besoin criant à la télé québécoise: une émission musicale en direct pour animer nos soirées. Depuis, Belle et Bum est devenue un incontournable de la programmation et un rendez-vous hebdomadaire pour les mélomanes qui ont soif de nouveauté.

Photo d'archives

 

Flash actualité 

C’est la fin pour le Man in Black

Johnny Cash

Photo : Zuma Press

Johnny Cash

Au cours des dernières années de sa vie, l’icône de la musique Johnny Cash a connu un regain de popularité lorsqu’une nouvelle génération a découvert sa voix légendaire grâce à la série d’albums American et à la reprise de Hurt par Nine Inch Nails.

Quelques mois à peine après la mort de sa conjointe, June Carter, l’interprète de Ring of Fire passe à son tour l’arme à gauche, à 71 ans, après un long combat contre le diabète. Sa vie sera racontée au grand écran deux ans plus tard dans le film Walk the Line, mettant en vedette un Joaquim Phoenix au sommet de son art et possédé par l’esprit de celui qu’on surnommait le Man in Black

Tapis rouges et galas 

Une courte trêve au gala des Gémeaux

Photo d'archives

Cette année-là, il n’y a pas d’animateur pour donner vie à la cérémonie qu’on annonce, en couverture de TV Hebdo, comme celle de la réconciliation. On se souvient que le gala a fait l’objet de nombreux boycottages au fil des ans par des producteurs insatisfaits du système de votation. Toutefois, la trêve aura été de courte durée puisqu’il faudra attendre 2015 pour que toute la grande famille de la télé, y compris Fabienne Larouche, se retrouve pour la grande messe du petit écran.

En 2003, Fortier remporte le prix de la meilleure série dramatique, et Le monde de Charlotte est sacré meilleur téléroman. Rumeurs reçoit le titre de meilleure comédie, et ses deux principaux interprètes, James Hyndman et Lynda Johnson, sont également récompensés, tout comme Paul Doucet pour Duceppe et Céline Bonnier pour Tag

Les Super Mamies 

Photo d'archives

On reproche souvent à la télé de faire de l’âgisme mais, comme dans toutes les sociétés latines, la grand-maman occupe une place importante dans la famille et dans l’imaginaire collectif. Ainsi, l’auteure Lise Payette et les producteurs de Super mamies ont eu l’idée de réunir à l’écran des comédiennes dont la cote d’amour est demeurée élevée au fil des années qui ont passé depuis leurs débuts à l’écran. 

Louisette Dussault, Rita Lafontaine, Sophie Clément et France Castel.

Photo : © Radio-Canada

Louisette Dussault, Rita Lafontaine, Sophie Clément et France Castel.

Ces quatre femmes, ce sont Louisette Dussault, France Castel, Rita Lafontaine et Sophie Clément. Elles incarnent respectivement Denise, Béatrice, Monique et Louison, des mamies qui ont su garder leur dynamisme et leur passion tout en bénéficiant de l’expérience acquise au fil des réussites et des échecs de leur existence. Comme quoi le rêve de se la couler douce à l’âge de la retraite, ce n’est pas pour tout le monde! 

Battlestar Galactica 

Un remake remarquable

Tricia Helfer

Photo : Z

Tricia Helfer

Vingt-cinq ans après la série originale, une nouvelle mouture de ce classique de la science-fiction arrive au petit écran et fait sensation. Loin des décors kitchs et de l’interprétation approximative de la version des années 1970, cette relecture raconte l’exode des derniers survivants des 12 colonies pourchassés par les Cylons en abordant des questions spirituelles et existentielles qui viennent enrichir le contenu — avec, en prime, des prestations remarquables de Mary McDonnell et Edward James Olmos. Diffusé en décembre à SyFy, le pilote attire respectivement 3,9 et 4,5 millions de téléspectateurs pour chacune des deux parties. 

Télé-zapette 

• Luc Picard et Geneviève Rioux reprennent leur rôle dans Simonne et Chartrand, la suite de Chartrand et Simonne, maintenant diffusée à Télé-Québec. Les deux acteurs seront récompensés l’année suivante, au gala des Gémeaux, pour la qualité de leur interprétation.

Photo d'archives

• Si Véronique Cloutier a permis à La fureur de devenir un des plus grands succès télé des dernières années, c’est à un nouveau tandem de prendre la relève. Heureusement, par leurs prestations passées à titre de participants, Sébastien Benoit et Élyse Marquis ont prouvé qu’ils connaissaient la musique...

Photo d'archives

• Lors de la Classique héritage de la LNH, les Canadiens l’emportent 4 à 3 devant les Oilers d’Edmonton devant les 57 000 spectateurs réunis au stade du Commonwealth. La première étoile revient à la tuque que José Théodore a enfilée par-dessus son casque: le fashion statement de l’année dans le monde du sport.

• John Ritter, la vedette de l’émission 8 Simple Rules for Dating My Teenage Daughter, meurt à 54 ans à la suite d’une dissection aortique. L’émission se poursuivra un moment sans la vedette que les Québécois ont surtout connue grâce à son rôle de Jack dans la comédie Vivre à trois.

Photo d'archives

• À la 55e soirée des Primetime Emmy Awards, À la Maison-Blanche remporte pour la quatrième année consécutive le titre de série dramatique de l’année. La création d’Aaron Sorkin coiffe ainsi au fil d’arrivée Six pieds sous terre, Les Soprano, CSI et 24 heures chrono.

• Au cours d’un match entre les Jets de New York et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, la légende du football Joe Namath affirme à deux reprises vouloir embrasser Suzy Kolber, la journaliste qui l’interviewe. L’ex-quart-arrière, qui était visiblement intoxiqué, fera plus tard ses excuses avant d’entrer en cure de désintoxication.

• Le 8 septembre, le Ellen DeGeneres Show fait ses débuts à l’antenne. À l’époque, on est loin de se douter que l’animatrice aura, des années plus tard, des comptes à rendre à propos de son attitude avec ses employés.

• La série Les aventures tumultueuses de Jack Carter remporte un certain succès, mais malgré les belles promesses d’une suite, passe à la trappe. Les temps sont durs à la télé...

Photo d'archives

• Céline Dion continue de mener sa carrière sur deux fronts et dans deux langues. Tandis qu’elle devient la star de la Strip, à Las Vegas, elle nous offre un nouvel album et une émission spéciale, 1 fille & 4 types, en compagnie de son complice Jean-Jacques Goldman.

À lire aussi

Et encore plus