Un premier mandat comme animatrice pour Ludivine Reding | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Un premier mandat comme animatrice pour Ludivine Reding

Image principale de l'article Ludivine Reding devient animatrice
Photo d'archives Agence QMI, Mario Beauregard

Après des rôles comme comédienne dans Fugueuse, Cerebrum et La dérape, Ludivine Reding vivra sa première expérience d’animatrice en copilotant le gala Célébration 2021 avec Sébastien Benoit, le dimanche 10 janvier prochain, à TVA.

• À lire aussi: Ludivine Reding dévoile quels sont ses rêves professionnels

• À lire aussi: Josélito Michaud évoque un possible retour à la radio

«Quand Joël [Legendre, le metteur en scène], m’a contactée pour me demander si ça m’intéressait, j’ai dit : "C’est sûr, ça va m’ouvrir de nouvelles portes"! C’est quelque chose qui m’intéresse depuis que je suis jeune et, dans les dernières années, il y a beaucoup d’artistes qui ont prouvé qu’on pouvait être à la fois acteurs et animateurs. Sarah-Jeanne (Labrosse) le fait avec "Révolution", par exemple. Je me sens super choyée d’avoir cette chance d’essayer et de relever ce défi-là», confie Ludivine Reding en entrevue.

COURTOISIE BRUNO PETROZZA/TVA PUBLICATIONS

Message d’espoir

Présenté en direct de la TOHU, à Montréal, plutôt qu’à partir du Casino du Lac-Leamy, à Gatineau, comme dans le passé – à cause de vous-savez-quoi –, la soirée Célébration prendra à nouveau des airs de spectacle d’envergure le 10 janvier avec des numéros annoncés de Bleu Jeans Bleu, Joe Bocan, Marie Carmen, Marie-Denise Pelletier, Roxane Bruneau, Jacques Michel, Guylaine Tanguay et la troupe de danseurs Rockwell Family.

Toujours en raison des mesures sanitaires, les participants de la portion loterie de l’événement interviendront virtuellement depuis leur domicile, grâce à un équipement technique fourni par la production. Il n’y aura bien sûr pas de public sur place. Joël Legendre orchestre la mise en scène pour une huitième année consécutive.

COURTOISIE BRUNO PETROZZA/TVA PUBLICATIONS

«On veut se concentrer à faire un gala rassembleur, qui fait du bien, apaisant, parce qu’on a tous eu une année particulière. On va être le 10 janvier, la nouvelle année va commencer; on veut envoyer un message espoir, dire que le pire de la pandémie est derrière nous et que tout le monde a su se tenir les coudes jusqu’ici. Il reste juste un petit coup à donner, et la vie normale va reprendre. Il n’y aura pas de feux d’artifice comme lors des éditions précédentes», lance Ludivine Reding, qui se dit parfaitement en confiance de coanimer avec Sébastien Benoit, qu’elle connaît bien pour l’avoir côtoyé sur divers plateaux, et d’être dirigée par Joël Legendre, qu’elle croise depuis toujours dans les studios de doublage.

Les répétitions pour le grand soir débuteront après les Fêtes. Ludivine Reding sera bien sûr du numéro d’ouverture et assurera les présentations entre les différents segments. Chantera-t-elle ou dansera-t-elle dans certaines portions? Mystère pour l’instant.

«L’animation est une belle corde à avoir à son arc, estime celle qui a déjà fait une apparition dans un gala ComediHa! Comme début, je n’aurais jamais pu demander mieux. Je me rappelle d’avoir joué les animatrices dans ma chambre quand j’étais petite (rires) En tant qu’actrice, je suis habituée de jouer d’autres personnes, mais là, je vais simplement être Ludivine. Je veux rester moi-même et avoir du plaisir, c’est ce qui fera en sorte que ça va bien se passer.»

Cours d’immobilier

Malgré la pandémie, Ludivine Reding a été plutôt occupée dans les derniers mois. En plus de ses contrats de doublage, du tournage de la troisième saison de «Clash» et de vacances en Gaspésie pendant l’été, l’artiste s’est aussi mise à l’écriture – l’une de ses idées de séries intéresse déjà un producteur – et a entamé récemment un cours d’agente immobilière. Elle doit aussi être de la suite de «Cerebrum», qui devrait être tournée en 2021, si tout va bien.

«Je n’ai pas fait beaucoup d’auditions dans la dernière année. Je me suis dit que je devais m’occuper autrement, puisque quelques-unes de mes séries ("Clash" et "La dérape") se terminent définitivement. Mon cours d’immobilier, ce n’est pas nécessairement pour en faire un métier, parce que pour l’instant, ma carrière va bien et j’espère que ça va continuer ainsi, mais tant qu’à avoir du temps, j’essaie de m’instruire d’une autre manière. Et je sais que ça va m’être utile», explique la jeune femme.

Le 32e gala Célébration sera présenté le dimanche 10 janvier, à TVA.

À VOIR AUSSI: LES 31 MORTS LES PLUS MARQUANTES DE LA TÉLÉVISION QUÉBÉCOISE

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus