Salomé Corbo est victime de messages haineux et de menaces de mort | 7 Jours
/magazines/7jours

Salomé Corbo est victime de messages haineux et de menaces de mort

Image principale de l'article Victime de messages haineux et de menaces de mort
Photo courtoisie

Après avoir pris position sur les réseaux sociaux, Salomé Corbo est victime de menaces et de harcèlement par plusieurs internautes en colère.

• À lire aussi: Cette vidéo a tellement fait réagir qu'Arnaud Soly se retire des réseaux sociaux

Salomé a publié sur Twitter une photo d'un groupe de gens très rapprochés les uns des autres, ne portant pas de masque et qui envoyaient promener les règles de la santé publique avec des doigts d'honneur bien hauts dans les airs.

«Je tiens à m'excuser auprès des gens de la santé brûlés et à bout de souffle, pour le comportement de certains de mes concitoyens. Ce doigt d'honneur et ces sourires mesquins me crèvent le coeur. Pour vrai. Je trouve ça d'une tristesse infinie.» s'est-elle désolée en commentaire sous la photo. 

Il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres. En effet, les gens qui ne partagent pas son opinion ont été nombreux à lui témoigner leur mécontentement grâce à des insultes violentes.

Pour dénoncer les messages haineux dont elle était la cible, la comédienne a republié à son tour certains des mots de ses détracteurs.

«Bien entendu que je vais bloqué le dividu masqué. Mais avant, je voulais vous donner la chance de le faire aussi. #trolldanslestoilettesdesfilles» a-t-elle ajouté.

• À lire aussi: Instagram fait tellement souffrir Safia Nolin qu'elle se retire

Lorsque la comédienne s'est fait menacer de mort, elle a jugé que la situation allait trop loin et elle a invité les gens à signaler son assaillant sur Twitter. 

«Bon on il paraît que je serai pendu moi aussi. (Je ne sais juste pas avec qui je partagerai l'échafaud) 

Cette violence, ces menaces de morts, sont devenues tellement fréquentes, tolérance zéro. Merci de signaler.» a écrit la comédienne.

Rappelons que plusieurs autres personnalités publiques ont été victimes de menaces après avoir pris position sur la question du masque dans les derniers mois sur les réseaux sociaux. 

À VOIR AUSSI: 17 vedettes québécoises qui se sont exilées en campagne 

s

À lire aussi

Et encore plus