Marie-Luce tend un piège au crime organisé dans la finale de 5e rang | 7 Jours
/magazines/tvhebdo

Marie-Luce tend un piège au crime organisé dans la finale de 5e rang

MARDI 1ER DÉCEMBRE, 21 H, RADIO-CANADA

Image principale de l'article Marie-Luce tend un piège au crime organisé
Radio-Canada

Marie-Luce n’en peut plus des mensonges et du sentiment d’insécurité qui l’habite depuis la découverte de nouvelles informations sur Guy. Afin de retrouver un semblant de vie normale, elle élabore un plan complexe qui devrait lui permettre de régler tous ses problèmes. Tout se passera-t-il comme prévu?

• À lire aussi: Tout sur le parcours de Julie Roussel, l'interprète de Gladys dans «5e rang»

• À lire aussi: Claude Prégent rejoint les rangs de «5e rang»

Depuis qu'elle dirige la ferme familiale, Marie-Luce Goulet aime faire les choses à sa façon. Sa ferme se rapprochait de plus en plus de l’idéal qu’elle avait en tête; ses projets avec le Carré vert et l’association avec Pascal Faubert amplifiaient son sentiment de satisfaction. Depuis quelques semaines, pourtant, tout part en vrille. Tant la vie professionnelle que la vie privée de l’agricultrice sont en péril. 

«À la suite de la découverte des bouts de papier écrits par Guy, Marie-Luce ne se sent plus en sécurité. Elle pense que des membres du crime organisé ont tué Guy, probablement parce qu’il faisait chanter Tina. Marie-Luce a voulu éloigner ses proches de la ferme, mais la peur qu’il leur arrive quelque chose ne la quitte pas. En outre, la relation de Pascal Faubert et Tina la dérange beaucoup, car elle ne croit pas qu’ils sont de simples amis: elle craint qu’il soit plus du côté de cette femme que du sien. Elle s’arrange donc pour avoir les réponses à toutes ses questions», annonce l’auteure Sylvie Lussier. 

Radio-Canada

Un plan risqué
Aidée de Kim, Julie, Marie-Jeanne et même Francine, Marie-Luce met au point un plan qui lui permettra de vérifier où va la réelle allégeance de Faubert et de savoir pourquoi et comment Guy est mort. Marie-Luce est convaincue que Tina et le crime organisé sont derrière tout ce qui s’est passé. Ce sont donc ses cibles. A-t-elle raison? Quoiqu’il en soit, l’agricultrice a intérêt à ne pas se tromper et à surveiller ses gestes et ses paroles, puisque ses adversaires n’entendent pas à rire et qu’ils ne se laisseront pas faire sans répliquer. 

Pour Marie-Luce, l’heure est grave. Elle n’en peut plus de vivre dans la peur, avec le poids des mensonges sur le dos. Son plan est complexe et risqué, mais elle n’a d’autre choix que de prendre des mesures extrêmes pour aller au fond des choses. «Puisqu’il s’agit de Guy, Francine est prête à appuyer sa belle-fille. Elle considère comme essentiel de découvrir la vérité sur la mort de son fils. Francine n’hésite pas à prendre d’énormes risques», souligne l’auteure. 

Radio-Canada

Le piège
Récemment, il y a eu rapprochement entre Marie-Luce et Pascal Faubert. C’est donc encore plus important pour elle de savoir s’il lui dit la vérité ou s’il lui ment depuis le début au sujet de Tina. «Marie-Luce sait que son associé viendra à la ferme durant la journée. Elle fait donc semblant de cacher quelque chose qui pourrait avoir une grande importance pour Tina et pour lui. Si Faubert en parle à cette femme, Marie- Luce aura la preuve qu’elle ne peut pas lui faire confiance. Son plan lui permettra d’être fixée très vite», révèle Sylvie Lussier. 

Tant pour piéger Pascal Faubert que pour obtenir la vérité sur la mort de Guy, Marie- Luce espère avoir tout prévu. Malheureusement, le succès n’est jamais assuré quand on se mesure à des membres du crime organisé... 

Par ailleurs, Paul est bouleversé par le départ possible de sa fille. Il apprend également ce que Jean-Michel a fait pour redonner le sourire à Chloé. De son côté, l’agent Lamoureux revoit Tina en interrogatoire. Celle-ci commence à craindre sérieusement que les policiers aient en leur possession des informations incriminantes. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus